Les maillots de bain anti-UV sont-ils vraiment efficaces ?

Apparaissant de plus en plus sur les plages, la combinaison anti-UV a l’avantage de renvoyer les rayons UV du soleil et de protéger l’enfant.

Rédigé par Céline, le 30 Jul 2016, à 10 h 43 min

Les enfants et les adolescents sont plus vulnérables face au soleil. Ils ont les yeux et la peau beaucoup plus fragiles et réceptifs que les adultes. Et cette fragilité est d’autant plus prononcée que nos enfants s’exposent très souvent au soleil durant les vacances.

Le maillot de bain anti-UV présente beaucoup d’avantages pour protéger nos enfants du soleil, mais est-ce la solution parfaite ?

Quelques règles de bases de l’Inpes en matière de protection

L’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé diffuse chaque année ses conseils pour se protéger du soleil(1). Quatre règles principales sont à suivre pour les enfants :

  • Évitez autant que possible de les exposer au soleil entre midi et 16 heures.
  • Quels que soient l’heure et le lieu d’exposition, les enfants devraient porter un chapeau et des lunettes de soleil avec un filtre anti-UV et des montures enveloppantes.
  • Il est aussi utile de leur faire garder des vêtements couvrants qui protègent très bien la peau des rayons du soleil.
  • D’une manière générale, veillez à limiter les durées d’exposition.

Pour réduire les risques, les enfants doivent donc être particulièrement protégés. Les coups de soleil font des ravages et sont responsables de nombreux problèmes de peau.

Depuis quelques années, on a vu apparaître de plus en plus de combinaisons anti-UV. Regardons d’un peu plus près ce qu’elles valent.

Les questions à se poser sur les combinaisons anti-UV

On en trouve de toutes les couleurs, à tous les prix et, pour certaines marques, dès la naissance.

Les combinaisons anti-UV, effet de mode ou réel outil de prévention ?

Pourtant Mme Jaillard, du Syndicat des dermatologues nous rappelle que dans tous les cas  « il faut éviter toute exposition solaire pour les bébés avant l’âge d’un an », ce sont de vraies éponges à ultraviolets.

combinaison-anti-uv-maillot-de-bain-soleil-protection-solaire-enfant-fille-mer-plage

Pourquoi porter une combinaison anti-UV ?

Une combinaison anti-UV est un vêtement fabriqué dans des textiles répondant aux normes européennes de protection solaire. L’objectif étant de le faire porter à nos enfants sur la plage et pendant les baignades. Elle représenterait la protection optimale selon les fabricants.

Il existe plusieurs procédés de protections :

  • Le plus connu : le procédé Rayosan inventé par un chercheur australien est un tissu imprégné d’un produit qui absorbe les UV, et forme une barrière de protection très efficace.
  • Il existe aussi d’autres tissus, telle la fibre Enka Sun, qui contiennent des particules de céramique qui ont pour effet de disperser les rayons ultraviolets.

Comment choisir sa combinaison ?

Il existe cinq normes pour nous guider en tant que parents dans le choix de ces protections solaires, en voici les principales :

  • Norme OEKO TEX STANDARD 100 (norme principale destinée aux bébés) : cette norme écologique suisse garantit aux parents que le port du vêtement est sans risque pour la santé de leurs enfants car le tissu ne contient pas de matières nocives.
  • UPF 50+ (Ultraviolet Protection Factor) : cette norme fait référence à une méthode de classement utilisée par l’industrie pour déterminer le niveau de protection solaire qu’offre le vêtement.
  • Norme UPF 50+  : sec ou mouillé, le vêtement laisse passer 1/50e des rayons UV produits par le soleil. Il faudra pour la peau 50 fois plus de temps pour brûler ou rougir que si elle avait été découverte. Vos enfants sont protégés à 98 % des UVA et UVB. C’est une garantie de protection solaire maximale.
  • ARPANSA : Australian Radiation Protection and Nuclear Safety Agency est une agence australienne chargée de contrôler les effets du réchauffement des radiations en vue de la protection de la santé et de l’environnement. Elle mesure l’efficacité de l’anti-UV du vêtement en le situant sur une échelle de valeur entre 15 et 50.
  • La norme française 13758/2 qui définit les propriétés de protection contre le rayonnement UV solaire.
  • Norme AZ/NZ s4399 qui vient d’Australie : une contrée où l’ensoleillement rend les vêtements anti-uv incontournables.

