Lulu dans ma rue : la nouvelle conciergerie de quartier
 équitable [vidéo]

Rédigé par Alexandra, le 16 Jun 2015, à 18 h 12 min

Lulu dans ma rue a débarqué dans le quartier du Marais à Paris. Ce service de conciergerie innovant permet à des habitants du quartier de rendre des services à d’autres habitants de leur quartier. Objectif : créer de l’activité économique et du lien. consoGlobe a enquêté.

Conciergerie – Lulu dans ma Rue : les petits services qui ne sont pas ou plus rendus

Arroser vos plantes pendant vos vacances, promener Chipie dans l’après-midi, monter ce meuble suédois à la notice incompréhensible, ouvrir la porte à l’agent venu relever votre compteur d’électricité… Pour tous ces services, et bien d’autres encore, plus de stress, il y a Lulu dans ma rue !

Lulu dans ma rue est un service de conciergerie de quartier lancé par Emmaus Défi. Les coups de main sont rendus par les “Lulus » d’un quartier pour des habitants de ce même quartier, moyennant rémunération à partir de 5 euros les 20 minutes.

lulu-dans-ma-rue conciergerie

Simple comme « bonjour », il suffit de se présenter ou d’appeler le « concierge » de son quartier pour faire part de sa demande. Lequel concierge contactera un des Lulus qui viendra à domicile installer ce détecteur de fumée ou réparer cette cafetière qui ne coule plus. Le paiement se fait directement auprès du Lulu qui fera établir une facture en bonne et due forme par le concierge. Car bien entendu, ce service est légal, les Lulus ayant un statut d’entrepreneur.

“Et mon quartier sourit » : local et résolument humain

Pour les étudiants, retraités, salariés à mi-temps, demandeurs d’emploi qui se font « Lulu », les services rendus permettent de compléter leurs revenus. Pour certains, comme Amid, le job est devenu « une activité à plein temps avec trois ou quatre missions par jour ».

Le projet a vocation à « créer de l’activité économique sans nuire aux commerçants et artisans locaux », explique Xavier-Louis Leca, chef de projet Lulu dans ma rue et concierge. C’est à dire qu’il n’est pas question de leur faire concurrence, mais uniquement de proposer des services ponctuels, comme le repassage d’un tas de linge qui s’est entassé. Ou de proposer des services qui n’existent pas ou plus, par exemple changer une ampoule au plafond d’une personne âgée.

Un modèle d’économie « interstitielle »

Développer cette économie dite « interstitielle » est un objectif mais pas le seul. En effet, Lulu dans ma rue vise  aussi à recréer des liens, à remettre les bonnes relations de voisinage et d’entraide au coeur de nos villes. Le kiosque pilote, élégamment décoré, en photo ci-dessus, s’est installé à quelques pas de la station de métro St-Paul à Paris.

Lulu dans ma rue conciergerie

Et ça marche ! En l’espace de six semaines d’activité, 300 prestations ont été réalisées et le taux de satisfaction affiche un fier 100 %. Les Lulus du marais sont déjà 25 et chaque jour de nouveaux habitants proposent leurs services, certains plus exotiques que d’autres à l’instar de ce professeur de claquettes ou ce cuisinier à domicile de spécialités brésiliennes. « L’offre de Lulu dans ma rue n’est pas figée. Ce sont les Lulus qui font l’offre », souligne Louis-Xavier Leca.

Après ce lancement réussi, l’association souhaite étendre ce service de conciergerie à Paris dans un premier temps avant de s’attaquer au reste du territoire, partout où il y a un besoin, en ville, en banlieue… Des possibilités et des Lulus infinis.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste indépendante et toujours à l'affût de ces petites et grandes initiatives qui changent notre regard et notre façon de consommer, je furète, je...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. a quand dans l’hérault

Moi aussi je donne mon avis