« My Life’s a Cage », le film-événement pour la cause animale

Rédigé par Elodie, le 28 Jun 2015, à 7 h 00 min

Le film My Life’s a Cage, réalisé grâce au financement participatif et soutenu par plusieurs personnalités favorables à la cause animale qui apparaissent tout au long du film, est sorti début juin. My Life’s a Cage – ma vie est une cage – est un film d’animation et de fiction qui pose la question de notre rapport aux animaux et de savoir si tout le monde peut devenir vegan, même les enfants.

Un film où la cause animale est au coeur du sujet

C’est en reprenant des petits faits du quotidien et notre vision des animaux de compagnie, que le film réalisé par Guillaume Corpard et animé par Nicolas Debruyn, met en scène des animaux en route vers l’abattoir.

Inspiré de la la chanson éponyme du groupe belge The aiM, En chanson, le film retrace le cheminement des animaux de leurs lieux naturels vers l’abattoir afin d’être transformés en viande en poésie et en musique. On y voit aussi les tests à des fins scientifiques pratiqués sur eux ainsi que toutes les manières dont sont utilisés les animaux pour l’enrichissement de quelques uns.

Alliant animation et fiction, le film reprend et repense les enjeux politique, moral et philosophique de ce que nous mettons dans nos assiettes, en posant la question : à quel prix et jusqu’à quand ? Car, bien au-delà du simple fait de manger des animaux, ceux-ci sont de plus en plus utilisés pour fabriquer sauces ou bonbons, pour nous habiller ou bien encore tester nos cosmétiques.

Si j’osais, je dirais surtout que nous sommes incohérents. Regardez, d’un côté nous offrons à nos enfants des peluches d’animaux pour faire des câlins, nous adoptons des chiens et des chats pour les chouchouter, quitte à dépenser beaucoup d’argent pour eux, et de l’autre nous sommes des sanguinaires organisant une véritable industrie de la mort, massacrant dans l’horreur des cochons, des chevaux ou des vaches, des veaux de quelques jours, des bébés agneaux, pour faire du pâté, du saucisson, des steaks ou des chaussures en cuir ! Cela n’a aucun sens, c’est une sorte de schizophrénie morale.
Présentation de la chanson sur KissKissBankBank

 

Le film veut aussi se mettre dans le peau de l’animal qui n’est plus considéré comme un bien meuble depuis peu en France, mais comme un être intelligible, doué de sensibilité et de personnalité.

9 septembre – Avant-première à Paris

Le film sera diffusé en avant-première au théâtre Adyar à Paris en présence du philosophe-écrivain Frédéric Lenoir, parrain du film le 9 septembre prochain.

my-life-a-cage-film-cause-animale-2

Un projet collaboratif et parrainé

Le saviez-vous ? Léonard de Vinci était végétarien ! Et, il n’est pas le seul : Einstein, Pythagore, Tolstoï et des artistes comme Richard Gere, Dustin Hoffman, Natalie Portman, Brad Pitt…

Le projet a pu être financé grâce à la plate-forme de crowdfunding « KissKissBankBank » et a obtenu 5.000 euros de 158 KissBankers. Il a reçu le soutien de personnalités comme le moine bouddhiste français Matthieu Ricard, la primatologue et écrivaine Jane Goodall, le philosophe-écrivain Frédéric Lenoir, le journaliste Aymeric Caron et l’auteure et animatrice télé Christine Michaud.

