Bientôt des écrans de smartphones qui s’autoréparent

Dans quelques années, votre écran de téléphone aura la capacité de se réparer tout seul, en quelques heures, si l’on en croit les recherches de l’Université de Californie.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 6 Apr 2017, à 11 h 42 min

L’écran de votre smartphone est tellement tombé qu’il ne reste plus une parcelle d’écran intacte ? Des chercheurs américains se sont penchés sur ce problème récurrent, et viennent de trouver une solution grâce à un polymère révolutionnaire.

Un matériau solide, qui fonctionne pourtant comme de l’eau

Les écrans de nos smartphones sont fragiles, et il suffit parfois d’une simple chute pour que ceux-ci se brisent en morceaux, obligeant l’utilisateur à continuer à utiliser un téléphone en mauvais état, à faire une réparation coûteuse, ou à décider de s’en séparer pour en acquérir un nouveau. Un gaspillage immense contre lequel des chercheurs de l’Université de Californie viennent peut-être de trouver une solution.

Ces derniers ont utilisé un polymère innovant, pour imaginer un écran de téléphone qui aurait la capacité de s’auto-réparer. Les polymères sont une classe de matériaux, composés de macromolécules. Celui de l’équipe de l’université de Californie emmenée par le professeur Chao Wang est très spécial : son fonctionnement est comparable à celui de l’eau. De même que lorsque vous mettez une cuillère dans un verre d’eau, vous séparez les molécules d’hydrogène de cette matière, mais lorsque vous l’enlevez, celle-ci se reforme automatiquement, de même le matériau développé par le professeur Wang, composé de sel et d’un polymère étirable, peut s’étirer jusqu’à cinquante fois sa taille d’origine. Une fois coupé en deux, il se ressoude de lui-même en 24 heures…

polymere autoreparant

Photo du test : à gauche, le polymère conducteur et autoréparant abîmé. À droite, le même écran en partie autoréparé 24 heures après © Wang Lab, University of California at Riverside

Le polymère étirable a la capacité de se reformer en quelques heures

Si ce polymère innovant pouvait être adapté aux écrans des smartphones, ces derniers fonctionneraient un peu comme l’eau. Et les premiers tests sont concluants puisque lors des expériences en laboratoires, cette matière mise à l’épreuve a prouvé sa capacité à se reformer en quelques heures à peine. Bien entendu, ce polymère n’a pas la capacité de venir à bout de tous les accidents que vous pourrez avoir avec votre téléphone. Mais les dommages superficiels liés à la chute de votre smartphone, ou les simples rayures, ne seront désormais plus un souci.

Les créateurs de cette technologie ne s’arrêtent pas là et comptent faire de leur invention le matériau du futur. Pour cela, d’autres tests devront être effectués pour vérifier la capacité de ce polymère à être utilisé au quotidien. Pour des objets qui se réparent d’eux-mêmes à l’avenir ?

Illustration bannière © TB studio – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis