Leclerc veut faire monter en gamme sa Marque Repère

Le groupe Leclerc a dévoilé une nouvelle stratégie pour conquérir des parts de marché, qui consiste à jouer sur sa Marque Repère, soit la marque que Leclerc présente comme moins chère par rapport à ses concurrents : elle va monter en gamme.

Rédigé par Séverine Bascot, le 13 Jan 2017, à 9 h 55 min

Jeudi 12 janvier 2017, le groupe Leclerc a dévoilé ses résultats pour l’année 2016, des résultats en forte hausse, puisque le groupe a enregistré une croissance de 2,7 %. L’occasion de dévoiler une nouvelle stratégie pour conquérir des parts de marché, qui consiste à jouer sur sa Marque Repère, soit la marque que Leclerc présente comme moins chère par rapport à ses concurrents : elle va monter en gamme.

Leclerc : la Marque Repère sera plus engagée

Lors de la conférence de presse, le PDG de Leclerc, Michel-Édouard Leclerc, a répondu aux questions des journalistes. Le magazine Challenges(2) rapporte ses réponses, notamment concernant cette nouvelle stratégie de montée en gamme qualitative de la Marque Repère, que le distributeur lancera en 2017.

La Marque Repère qui, selon le PDG du groupe, est « 25 % moins chère que les marques nationales », va subir de gros changements. « Nous avons listé 15 critères en termes de santé et bien-être, de nutrition et d’éthique », précise Michel-Édouard Leclerc, que le groupe va appliquer dans un nouveau cahier des charges pour l’ensemble des produits de sa marque maison. De quoi attirer une clientèle soucieuse de ce qu’elle mange, mais également de la manière par laquelle les aliments sont transformés et sont produits.

Supermarché Leclerc

L’enseigne Leclerc et sa marque Repère © ricochet64 Shutterstock

La Marque Repère de Leclerc comme levier de croissance

Parmi les changements que Leclerc compte réaliser au niveau de sa marque distributeur, Challenges rapporte par exemple la fin des oeufs issus de poules élevées en cage (une tendance qui semble se généraliser chez les distributeurs), ou encore la réduction de 50 % de la quantité de pesticides. Les Français pourront alors faire encore plus confiance à la Marque Repère et, pour Leclerc, c’est une aubaine.

Moins chère et plus saine, la Marque Repère devrait devenir le nouveau levier de croissance du distributeur, surtout qu’elle présente pas moins de 5.400 références. En revanche, lors de cette conférence de presse, Michel-Édouard Leclerc n’a pas donné de précisions concernant un possible positionnement dans le bio : « Nous réfléchissons. Le bio est appelé à se développer considérablement et nous voulons le développer. Mais nous nous heurtons à l’insuffisance des ressources sur le territoire. »

Illustration bannière : Michel-Édouard Leclerc – © ActuaLitté (CC BY-SA 2.0) Flickr
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis