Les mouvements de votre téléphone trahissent votre code PIN

Une étude britannique sème le doute quant à la réelle confidentialité de vos données personnelles sur votre téléphone.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 12 Apr 2017, à 10 h 10 min

Et si des hackers pouvaient deviner votre code PIN juste en étudiant les mouvements que vous faites avec votre téléphone ? Selon des chercheurs britanniques, cette hypothèse est devenue réalité depuis que des programmes malveillants peuvent accéder aux données des capteurs de mouvements de votre téléphone.

Chaque mouvement de votre téléphone correspond à une action précise

Vous ne le savez peut-être pas, mais votre smartphone utilise des capteurs de mouvements. Ces derniers sont utiles au fonctionnement de nombreuses applications telles que votre appareil photo, certains jeux etc. Or selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Newcastle, au Royaume-Uni, ces capteurs pourraient être utilisés par des hackers pour pirater… votre code PIN !

Le lien entre capteurs de mouvements et code PIN peut paraître lointain, et pourtant, selon les explications de ces chercheurs, chaque action que vous réalisez sur l’écran de votre smartphone correspond à un mouvement bien précis et unique. Il est ainsi possible de deviner, simplement avec ces données, sur quelle application vous cliquez, quel message vous envoyez et, bien entendu, quel code vous entrez lorsque vous déverrouillez votre téléphone.

Changez vos mots de passe le plus souvent possible pour éviter d’être piraté

Le véritable problème que soulèvent ces chercheurs est que la plupart des applications que vous utilisez ne vous demandent pas votre autorisation pour utiliser ces capteurs de mouvement. C’est donc une véritable porte ouverte aux programmes malveillants qui pourront utiliser ces données pour obtenir de nombreuses informations sur vous. Et si votre code PIN devient accessible aux hackers, il en est de même pour vos codes d’accès à votre compte bancaire si vous utilisez une application dédiée, la durée de vos appels téléphoniques ainsi que les numéros que vous composez, votre activité physique et plus généralement tous les mots de passe que vous entrez dans votre téléphone.

Face à l’étendue de ce risque, les chercheurs de Newcastle ont immédiatement averti les grands noms de la téléphonie et de la navigation Internet tels que Google et Apple mais ces derniers n’ont, semble-t-il, pas encore trouvé le moyen de contourner ce danger. Pour vous prémunir, les auteurs de cette étude conseillent aux utilisateurs de penser à fermer toutes les applications qui ont tendance à rester ouvertes en toile de fond, et à changer vos mots de passe le plus souvent possible.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis