Les garagistes obligés de proposer des pièces d’occasion

Depuis le 1er janvier 2017, les garagistes ont l’obligation de proposer aux clients des pièces d’occasion pour réparer ou entretenir leurs véhicules.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 3 Jan 2017, à 9 h 50 min

Cette mesure, instaurée dans le cadre de la loi de transition énergétique, pourrait bien faire diminuer vos factures chez le garagiste dans les prochains jours. Cette obligation vise uniquement les voitures particulières et camionnettes.

Des pièces proposées à un prix nettement inférieur

Cette nouvelle obligation devrait satisfaire les clients, mais également les spécialistes de l’occasion. En effet, Caréco, le spécialiste de la vente de pièces automobiles, se dit satisfait de ce décret. « Nous sommes heureux de voir qu’il y ait un décret. On met la lumière sur la pièce de réemploi dans le cadre de l’économie circulaire. Aujourd’hui, le meilleur recyclage c’est la réutilisation », explique au Figaro Maxime Richaud, directeur de Caréco Paris.

Par ailleurs, les clients auront la possibilité de réaliser des économies allant de 50 à 70 % par rapport aux pièces neuves. Le garagiste devra proposer au client deux devis différents : l’un réalisé à partir de pièces d’occasion et l’autre à partir de pièces neuves. Toutes les pièces peuvent être réutilisées, exceptées celles qui concernent la sécurité telles que les amortisseurs ou le système de freinage.

garagiste

De lourdes sanctions financières prévues par le décret

Le garagiste qui ne propose pas au client l’utilisation de pièces d’occasion pour réparer ou entretenir son véhicule encourt jusqu’à 15.000 euros d’amende. Malgré cela, Aliou Sow, secrétaire générale de la Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile, admet que « le décret d’application qui vient de paraître est plutôt équilibré », dans le journal Le Figaro.

Grâce à cette mesure, les spécialistes des casses automobiles devraient doubler leur chiffre d’affaires en 2017. Le marché des pièces d’occasion, qui ne représente aujourd’hui que 2 % en France, pourrait connaître un nouvel élan cette année. En effet, d’autres pays ont déjà pris une longueur d’avance, notamment l’Espagne, où cette part s’élève à plus de 20 %.

Illustration bannière : Faire réparer sa voiture moins cher- © correct pictures Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis