Maltraitance animale : Panzani réagit après la diffusion d’une vidéo choc

Après la publication d’une vidéo choc montrant des poules dans un état sanitaire déplorable, le groupe Panzani a décidé de réagir.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 1 Jun 2017, à 9 h 56 min

Le 30 mai 2017, l’association de Défense des animaux L214 a publié une vidéo choc tournée dans un élevage de poules pondeuses en batterie, à Chauché, en Vendée. On y voit les poules entassées, déplumées et en mauvais état de santé. Ces images ont amené le groupe Panzani à réagir. Dans un communiqué, ce dernier s’engage à ne plus utiliser d’oeufs de poules élevées en cage.

Des images choc montrant les conditions sanitaires exécrables d’un élevage en Vendée

Après la diffusion d’une vidéo démontrant les conditions déplorables d’un élevage appartenant aux Œufs Geslin dans la commune de Chauché, en Vendée, le groupe Panzani a réagi. Dans un communiqué, il a annoncé qu’il n’utiliserait plus d’oeufs en batterie et cesserait de s’approvisionner chez la société Geslin, mise en cause dans la vidéo tournée le 30 mai 2017 par l’association L214.

Dans un article accompagnant la vidéo, L214 évoque des poules « extrêmement déplumées, des parasites grouillant sur les oeufs, des poules blessées dans un état dramatique, des cadavres dans les cages, bloquant la circulation des oeufs ». L’association a indiqué avoir porté plainte contre l’établissement pour mauvais traitement.

Le groupe Panzani s’engage à exclure les oeufs en batterie d’ici à 2025

Le géant industriel n’a pas mis longtemps à réagir à cette vidéo choc. Il précise, dans un communiqué diffusé le jour même, que « la société Lustucru Frais partage l’indignation des consommateurs face à ces images insoutenables » et ajoute que l’élevage mis en cause n’a « jamais fourni le moindre produit à la Société Lustucru Frais ».

La marque a annoncé qu’elle réaliserait un audit sur les conditions d’élevage dans la société Geslin et qu’elle suspendrait « tout approvisionnement auprès des oeufs Geslin dans l’attente des résultats de l’audit ». Le groupe alimentaire a également rappelé son objectif « d’être à 100 % d’oeufs hors cage d’ici 2025 ». Cette réactivité a été saluée par l’association L214, connue pour ses vidéos choc qui dénoncent les conditions de vie des animaux dans les abattoirs et les élevages.

Illustration bannière : une poule déplumée – extrait vidéo Youtube ©L214
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




9 commentaires Donnez votre avis
  1. Comment faire pour acheter moins cher ? . . . . .

    Ça c’est la réplique de ceux qui ne vont même pas voter ou qui votent pour les petits de Macron.

    Eh bien mes petits. Votre résignation fera que vous finirez comme les poulets de la video.

    Ceux qui ne se battent pas méritent ce qui leur arrive.

  2. Bonjour,
    Honnêtement j’avais envie de dire que d’ici 2025 (8 ans si je compte bien …) c’est se ficher de nous.
    Mais si nous regardons de plus près :
    Quelle proportion de consommateurs aujourd’hui peuvent jurer cracher n’acheter que des oeufs a minima de poules élevées en plein air ? (n’allons pas jusqu’au bio) ?
    C’est facile de renvoyer la responsabilité sur l’industriel Panzani (ou les autres) , mais moi dans mon caddy, je fais quoi, à part acheter le moins cher ?
    L’enfer, c’est les autres 🙂

    Bien cordialement
    Robert Ferret

  3. Tous ces grands groupes se moquent de nous. Ils ne veulent même pas savoir ce qui se passe dans ces élevages. Tout ce qui les intéresse est l’argent, l’argent, l’argent : le veau d’or ! Ils nous empoisonnent avec leurs produits…

  4. Il faut arrêter immédiatement! Il y a mauvais traitement d’animaux et mise en danger de la santé humaine! Ou pas? A quoi servent les services d’hygiène et contrôles sanitaires? Ils laissent faire encore pendant 8 ans? Mais on marche sur la tête!

  5. Le problème c’est que TOUS les élevages de poules pondeuses en cages DU MONDE ENTIER sont dans le même état! Il faut en finir avec cette façon de produire les œufs! Il faut rechercher systématiquement des œufs de poules en liberté, favoriser les petits élevages avec de l’espace pour les animaux. C’est moins rentable? Et alors? Ça fera vivre plus de gens de cette activité, au lieu d’enrichir 3 maquignons qui placent leur fortune à l’étranger ou dans des paradis fiscaux. Cette activité ne sera plus si honteuse, plus de petits élevages cela signifie plus de proximité, une meilleure alimentation, des animaux sains qui n’ont pas besoin d’être forces aux hormones et soignés aux antibiotiques! Refusons les œufs de poules en cage!

  6. Il faut sauver d’urgence ces pauvres poules et exiger la fermeture immédiate de ces centres de détention et de torture et prendre contre eux des sanctions fortes. Pourquoi ne laisse-t-on pas un bout de terrain pour que les poules puissent voir un peu le soleil et se dégourdir les pattes? Le prix des oeufs ne devrait pas augmenter beaucoup…
    La production et à fortiori la vente des oeufs en provenance de poules en batterie doit être interdite définitivement, surtout que, pour économiser quelques cents à l’achat, on consomme des oeufs de très mauvaise qualité et on détériore sa santé.
    Il faut promouvoir le bien-être des animaux.

  7. 2025 ??? Pourquoi attendre ??? C’est une honte

    • Oui, pourquoi pas 2150 ????? C’est pas dans 8 ans que cela doit être réglé. C’est tout de suite. Panzani ne doit pas trouvé ça, si dramatique.

    • Panzani ne peut pas trouver en trois jours suffisamment d’éleveurs de poules en plein air pour continuer à (sur)produire autant qu’il le fait aujourd’hui. Remplacer un fournisseur industriel par plusieurs de petite taille peut effectivement prendre des années. Si seulement nous tous consommions moins…

Moi aussi je donne mon avis