Lynx abattu dans les Vosges – Les Parcs Naturels appellent à une réaction forte !

À la frontière allemande avec le nord de l’Alsace, dans le Palatinat, un programme ambitieux de réintroduction du Lynx a démarré au 1er Janvier 2015. La faune sauvage ne connaissant pas les frontières, certains spécimens se sont dispersés en France… Pour mourir sous les balles.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 28 Jan 2020, à 13 h 00 min

Vingt ans après le programme de réintroduction du Lynx dans les Vosges, un programme allemand a vu le jour en 2015 à la frontière avec la France. Efficace et ambitieux, ce programme vient de prendre une balle par un Français encore inconnu qui a jugé bon d’abattre un de ces splendides animaux. Les Parcs Naturels français demandent plus de médiation et une réaction sans équivoque : nous les soutenons.

Lynx – Un contexte ambitieux de réintroduction

La réserve de biosphère Vosges du Nord-Pfälzerwald a été reconnue réserve de biosphère transfrontalière en 1998 par l’UNESCO. C’est dans cette réserve de 230.000 hectares qui peut incarner les espoirs d’une Europe fédérée pour la Nature, que des Lynx sont relâchés (20 au total) afin de constituer un repeuplement de l’espèce.

Pour que le lynx retrouve toute sa place dans nos forêts, encore faut-il la lui laisser © Ondrej Chvatal

De nombreux acteurs participent à ce projet depuis le départ allant du WWF en passant par des syndicats d’éleveurs allemands, l’Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN) ou encore le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, prouvant d’une réelle dynamique.

Fort des expériences passées en matière de réintroduction ou de gestion de grands carnivores comme le loup, toute une politique de suivi, d’accompagnement et de gestion de l’espèce a été mis en place… Ce qui n’a pas empêché les fusils de parler.

Lire aussi : Le prodigieux impact de la réintroduction du loup à Yellowstone

Les parcs français appellent à l’action pour protéger le lynx

Si le projet est porté par nos voisins allemands qui ne mégotent pas sur leur ambition de réussir ces réintroductions, la dispersion des Lynx sur le territoire français demande une réelle prise de responsabilité.

C’est ce à quoi appellent avec fermeté les Parcs naturels régionaux des Ballons des Vosges et des Vosges du Nord qui dénoncent un manque cruel de médiation qui aura vu un Lynx réintroduit être abattu sur le territoire français.

Il n’est plus à débattre de la place de la faune sauvage et encore moins de celle des grands carnivores qui ont des rôles clefs dans le bon fonctionnement des écosystèmes notamment en régulant les population d’ongulés comme le chevreuil. La biodiversité décline partout à travers le monde, souvent de manière insidieuse ou sans que l’on ne comprenne toujours exactement pourquoi et comment contre-carrer le phénomène.

Famille lynx © Bildagentur Zoonar GmbH

Mais dans le cas d’un abattage illégal d’un animal de cet acabit, la chose est tout bonnement impardonnable et mérite que justice soit rendue avec célérité et fermeté. L’appel des Parcs en ce sens ne peut être que soutenu et on espère que les fédérations de chasseurs du massif vosgien y souscrivent ouvertement comme le leur demande les Parcs.

Alors que le tout nouvel Office Français de la Biodiversité (OFB), dans lequel les chasseurs sont désormais représentés, communique beaucoup sur les pouvoirs de police renforcés de ses agents, il est d’ores et déjà temps de prouver que cela sert à quelque chose sur le terrain !

Illustration bannière : Face de Lynx © Khalliysgraphy

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis