Lifi : enfin le wifi sans danger ?

Rédigé par Stephen Boucher, le 15 Mar 2015, à 16 h 54 min

Le lifi, fossoyeur du wifi ?

Cette technologie offre de nombreux avantages par rapport au wifi :

Vitesse de transmission : jusqu’à 150 fois plus rapide que les technologies wifi actuelles.

Pas de saturation du spectre radio : la transmission de volumes toujours plus grands de données via les téléphones mobiles pourrait bientôt dépasser la capacité disponible en bande passante sur l’ensemble du spectre d’ondes radios. Le recours aux ondes lumineuses permettra ainsi d’éviter à terme la saturation des réseaux WiFi en proposant un nouveau canal de distribution de l’information numérique.

Des applications là où le wifi n’est pas envisageable : dans les avions, où les accros de l’internet pourraient continuer à surfer, mais aussi dans d’autres hôpitaux que celui de Perpignan, dans les sous-marins…

Arme anti-hackers : le lifi a l’avantage par rapport au wifi de ne pouvoir être piraté, puisque les informations ne peuvent être captées que sur le trajet de l’onde lumineuse. Seuls les ordinateurs connectés sur les mêmes ampoules utilisent la même connexion. Il n’est donc pas possible de « hacker » les communications de l’extérieur d’un bâtiment.

Meilleur pour la santé ? Last but not least, le lifi promet une transmission de données sans ondes capables de traverser les murs. Contrairement aux ondes transmises par le wifi, les ondes lumineuses ne traversent pas le corps humain. Le lifi serait donc non nocif à la santé, contrairement au wifi, pour les détracteurs de ce dernier. Si le débat sur l’impact du wifi est récurrent, certains préféreront donc utiliser le lifi, et d’autres argueront du principe de précaution pour se prémunir du wifi.

Rien n’est parfait en ce bas monde

WIFI-connexion

Concurrent sérieux du wifi donc, le lifi ne pourra probablement pour autant pas prétendre le remplacer totalement. Et ce du fait de deux limites importantes :

  • La connexion est coupée une fois la lumière éteinte, ou lorsque l’on ne se situe plus sous une lampe LED. Logique…
  • Si les ondes lumineuses ne traversent pas les corps, elles ne traversent pas non plus les murs. Logique aussi… Cela rend donc impossible un réseau lifi constitué d’un seul émetteur, même dans une maison. Il faudra un émetteur et un récepteur (ce qui est valable aussi pour le wifi, mais seulement pour le récepteur) pour chaque source ayant besoin de recevoir de la donnée.

Gageons néanmoins que, les avantages étant réels, le lifi trouvera un champ d’application large, sans pour autant remplacer totalement le wifi. Les early adopters – primo-utilisateurs – parmi les lecteurs de consoGlobe peuvent même d’ores et déjà tester les premiers produits en vente en ligne [2].

*

[2] Sur le site www.myleo.fr

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

20 commentaires Donnez votre avis
  1. Au début j’avait des doutes sur la wifi. D’ailleurs je n’ai aucune confiance dans les multinationales de la téléphonies mais force est de constaté que voici depui le début de la wifi c’est à dire 10 ans avec IMODE ect … Je n’ai rencontré aucun problème de santé particulier. Je fais même du sport de manière courante et intensive . Mon energie n’a pas non plus de carence. Le faite est que la 3G 4G est aujourd’hui tres utile et rend vraiment libre. Je change d’opérateur quasiment instentanément sans aucun cout ni temps perdu. J’ai un iphone et un domino BBOX… Je passe beaucoup de temps sur le net car très friand d’informations … Le problème pourrait peut être se trouvé justement sur la dépendence à l’information… Il est vrais que le fait d’avoir la connaissance à porté de mains partout est extrèmement addictif. Je ne peux m’empècher d’en apprendre toujours plus sur tout et n’importe quoi donc ce pourrait être plutot du coté du surmenage intellectuel qu’il faudrait trouver la nocivité. Il me tarde que le système se mette à transmètre de l’énergie à la manière de la bobine tesla « courant sans fils » qui je le rappèle existe depuis le 18 ème siècle. Tesla se tennait alors dans un champ d’énergie de millions de volt sans rencontré de problème particulier et tennait même des amploule alumée dans les mains telement le champ était puissant . Il faut regardé vers l’avenir car la transmission sans fils et la prochaine étape déscisive à l’autonomie énergétique. Merci de votre attention .

  2. Mais il n’y a « AUCUN problème avec les ondes », c’est l’académie Française de médecine qui le dit…Ah oui, l’auteur de cette remarque siège au conseil d’administration de Bouygues.
    La réalité:
    Il est bon d’aller jusqu’au reportage de M6 qui date d’un an et demi( tous les figurants du reportage sont décédés à ce jour), »cancer, cancer qui est le suivant… »
    http://videos.next-up.org/EhsTvNews/Antennes_relais_alerte_riverains_immeubles

    Ou alors de voir l’état de personnes qui ce sont « frotté » à cette technologie,qui ne sont pas décédé mais qui peuvent en parler:
    http://www.robindestoits.org/L-ex-Directeur-de-Technologie-chez-Nokia-Le-telephone-portable-m-a-detruit-la-sante

    Ou alors reportage Allemand où je vais faire une demande de nationalité avant l’implantation du « linky » en France.

    https://www.youtube.com/watch?v=ixdQ-2oPp4Y
    NE RESTEZ PAS SOUS INFORME,PROTEGEZ VOS GOSSES!!!!

    VIVE LE LI-FI

  3. J’approuve km!

  4. Beaucoup d’idées reçues et « d’erreurs » dans ce topo.
    D’une part la lumière (visible ou non) est AUSSI une onde électromagnétique !!! D’autre part celle émise par des LED est elle nocive du fait de la composante proche de l’UV nécessaire pour pouvoir avoir au final une « tonalité » proche de la lumière naturelle. Or, plus on monte en fréquence, moins notre organisme arrivera « à faire avec » …..
    De plus, pour les gens qui sont sensibles aux ondes et qui pensent que le WI-Fi est une cause première de leur malaise, je rappelle que nous baignons depuis les débuts de la télévision dans une « soupe » électromagnétique dont personne ne s’est jamais posé la question de savoir à quel point elle peut être nocive : celle des émetteurs de télévision, qui, depuis qu’ils sont tous passés à la TNT, ont en gros doublé leur puissance d’émission pour pouvoir conserver leur portée en analogique, ce qui fait que des CENTAINES DE MILLIERS DE WATTS SONT EMIS EN PERMANENCE 24 H 24 ET 7J/7. Je rappelle que les émissions de télévision TNT sont numériques, dont de même nature que celle du Wi-Fi….
    Pour les personnes qui voudraient en savoir un peu plus j’ai publié un article sur mon blog :
    http://infoalternative.over-blog.fr/2014/02/que-savons-nous-en-2014-des-ondes-%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques-qui-nous-entourent.html
    J’ai aussi alerté Robin des Toits, mais sans réponse jusqu’ici ….
    Pas question de toucher à la sacro-sainte TV !!!
    Je me permets de préciser que je suis ingénieur électronicien et …. Naturopathe.
    La seule alternative réelle au wi-fi est la connexion par câble éthernet… qui n’émet qu’une rayonnement relativement faible tout autour du conducteur….
    Seulement, quid des tablettes et autres smartphones ????

  5. Juste pour rappel, la lumière est une onde électromagnétique.

    • Les fréquences ne sont pas les mêmes, elles sont sans danger et on les trouve dans la nature depuis des milliards d’années. Elles ne sont pas fabriquées par l’homme.

