Maison à effet Joule : le chauffage tout électrique redevient vertueux

Aujourd’hui, quand on souhaite construire, la question du chauffage est essentielle : chauffage électrique ou au gaz, ou poêle à bois ou à pellets, panneaux solaires ? L’offre est complexe. Parmi les options, malgré une mauvaise réputation, le chauffage électrique à effet Joule connaît un regain d’intérêt tant pour ses qualités économiques qu’en termes d’innovation.

Rédigé par Stephen Boucher, le 5 Mar 2016, à 12 h 00 min
Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons
notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons.

L’effet Joule est une manifestation thermique de la résistance électrique. En clair : on transforme de l’énergie électrique en chaleur. Cela se produit lors du passage d’un courant électrique dans tout ce qui est conducteur. L’effet Joule se manifeste par une augmentation de l’énergie interne du conducteur et généralement de sa température.

Ce qui a valu à ce type de chauffage l’appellation désobligeante de chauffage « grille pain ». Le principe est le même mais les technologies ont beaucoup évolué.

La maison à effet Joule : plus de confort, moins de frais

Ici, l’effet recherché est de produire de la chaleur, notamment avec des radiateurs électriques, des fours, des plaques de cuisson, des grille-pains. Ces appareils utilisant une résistance électrique ont un rendement thermodynamique théorique maximal de 100 % et ils peuvent en effet convertir l’intégralité de l’énergie électrique en chaleur par convection et par rayonnement. Cette technologie est aujourd’hui revisitée pour apporter confort et économies d’énergie.

L’entreprise Maisons Pierre, spécialisée dans la construction de maisons individuelles, innove ainsi en lançant une toute nouvelle gamme de maisons chauffées à l’électricité, unique sur le marché.

Retour vers le futur : pourquoi ce regain d’intérêt pour le chauffage électrique ?

Les attentes et la réglementation évoluant en matière de qualité thermique des maisons, cette entreprise créée en 1984 conçoit des habitations éco-performantes en optimisant les habitations à effet Joule avec un bâti associant l’usage de matériaux et d’équipements de haute qualité à une conception très rationnelle.

Si, en effet, vous alliez une construction très performante à des équipements qui n’ont besoin d’aucun entretien, à des radiateurs à chaleur douce et à des panneaux rayonnants à pilotage intelligent pour vous éviter de chauffer votre maison inutilement, l’ensemble – cette fameuse maison à effet Joule – permet d’économiser environ 45 % d’électricité par rapport à une configuration traditionnelle.

Également, en terme de gestion et de régulation d’affichage, de nombreuses innovations permettant l’optimisation des performances ont vu le jour ces dernières années. En effet, certains systèmes sont par exemple capables de s’adapter aux périodes de présence des propriétaires afin d’anticiper les besoins en chauffage.

Un autre avantage, et non des moindres, la pompe à chaleur intégrée dans le ballon thermodynamique à technologie CO2 récupère les calories en continu sur l’air extérieur, ce qui permet d’obtenir une production d’eau chaude en continu et ainsi d’effectuer jusqu’à 75 % d’économies sur vos factures annuelles d’eau chaude.

Le chauffage tout électrique n’est plus ce qu’il était. Et c’est tant mieux.

Illustration bannière : Femme mettant le chauffage à la température désirée dans sa maison à effet joule – © Daniel Jedzura Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. L’énergie la moins chère étant celle qui n’est pas consommé, la maison passive est donc la meilleure solution pour les factures et l’environnement.

  2. Houlà…..
    Cet article met en avant le chauffage électrique sans mettre en avant d’argument. Alors moi aussi, je ferai court:
    L’électricité est en effet très efficace ….pour faire tourner des moteurs électriques. Pour le chauffage, rien de mieux qu’une excellente isolation, des apports maximisés et un réseau hydraulique. Seule exception: Une maison passive (une vraie et pas un canada dry) avec de mini apports électriques (Enercoop si possible) pour vaincre les déperditions max les jours les plus froids. Sinon à part ça, l’élec n’a rien a faire avec le chauffage.

    • Merci pour ce commentaire intelligent.

      Il est lamentable de voir l’empressement de ce site a faire le greenwashing de l’énergie électrique qui est a 80% nucléaire donc pas exactement écologique….

      Quand on ne nous vend pas des radiateurs électrique, c’est les pompes a chaleurs air-air (les seules abordables et peu efficaces, avec clim reversible par dessus le marche, le comble de la transition énergétique…

      Heureusement que tout le monde n’est pas dupe

  3. Voui…quelques petits bémols à cet article…Certes certains chauffages électriques sont plus performants qu’autrefois, et c’est tant mieux, mais le problème qui se pose est le meme depuis des décennies :la provenance de l’électricité en France , majoritairement nucléaire …Il y a d’autres alternatives, plus respectueuses de l’environnement…
    Quant au chauffage électrique “moderne”, personnellement nous venons d’acheter une maison renovée récemment avec un chauffage par le sol soi-disant trés économe…Nous avons eu cet hiver des factures astronomiques d’électricité et pourtant en chauffant trés peu (jamais au-delà de 18C, et que les pièces à vivre…)

  4. Je confirme. C’est ridicule de mentionner un “rendement thermodynamique théorique maximal de 100 %”, qui pourrait épater ceux qui n’y connaissent rien, alors que les pompes à chaleur (ou split system réversible) produissent la même chaleur avec 3 fois moins d’énergie électrique ! (COP de 3,5 voire 4, càd équivalent de “rendement de 400%”…)

  5. Je confirme. C’est ridicule de mentionner un “rendement thermodynamique théorique maximal de 100 %”, qui pourrait épater ceux qui n’y connaissent rien, alors que les pompes à chaleur (ou split system réversible) produit la même chaleur avec 3 fois moins d’énergie électrique ! (COP de 3,5 voire 4, càd équivalent de “rendement de 400%”…)

  6. Le chauffage électrique par effet joule ou résistances est une hérésie, au vu du rendement des centrales thermique de l’ordre de 60%,(certaines de l’ancienne génération n’atteignent même pas les 50%) alors que l’on a des chaudières domestiques avec des rendements bien supérieur qui frôle les 100% pour les modèles à condensation, la moyenne est de 95%, seule les pompes à chaleur peuvent être rentables dans la mesure ou elles ont un cop de 3.5-4 voir plus pour les plus performantes.Seul le cout d’installation est avantageux pour le chauffage par résistance ou effet joule, par contre le bilan CO² final par le faible rendement des centrales thermique et déplorable. Quand au chauffe-eau thermodynamique encore une hérésie, installation couteuse qui est in-amortissable, il vaut mieux pour produire son ECS un chauffe solaire qui n’est guère plus cher et s’amortit plus facilement, seul ses résistances d’appoint crée du CO² par effet collatéral quand il y un manque d’ensoleillement. Quand à la gestion de chauffage la technologie maintenant permet de gérer n’importe quel type d’installation que ce soit électrique, fuel, ou gaz.

Moi aussi je donne mon avis