Maltraitance des animaux : ça bouge en France et au Royaume-Uni

Une app pour lutter contre la maltraitance animale en France, l’interdiction de vendre des chiots et chatons trop jeunes en Grande-Bretagne : deux bonnes nouvelles pour nos amis à quatre pattes.

Rédigé par Paul Malo, le 23 Aug 2018, à 11 h 30 min

L’été s’achève mieux qu’il n’a commencé pour les animaux de compagnie. On peut désormais signaler leurs tortionnaires, via son smartphone, et le Royaume-Uni entend bien encadrer la vente des chiots et des chatons.

Postez une photo ou une vidéo des bourreaux d’animaux

C’est un triste constat : un nombre record d’animaux ont été abandonnés cet été… Sans compter ceux qui ont été maltraités, blessés, affamés… Et si l’on mettait les nouvelles technologies au service de la défense et de la protection de nos compagnons à quatre pattes ?

30 Millions d’amis vient de dévoiler la nouvelle version de son application pour smartphone, toujours gratuite. Et au-delà d’inciter les amoureux des animaux domestiques à s’engager et à adopter, elle propose cette fois d’aller encore plus loin, en donnant l’alerte.

Pour que ce genre d’actes, à l’heure du Net, ne reste plus jamais impuni © Celiafoto

Cette application nomade propose désormais une toute nouvelle option donnant « la possibilité de signaler directement un acte de maltraitance au service enquêtes de la Fondation 30 Millions d’Amis ». Dorénavant, si vous voyez quelqu’un en train de commettre un acte de cruauté à l’égard d’un animal, il vous suffira de poster sans attendre une photo ou une vidéo pour signaler les faits.

L’application 30 Millions d’Amis – Alerter, Adopter, S’engager est disponible pour iOS et Android

Halte à la vente de jeunes chiots et chatons au Royaume-Uni

De l’autre côté du Channel, une autre bonne nouvelle vient de tomber : le gouvernement britannique veut carrément interdire la vente de chiots et chatons de moins de six mois en dehors des élevages professionnels et des refuges animaliers(1). L’objectif, comme l’a expliqué le ministre de l’environnement lui-même : lutter contre les conditions « épouvantables » dans lesquelles les animaux de compagnie destinés à la vente sont parfois traités dans des fermes d’élevage intensif.

Il se vend entre 40.000 et 80.000 chiots par an outre-Manche, selon les chiffres de l’association de protection des animaux Blue Cross. « Les gens qui négligent complètement le bien-être des animaux de compagnie ne pourront plus profiter de ce commerce misérable », a déclaré le ministre de l’environnement.

Le gouvernement britannique veut s’attaquer aux animaleries peu scrupuleuses © HolyCrazyLazy

Les premières mesures qui entreront en vigueur le 1er octobre prochain prévoient déjà d’interdire la vente par des vendeurs tiers de chiots et de chatons âgés de moins de huit semaines. Par ailleurs, afin de lutter contre « la séparation précoce des chiots et des chatons de leur mère », les éleveurs auront l’obligation, avant de vendre un chiot, de montrer à l’acheteur la mère aux côtés de son petit.

Illustration bannière : Chiot maltraité – © Kachalkina Veronika
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis