Lidl : 4 millions d’euros pour les éleveurs en difficulté

La crise du secteur agricole est générale : des producteurs laitiers aux céréaliers en passant par les éleveurs, tous les agriculteurs connaissent des difficultés. Lidl leur vient en aide.

Rédigé par Séverine Bascot, le 16 Dec 2016, à 10 h 15 min

La crise du secteur agricole est générale : des producteurs laitiers aux céréaliers en passant par les éleveurs, tous les agriculteurs connaissent des difficultés. Lors du dernier Salon de l’Agriculture qui s’est tenu au premier trimestre 2016 à Paris, l’enseigne Lidl avait annoncé avoir réalisé une collecte de fonds pour aider les éleveurs. L’argent de cette collecte va être enfin reversé aux bénéficiaires.

4 millions d’euros collectés pour les agriculteurs

Le distributeur discount Lidl s’est engagé pour les éleveurs français dès le début de l’année, alors que la crise du secteur se poursuit depuis des années. Dès mars 2016, à l’occasion du Salon de l’Agriculture de Paris, une collecte de fonds pour venir en aide aux éleveurs a été lancée par le groupe ; elle s’est terminée le 1er septembre 2016. L’argent récolté n’a toutefois pas encore été reversé aux bénéficiaires.

éleveurs, agriculteur, Lidl

Lidl a annoncé jeudi 15 décembre 2016 avoir mis en place le système de redistribution de la somme, conséquente, récoltée en faveur des éleveurs. Au total, ce sont 4 millions d’euros levés en faveur du secteur, et les éleveurs devraient bientôt toucher leur part. Naturellement, malgré l’importance du montant, cette collecte ne résoudra pas les problèmes que connaît l’agriculture en France.

La MSA reversera la somme aux éleveurs

Jeudi 15 décembre 2016, le groupe Lidl a déclaré avoir pris contact et mis en place le versement de la somme avec la Mutualité sociale agricole (MSA). Un huissier a été commissionné pour calculer ce montant : il sera reversé en fonction des litres de lait de la marque Envia de Lidl vendus dans les magasins.

Lidl reversera, pour chaque litre vendu entre mars et septembre 2016, 3 centimes d’euro aux éleveurs. Tous seront considérés bénéficiaires : les producteurs laitiers, bien évidemment, mais également les éleveurs bovins et porcins. Seuls critères : avoir moins de 39 ans, être à la tête d’une exploitation depuis moins de 4 ans et avoir un revenu inférieur à 4.248 euros en 2015. Lidl estime à 1.995 le nombre d’éleveurs qui percevront une part des 4 millions d’euros collectés.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour peut etre que c’est de l’esbroufe comme vous dites mais lidl essaie d’aider a sa facon bizarrement la seule enseigne a le faire et je vous confirme que l’argent a été reverser je pense que vous etes eloignés du monde agricole pour tenir des propos comme cela moi j’aide dans une ferme à côté de chez moi où les animaux sont aux paturages etc>…. travail à côté bien evidemment mais peut etre que comme beaucoup vous regardez internet ou il ya de tous et n’importe quoi et ou une image est vite detournée . De plus vous devez surement comme beaucoup avoir abonnement internet telephone etc… et partir en vacance avec un 35hr semaine ou 40 HR MAXI et oui il faut travailler pour gagner sa vie maintenant la culture est au loisir et apres on râle de m anger de la merde car on privilegie des choses annexes.Vous achetez pas une mercedes aux prix d’une peugeot la nourriture c’est idem la qualité se paie et vous allez reparer votre auto neuve dans un garage la viande chez un boucher alors que vous a mon avis (Je peux me tromper car je vous connais pas) vous aller dans une grande surface acheter vos course comme 90 pourcent des gens .Cordialement.

  2. C’est de l’esbroufe. Lidl contribue comme toute la grande distribution à la paupérisation des paysans en ne leur payant pas le prix juste du litre de lait ou du kilo de viande. D’autre part, c’est honteux ce qu’on fait aux animaux, à force de vouloir manger toujours moins cher. Tout le monde est perdant, y compris les consommateurs et consommatrices qui tombent malades avec de la nourriture qui n’est plus de qualité.

Moi aussi je donne mon avis