Le premier consommateur d’huile de palme d’Europe ? Le Diesel

Le Diesel à base d’huile de palme est le premier consommateur de cette huile végétale en Europe.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 30 Nov 2016, à 10 h 20 min

Le Diesel est au centre de tous les scandales ces derniers temps, notamment depuis le désormais célèbre DieselGate et la question de la pollution des moteurs tournant avec ce carburant. Un nouveau scandale écologique lui pend toutefois au nez : il semblerait que le Diesel soit aussi une des raisons principales de l’augmentation de la consommation d’huile de palme en Europe… Et l’huile de palme provoque la déforestation.

Huile de palme et Diesel font bon ménage

L’ONG Transport & Environment, déjà à l’origine d’un rapport disant que toutes les voitures européennes roulant au Diesel polluent beaucoup plus que ce qu’annoncé par les constructeurs, revient sur la question du Diesel avec un nouvel angle d’approche mais tout autant de critiques : l’huile de palme. Vendredi 25 novembre 2016, elle a publié une note concernant la consommation d’huile de palme en Europe par les voitures et camions Diesel.

Pour se faire une idée de l’ampleur du problème et comparer les chiffres, consulter la production mondiale d’huile de palme sur le Planetoscope

Selon T&E, les véhicules roulant au Diesel auraient utilisé 46 % de la quantité totale d’huile de palme consommée dans l’Union Européenne, soit près de 3,35 millions de tonnes sur la seule année 2015. Le Diesel est donc le premier consommateur d’huile de palme d’Europe et avec de la marge ! D’autant plus que la consommation serait en augmentation de 2,6 % par rapport à 2014.

L’huile de palme fait des ravages

Si T&E s’inquiète c’est que l’huile de palme est particulièrement mauvaise pour l’environnement : l’exploitation massive de cette huile provoque la déforestation. De fait, selon l’ONG, les carburants à base d’huile de palme ont un impact négatif sur l’environnement et le climat trois fois supérieurs au Diesel issu des carburants fossiles classiques.

huile de palme, biocarburant, diesel

Le Biodiesel à base d’huile de palme représente aujourd’hui seulement 2 % du total du Diesel consommé en Europe et 32 % du total du Biodiesel consommé sur le Vieux Continent (le Biodiesel peut se produire également avec de l’huile de colza). Mais l’huile de palme étant 17 % moins chère que toute autre huile végétale à l’importation, sa consommation dans les carburants risque de prendre de l’ampleur et les forêts vont en souffrir.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. ah… quand ces lobbies ne savent pas quoi faire, ils rejettent la faute de leur connerie sur les consommateurs.
    A/ les consommateurs n’ont pas demandé à avoir de l’huile de palme dans leur moteur. On leur vend du carburant frelaté sans leur dire qu’on se fout de leur gueule.
    B/ on accuse toujours les transports et notamment les automobilistes. Certes, comme tout le monde, les automobilistes polluent. Mais qui a durant des années empêché la recherche dans des motorisations sans carburant fossile ?
    C/ c’est bien de pointer du doigt une activité qui met en danger la planète. Mais alors la première à pointer est plutôt celle de l’agriculture industrielle et de l’élevage qui pollue quatre fois plus que tous les transports réunis.
    Arrêtez donc de rejeter les responsabilités sur les seuls con-sommateurs que d’ailleurs vous faites tout pour entretenir dans leur ignorance, question de mieux se foutre d’eux et de les saigner.
    Nous avons tous des efforts à faire, à commencer par ceux qui, depuis des années, assassinent la planète et tout ce qui y vit, pour ne satisfaire que leurs intérêts de profit financier. Car même si certains individus font d’énormes efforts, cela sera vain tant que ces lobbies auront champ libre pour tuer tout ce qui ne les intéressent pas ou les dérangent. Ces forces là sont tous les jours responsables de crime contre la nature et le vivant.
    Il serait temps d’arrêter de jouer aux langues de bois. Nous ne sommes plus dupes de tous vos mensonges et vos manipulations.

  2. “Le Diesel …. et la question de la pollution des moteurs tournant avec ce carburant.” Il est vrai que la motorisation essence ne pollue pas, elle !
    Quand à la présence d’un certain pourcentage d’huile de palme dans le carburant pour diésels, l’acharnement de l’association Transport et Environnement (T&E) (ou Fédération européenne pour le transport et l’environnement) envers la motorisation diésel des véhicules particuliers est plus que suspecte : Quid du reste,c’est à dire de tout ce qui roule ou navigue (et vole, car même si ce n’est pas du diésel, la pollution n’en demeure pas mois). Bizarrement la dernière COP 21 à exclu de ses discussions la pollution générée par l’activité maritime (100% diésel) et aéronautique…). Pour terminer,l’association européenne T&E (regroupement d’une bonne cinquantaine d’ONG, quand même …) est chargée d’intervenir dans l’élaboration des normes concernant les limitations des émissions dues aux véhicules, les normes de qualité de l’essence, les taxes, la création d’infrastructures, les conditions de sécurité, etc. En fait il semble que ce soit surtout une énième association Théodule européenne qui nous coute plus qu’elle ne rapporte..

  3. Bonjour!
    Merci pour cet Article Valérie Dewerte. J’ai juste une correction à faire: JE PRIE A L’EUROPE ET SURTOUT AUX MÉDIAS, DE PRÉCISER LA VARIÉTÉ D’HUILE DE PALME DONT ILS PARLENT. PARCE QUE C’EST MALSAIN ET TRÈS EMBÊTANT DE TOUJOURS ENTENDRE “L’HUILE DE PALME” ALORS QUE LE COCO AUSSI EST LE FRUIT D’UN PALMISTE, LES DATTES EGALEMENT, ET BIEN D’AUTRES. DONC ARRÊTER D’EMBROUILLER LES POPULATIONS DE CE MONDE!!!
    Cordialement!!!!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis