Le changement climatique affame les lémurs bambou de Madagascar

Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Current Biology montre que les lémurs bambou de Madagascar sont menacés d’extinction. En cause, la sécheresse qui réduit les volumes de pousses de bambous, leur unique nourriture.

Rédigé par Maylis Choné, le 30 Oct 2017, à 10 h 45 min

Les lémurs bambou ne se nourrissent que de bambou. Ainsi, le changement climatique qui prolonge la durée des saisons sèches à Madagascar les affame peu à peu, entraînant leur disparition.

Les lémurs bambou dorés de Madagascar pourraient disparaître

Une équipe de scientifiques a mené une nouvelle étude sur les lémurs bambou dorés, aussi appelés hapalémurs dorés, une espèce particulière de lémuriens, résidant dans les forêts de Madagascar. Les résultats sont inquiétants et montrent que les populations tendent à disparaître au fur et à mesure que leur nourriture se raréfie.

Ils se nourrissent de bambou et peu d’espèces ont cette unique source d’alimentation : la concurrence des autres animaux est donc très basse. Où réside donc le problème ? Le changement climatique et en particulier le réchauffement planétaire est en cause. Dans certaines régions de l’île, les saisons sèches se rallongent. Par conséquent, il y a de moins en moins de jeunes pousses de bambou – les plus faciles à mâcher et les plus riches sur le plan nutritif.

Un hapalémur doré se nourrissant de bambou © Oliver S

Les dents des lémurs bambou s’abîment

Ces modifications de l’environnement forcent les lémurs bambou à changer leurs habitudes alimentaires. Ils mangent donc les tiges plus anciennes, plus sèches et dures de leur plante préférée. Ce problème entraîne deux conséquences directes sur cette espèce de lémuriens. Non seulement ils doivent adapter leur cycle reproductif en fonction des saisons des pluies pour qu’il y ait assez de nourriture et de jeunes pousses pour tous, mais en plus leurs dents s’abîment.

Lire aussi : Voyagez différemment à Madagascar

« Dans l’analyse (effectuée grâce à un logiciel d’informations géographiques, ndlr), les formes de dents analysées sont fondamentalement comme des montagnes miniatures. Les grandes dents du lémur bambou sont complexes, et le ‘paysage’ ressemble donc aux badlands rugueux. Ces caractéristiques de surface rugueuses sont nécessaires pour broyer le bambou fibreux« . Si les dents s’abîment, l’animal aura de plus en plus de mal à se nourrir et inéluctablement, son espèce s’éteindra.

Illustration bannière : Lémur bambou doré ou hapalémur – © lenisecalleja.photography
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis