Le secret de la bonne santé des villageois grecs

Pourquoi les habitants de villages montagnards grecs vivent-ils en si bonne forme, si longtemps ? Leur régime alimentaire n’est pourtant pas très recommandable. Une étude révèle un élément différent dans leur ADN.

Rédigé par Maylis Choné, le 9 Jun 2017, à 10 h 13 min

Deux villages isolés au milieu des montagnes grecs font parler d’eux. Une étude, menée par  les chercheurs de l’Institut Wellcome Trust Sanger Institute et publiée dans Nature Communications le 26 mai 2017, s’est penchée sur la santé de leurs habitants, qui vivent longtemps en excellente forme.

Les villageois grecs à l’abri des maladies cardiovasculaires ?

Les villages de Zoniana et Anogia sont accrochés aux montagnes de l’île de Crète. Les habitants vivent de peu de choses, mais longtemps et en bonne santé. Pourtant, lorsque l’on se penche sur leur régime alimentaire, il est difficile d’établir un lien direct. En effet, le fromage local et la viande d’agneau sont très régulièrement au menu.

Pourquoi ces (mauvaises) habitudes alimentaires, riches en graisses saturées, n’entraînent ni une élévation du taux de cholestérol dans le sang, ni problèmes cardiovasculaires, comme on pourrait s’y attendre ? De même, si le nombre de personnes diabétiques de type 2 paraît semblable à la moyenne grecque, cette fois encore, les villageois ne souffrent pas des mêmes conséquences sur leurs reins.

Un élément unique présent dans l’ADN des villageois

Les scientifiques du Wellcome Trust Sanger Institute ont voulu comprendre ce qui préservait ces personnes des maladies cardiovasculaires. Pour cela, ils ont séquencé l’ADN de 3.000 villageois. La recherche a révélé un élément génétique particulier – inconnu jusqu’à présent – contenant des vertus protectrices pour le coeur. Sur les milliers d’Européens qui ont subi un séquençage du génome, une seule personne en Italie possède cette variante, rapporte l’étude.

Par conséquent, nous ne pouvons pas suivre le même régime alimentaire que les habitants de Zoniana et Anogia, car nous ne possédons pas cette particularité au sein de notre ADN. Désormais, les scientifiques pourront s’appuyer sur les variantes de l’ADN pour mieux comprendre pourquoi certains développent des maladies cardiovasculaires et d’autres non.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




5 commentaires Donnez votre avis
  1. Rien a voir avec la génétique! Quand au cholèstérol, il est vitale pour notre organisme. Tout dépend des acylations avec des acides gras insaturer. Moi aussi je me soigne avec des plantes et je doit dire que je me porte pas moin bien. D’autant plus que beaucoups de gens passe leur temp assi à ne rien faire. Leur nouriture est méditénaréène et est reconnu comme étant bénéfique pour la santé, mais ils ne son jamais strésser, mange bien, bouge et font du sport, ne passe pas leur temp devant des jeu vidéo, ne subisse pas la pollution.

  2. Je pense qu’on ne peut comparer des personnes 100% naturel, qui n’ont jamais eu recours aux niaiserie de la modernité et ceux qui depuis des génération se gavent de bêtises dites “modernisés”!!!
    Bref, ce qui est sûr, ils ne sont pas les seuls car les aborigènes d’Amérique, d’Asie et d’Afrique, ne se gavent pas de grandes choses mais vivent en bonne santé longtemps. Je pense que à des moments comme ceci, il faut plutôt revoir le mot Modernité et revoir le mot Normalité et Réalité.
    Je pense qu’on se doit d’arrêter de se mentir, de nous mentir avec des mots et juste redevenir de bons enfants en faisant retour à l’ancien, au passé.
    En réalité la vraie modernité était dans le passé, aux temps des inventeurs, des vrais créateurs. Et aujourd’hui, nous autres embellissons avec la technologie toutes ces anciennes inventions!
    Et n’oublions pas Dieu Créateur et Mère Nature font UN!!! Alors n’oublions pas de nous réconcilier avec notre 1ier ANCÊTRE: Dieu Créateur du Ciel et de la Terre.
    Agréable Journée,
    #AyiLgk#

  3. Ce doit être aussi parce qu’ils n’ont pas la sécurité sociale, se soignent avec des plantes, et n’avalent pas comme nous le faisons en France des médicaments par poignées qui ont plus d’effets collatéraux néfastes que de vertus!

  4. Le CITRON Dans tout

  5. Est-il possible d’avoir le lien vers la source de cette étude ?

Moi aussi je donne mon avis