  6. Il faudrait quand même préciser que le wifi EST sans danger jusqu’à preuve du contraire. Vous écrivez : « les personnes qui sont sensibles à ces mêmes ondes ». Là encore rien d’avéré (OMS aide mémoire 296) S’il vous plait Monsieur Boucher, ne confondons ce qui relève de l’état des connaissances scientifiques (1) et ce qui relève du phénomène social : peur des ondes, instrumentalisation politique et idéologique par des associations militantes etc.

    1) Etat des connaissances scientifiques :
    OMS aide mémoire 304, 193, 296, 322. Anses : rapport 2013. SCENIHR (Union Européenne)le rapport 2015 vient juste de sortir : Potential health effects of exposure to electromagnetic fields (EMF)conclusions : pages 225 à 227.

    • Stephen Boucher

      Merci pour ce message. Nous allons publier prochainement un tour d’horizon sur la question des impacts sanitaires des ondes électromagnétiques. Ce qui est certain c’est que certaines personnes se déclarent sensibles aux ondes électromagnétiques, et l’OMS est très claire sur le fait que ces symptômes sont réels, mais qu’il n’est pas démontré que les ondes électromagnétiques en soient la cause. On ne peut nier les souffrances de ces personnes, mais le lien de cause à effet est plus complexe à prouver. Vous verrez dans ce prochain article que d’autres études récentes viennent s’ajouter à celles que vous listez. A bientôt pour vous lire sur cet article aussi donc, merci d’avance!

    • Mr Boucher, peut-être faut-il replacer la question dans un contexte plus général ? Beaucoup de personnes souffrent de toutes sortes de maux: migraines, douleurs, mal-être etc. sans que la médecine puisse en déterminer clairement l’étiologie. Ces personnes sont donc en recherche d’une explication, souvent en marge de la médecine officielle. Beaucoup finissent pas croire ce que racontent certaines associations, à savoir que leurs maux provient des pesticides, des amalgames dentaires, des ondes etc. Je ne veux pas dire que ce je viens de citer est sans danger, mais qu’il n’est pas du tout certain que cela soit en relation avec les maux dont souffrent ces personnes. Le risque est grand de les conforter dans une situation inacceptable et de les détourner des circuits thérapeutiques dont elles pourraient bénéficier. De plus cette détresse est exploitée par des vendeurs de « protections anti-ondes ». Certains médecins proposent de très couteux parcours de soins comme l’écrit la revue Science et Pseudo-Sciences 07-2013 : « une batterie d’examens sont proposés, encéphaloscan, échographie doppler pulsé cervico-encéphalique et échographie carotidienne, pour lesquels il est suggéré de « prévoir 199 Euros en supplément de la carte vitale, suivi d’un prélèvement sanguin pour lequel il faut prévoir entre 300 et 500 € non remboursés. Sans compter la consultation elle-même et le traitement qui va suivre. Le magazine canard PC juillet août 2012 dans son dossier sur les ondes écrit p88 : « la plupart des EHS qui parviennent à trouver une oreille attentive dans le corps médical déboursent environ 1000 Euros pour des examens qu’aucune autorité de santé ne justifie ».

    • PS ce que j’ai cité en référence e sont pas des études mais des méta-analyses (Plutôt un résumé des conclusions pour l’OMS). Vous avez raison de parler d’études récentes. Sauf que pour être prises en compte elles doivent être évaluées par l’OMS. par exemple l’étude CERENAT publié l’an dernier ne l’est pas encore. On ne peut donc pas en tirer de conclusion valide. La lecture du rapport Anses 2013 est à cet égard intéressante, beaucoup d’études posent des problèmes de méthodologie, de biais et d’erreurs.

    • On sait bien que les Français sont kamikazes… ils sont partout où il y a du danger… au bord des volcans, où il y a des inondations, ils adorent ça! On les voit tous les jours à la télé LOL!

  7. « le lifi promet une transmission de données sans ondes électromagnétiques »

    N’importe quoi. Pour information la lumière EST une onde électromagnétique. La seule chose qui la différencie d’une onde wifi c’est sa fréquence.

    Cet article est symptomatique du monde actuel. Il y a tant de gens qui se mêlent de choses qu’ils ne comprennent pas vraiment, en particulier les politiques et autres décideurs d’opérette.

    • Stephen Boucher

      Merci, effectivement c’était rédigé de manière qui prêtait à confusion sur ce point – c’est corrigé !

    • Bonjour, j’aimerais répondre à plusieurs points

      « La seule chose qui la différencie d’une onde wifi c’est sa fréquence. »
      Oui la lumière est une onde electromagnétique, néanmoins, le wifi ne se distingue pas que par sa fréquence, mais aussi par le côté pulsé (ceci dit, le lifi sera pulsé aussi, techniquement), entre autres.
      Par ailleurs, la fréquence du wifi est justement ce qui est le plus problématique, elle est critique car c’est un bon équilibre energie/absorption (nickel quand il s’agit de l’utiliser dans un micro-ondes, moins bien comme choix de transferts de données dans une pièce où se trouvent des êtres humains.

      A propos de la reflexion sur la TNT : rassurez vous, les EHS sont sensible aussi à la TNT pour certains 🙂 Pour la plupart, le sensibilité se situe en fait dans une fréquence plus que d’autres, selon l’exposition qui a précédée.
      De plus, le fait d’avoir lu ou vu des choses d’associations ne créé pas les troubles, et n’explique pas qu’on puisse « sentir les réseaux » en aveugle, donc cette hypothèse est fausse en causalité, même si il y a AUSSI des personnes qui se rendent malades par angoisse. Ce sont deux choses très différentes.

      Enfin, sur le lifi
      – effectivement, on n’en connait pas les effets, c juste plus « nouveau »
      – comment ça marche pour le début ascendant ? car c’est présenté comme « idem que le wifi sauf coupé par les obstacles », mais j’ai lu par ailleurs que l’échange de données ne pouvait se faire que dans un sens ?

      Globalement, c’est dans les logement que j’aimerais en tout cas que le lifi remplace le wifi, car il a le mérite de ne pas passer les murs, et donc de laisser le choix d’être exposé ou non, au lieu de subir le wifi des voisins même quand on est allergique (et donc de finir SDF…)

  8. Génial, au lieu d’utiliser des LED dans le domaine du rayonnement visible, je propose de faire cela dans les infrarouges et d’étendre ça au téléviseurs. Oh mais attends un peu …

    • ahah ! j’ai pensé la même chose quand on m’a dit « ah mais les LED sont un souci 😀 »
      Mais est-ce que l’infrarouge permettrai un tel échange de donnée numériques ? (avec fréquence adaptée ? je ne parle pas de la fréquence de l’onde émise mais de celle des impulsions)

  9. J’ai bien entendu: « pour moins de 100 francs » à la fin de la vidéo?? La video date de 2013, le texte lui…

    • La vidéo est Suisse, voilà pourquoi.

  10. Bonjour,
    Ingénieur informatique, je connais le LiFi depuis ses origines
    Juste une petite remarque :
    – ok pour recevoir les infos depuis mon ampoule LED, c’est trivial
    – et comment j’envoie des infos ?

    A+

    • sur expérimentation à Perpignan, le lifi fonctionne pour le débit descendant à des très hauts débit, le débit ascendant fonctionne en infrarouge, autour de 2mbits/S ce qui est très suffisant pour la plupart des usages.
      Comme pour le wifi ( ou plutôt pas comme ) le lifi aurait besoin d’une évaluation sanitaire indépendantes, même si sur le papier je signe tout de suite pour supprimer cette saloperie de wifi exposant les enfants à des pathologies cognitives et des risques cancérogènes.

Moi aussi je donne mon avis