Les points à retenir sur les combinaisons anti-UV

Vérifier les normes

Assurez-vous que le vêtement anti-UV que vous avez choisi est efficace aussi bien sec que mouillé.

combinaison-anti-uv-maillot-de-bain-soleil-protection-solaire-enfant-garcon-mer-plageQuelles différences avec la crème solaire ?

La combinaison permet d’éviter de se tartiner de crème solaire, car ce nouveau tissu de plage assure une filtration efficace des rayons ultra-violets, une efficacité reconnue par les médecins. La combinaison anti-UV a donc pour rôle de stopper les ultra-violets du rayonnement solaire.

Limitant l’utilisation de lotions en tout genre, la combinaison assure une filtration des UVA et UVB, équivalente à un indice 50+. Résultat : elle est bien plus efficace qu’un T-shirt blanc qui offre une protection d’indice 4 quand il est sec, et un indice proche de 0 une fois mouillé. Les dermatologues sont convaincus : porter une combinaison anti-UV revient à appliquer une crème solaire indice 50 toutes les deux heures et après chaque bain.

Attention cependant, ne vous arrêtez pas à la simple tenue d’une belle combinaison colorée pendant vos prochaines vacances au soleil. N’oubliez pas d’appliquer de la crème sur toutes les parties du corps non couvertes.

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Maman, éducatrice spécialisée, bloggeuse pour Mam’conseils, toujours en quête de nouveautés et d’initiatives qui nous permettent de consommer...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Merci pour votre article
    J ‘ai deux petites filles et en vacances elles se baigneront en combi de cosmonaute et je suis fière de cela ! qu’elles s amusent sans risquer d’amoindrir leur capital soleil, le cancer de la peau est celui qui augmente le plus…

  2. Bonjour, je suis ravie de voir l’intérêt que vous portez à mon article.

    Je me dois tout de même de rajouter quelques précisions. Mon objectif à travers cet article n’est pas de promouvoir le port de combinaison, mais plutôt de répondre à une réelle question est-ce réellement efficace ?
    Et dans une seconde partie répondre à comment les choisir ? A quels éléments être vigilant lorsque nous serons nous parents dans le rayon en train de choisir ?

    Il est évident qu’un enfant et ceux dès la naissance jusqu’à la puberté ne doit pas être exposé régulièrement au soleil. Leur peau et leurs yeux sont plus fragiles et plus sensibles aux rayons UV, que ceux des adultes.

    N’hésitez pas si vous avez des questions…
    Bonne journée.

  3. Les combinaisons anti-UV m’auront surtout bien fait rire ! Le seule avantage qu’elles ont, c’est d’éviter de polluer les océans avec les crèmes solaires.
    Ça devient de la paranoïa ! Il faut arrêter de prendre le soleil pour un ennemi à ce point. C’est principalement le rapport au soleil qu’il faut changer, ces protections solaires me semble tout à fait exagérées. Bientôt, on nous recommandera des combinaisons intégrales de la tête aux pieds ! C’est même néfaste, le soleil est essentiel, notamment pour la synthèse de la vitamine D.
    Personnellement, je ne met jamais de crèmes solaires, et je n’ai jamais de coups de soleils. Il suffit en début d’été de s’exposer régulièrement, au début modérément, puis de plus en plus. Le bronzage est la meilleure protection qui puisse exister !

    • Autant je trouve les combinaisons ridicules, autant je trouve votre incitation à s’exposer sans crème solaire inappropriée.
      Pour rappel, la protection solaire est importante, toutes les peaux ne supportent pas de la même manière l’exposition au soleil, et ce, qu’elle soit progressive ou non. Ne désinformez pas les gens en leur faisant miroiter qu’ils ne risquent aucun coup de soleil ! Si vous n’avez rien, tant mieux pour vous. Inutile de rappeler que les expositions prolongées aux UV sont dangereuses non pas forcément à court terme, mais à long terme. Chacun étant sensible différemment, il convient de se protéger de manière adéquate. Les enfants n’ont pas à être surexposés, et enfant comme adulte, il y a des horaires à éviter. Cessons d’emmener les enfants à la plage à des moments où le soleil est au plus haut, et nous n’aurons pas besoin de combinaisons de cosmonautes.
      Quant à la vitamine D, bien sûr qu’il en faut, c’est indéniable ! Cependant 30 minutes suffisent à l’extérieur, il n’est pas utile de se rôtir en plein soleil pour ça.
      Dernier point, je ne comprendrai jamais pourquoi les gens ont à tel point besoin de bronzer…. mais ça, c’est une autre histoire !

    • Entièrement d’accord . Ou alors se baigner en burka , why not?

Moi aussi je donne mon avis