L’élevage animal est non seulement une souffrance à grande échelle, mais un désastre écologique. Je pense que My Life’s a Cage peut amener de la conscience sur cette réalité.
Jane Goodall

L’avant-première française sera animée par une conférence-débat autour du thème « Un bien-être animal est-il envisageable aujourd’hui ? » en compagnie de Brigitte Gothière de l’association L214. La soirée sera ensuite clôturée par un mini show-case acoustique du groupe The aiM.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

15 commentaires Donnez votre avis
  1. Pas d’accord avec vous dans l’ensemble.
    Oui nous sommes dans un monde de paradoxe et alors cela fait partie de nous.
    Oui nous sommes un des rares pays à avoir autant d’animaux domestiques : chat chiens,souris, rats….
    et à côtés nous faisons naître des animaux destinés à la boucherie, oui on voit ici et là qques vidéos horribles sur la conditions d’abatage, mais il y a des lois et pour être allé parfois ds des abattoirs les conditions sont en générales satisfaisantes en ce qui concerne le stress animal, ils y ont d’ailleurs tout intérêt, c’est un des facteurs de qualité de la viande. De même les animaux de nos éleveurs ont en général de bonnes conditions dans nos beaux pâturages français (que vous verrez pendant vos vacances en province…)(interdit en France les baby boeufs élevés en batterie destiné à nos voisins…italien par exemple).
    Les lois en France sont satisfaisantes, faisons les appliquer.
    Dernier paradoxe, vous aimez vos femmes et vos maris et pourtant vous les trompez…..

    • TROP FACILE, de justifier les massacres de masse par les paradoxes de la nature humaine. Je ne suis ABSOLUMENT PAS D’ACCORD avec ces pretextes à la saloperie humaine.
      Si on ne canalisait pas un peu nos mauvais penchants, la vie ne serait tout simplement plus possible.

    • Bonsoir,
      “les conditions sont en générales satisfaisantes en ce qui concerne le stress animal…”
      Je ne cite qu’un extrait de votre post.
      Je veux bien comprendre vos propos, il y a trois ans encore, je n’allais pas chercher plus loin et m’en contentais.
      Aujourd’hui, après m’être considérablement informée, et je le fais encore, je peux dire que ce qui m’effraie et me sidère le plus dans ces considérations sur l’élevage et l’abattage, c’est : comment l’homme en est arrivé là ? Cela va bien au-delà de nos paradoxes humains !!
      L’exploitation animale aujourd’hui, c’est une logique mise en œuvre. Et si vous vous y intéressez, à un moment donné, vous allez rester vraiment scotché, sans voix.
      Juste un exemple : pour votre fromage, il faut du lait, il faut donc une vache, inséminée pour qu’elle ait un veau et donc qu’elle produise le lait qui lui est destiné (comme nous les femmes mammifères). Pour obtenir le sperme de l’insémination, on électrocute un taureau pour qu’il éjacule. Le veau issu de cette grossesse, on le bouffe à 4 mois car on n’en a plus besoin (au passage, on le carence en fer pour que sa chair soit blanche). Si toutefois il est resté quelques semaines non loin de sa mère, on lui aura placé un anneau anti-tétée, au cas où il aurait été tenté. (Chercher “anneau anti-tétée” sur Google pour moins rigoler). Mais au fait, c’était quoi la question ? Ah oui, notre petit fromage… Je vous passe d’autres détails, renseignez-vous vraiment ! Tout ceci est une logique abjecte appliquée. Dans toutes les formes d’élevage. Bien plus qu’un paradoxe humain qui serait acceptable du moment que l’on tue les animaux sans souffrances. Il s’agit là d’une organisation complexe, admise, qui n’intéresse pas grand monde, car ce monde est gourmand, et se dit qu’il a besoin de ces aliment carnés. C’est un leurre. Les végétaliens pètent la forme, je vous assure !!!

  2. Si vous êtes sensible à la cause animale, écoutez la chanson de Marc Vanhove : https://www.youtube.com/watch?v=xVRfRak317U

  3. Le consommateur devrait boycotter cela et se faire entendre. Mais combien d’humains réfléchissent ? On adore notre chat mais on laisse torturer les animaux de rapport. On est complices quand on achète mal. Nous devrions tous boycotter ce qui nous semble excessif. La pensée humaine a évolué, mais pas encore assez !

    • je suis entièrement d’accord avec vous s’il n’y avait pas les animaux sur terre pour tenir compagnie à l’être humain la vie serait vraiment triste pour lui, mais il n’en a pas conscience car nous vivons dans un monde rempli d’égoïstes , de profiteurs, d’opportunistes et de gens insensibles à autrui et nous profitons des animaux au lieu de les admirer et de les aimer nous sommes des êtres machiavéliques et j’ai honte d’appartenir au genre humain vivement la fin de ce monde

  4. http://unanimus.over-blog.com/article-34699635.html

    Pythagore avait raison

    ceci dit je crois qu’Hitler aussi était végétarien –

  5. http://unanimus.over-blog.com/article-34699635.html

    Pythagore le savait –

    ceci dit, je crois qu’Hitler aussi était végétarien

    • Hitler n’a jamais été végétarien, c’est une rumeur infondée.
      Voici ci-dessous un lien avec un extrait du livre « Un éternel Treblinka » de Charles Patterson.
      C’est très intéressant, on y découvre un Hitler en rapport avec les horreurs qu’il a commises. Il n’était pas végétarien, il était même contre eux…
      http://bibliodroitsanimaux.voila.net/patterson.html

  6. je ne suis pas vegan, mais omnivore (nos ancètres étaient cueilleurs chasseurs), cependant j’adhère à la cause animale.
    Même si l’homme, comme certains singes, mange de la viande de temps en temps il n’est pas obligé d’élever ni d’abattre les animaux dans des conditions effroyables, au nom du profit.
    J’ajoute qu’il faudrait expliquer aux consommateurs qu’il n’est pas nécessaire de manger de la viande tous les jours et encore moins à chaque repas, de choisir déjà des éleveurs Bio qui respectent les animaux.

    • même les animaux élevés dans le respect ont une mort horrible qui n’est pas bio du tout car les abattoirs n’ont pas de temps à perdre en papouillages les bêtes sont maltraités parfois blessées voyez les vidéos clandestines tournées dans des abattoirs et vous serez horrifié d’ailleurs visiter des abattoirs est interdit et pour cause !!!!!

  7. Super ! Espérons que ce film éveillera quelques consciences.
    Il reste encore à informer les gens sur les bénéfices que procure une alimentation végétalienne. Beaucoup seraient prêt à sauter le pas si on ne leur faisait pas peur inutilement…

  8. J’ai vécu cette semaine une superbe absurdité, je vois chez mon voisin une petite cage dans lequel se trouve deux poissons morts. Une heure plus tard je vois ma voisine et lui demande le pourquoi : “c’est pour avoir des asticots pour aller à la pêche”!!!!

    • Drôles de voisins en effet ! mais combien de personnes s’intéressent vraiment au sort des poissons exotiques ? dans certaines animaleries on voit des Combattants (ces jolis poissons de couleurs aux nageoires de “soie”) dans un verre par exemple, ou des poissons rouges dans de minuscules boules qui se fixent au mur pour décorer !!! il en existe même en porte-clés (en Chine) !…pour dire !

  9. Génial, j’adore voir des films qui ont un véritable sens et qui apparote quelque chose, le monde entier devrait être vegan!

    Chaque jour 150 millions d’animaux terrestres sotn abattus pour être mangés, sans parler des poissons (100fois plus), c’est le plus grand génocide de tous les temps!

    Sans parler du fait que la viande, le lait sont des poisons: la majorité des maladies cardio vasculaires sont causées par la viande, cela bouche les artères, donne des cancers du côlon, des schléroses en plaque

    Il faut que les gens arrêtent de se voiler la face, arrêtezd e consommer des produits d’origine animale et ne les portez pas

    Les animaux partagent avec nosu el privilège d’avoir une âme,quand on aime les animaux on en les mange pas (et on ne les porte pas)

    Car pour le cuir, ce ne sont pas les restes des abattoirs mais bien une industrie spécialement pour ça, honteux,scandaleux!!!!

Moi aussi je donne mon avis