Le consommateur reprend le pouvoir sur le prix du lait

« C’est qui le patron ?! La marque du consommateur » Cette nouvelle marque de lait a laissé le choix du prix aux consommateurs. Résultat : 0,99 €/l et des producteurs mieux rémunérés. Les nouvelles briques ne seront en vente que chez Carrefour, à partir de fin octobre.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 14 Sep 2016, à 11 h 30 min

Un prix par les consommateurs, pour les consommateurs

La crise du lait perdure depuis des mois, sinon des années. Le géant Carrefour a décidé de donner la parole aux consommateurs. Pour cela, une nouvelle marque va voir le jour : « C’est qui le patron ? ! La marque du consommateur », fin octobre 2016. La nouvelle brique de lait sera vendue 0,99 euros le litre. Sur ce prix, 39 centimes reviendront aux producteurs.

Il a été déterminé par les consommateurs via un questionnaire en ligne. Ce sont 6.000 personnes qui se sont prononcées tout au long de l’été sur le prix du lait. Elles ont également participé à l’établissement d’un cahier des charges. Ainsi, le lait sera issu uniquement de vaches nourries avec des fourrages locaux et sans OGM, qui vont au pâturage entre 3 et 6 mois chaque année.

Aides des producteurs laitiers en difficulté

C’est une réelle avancée pour les producteurs. Début septembre, ils avaient mené un combat contre Lactalis, géant du lait, pour obtenir un prix à 27,5 centimes d’euro seulement. Insuffisant, mais mieux que le prix précédent : 25,69 centimes.

Avec cette nouvelle démarche, 51 producteurs laitiers de petites exploitations familiales en difficulté bénéficieront de ce prix inespéré, pour 7 à 10 millions de litres. Ils se sont regroupés en une coopérative dans l’Ain.

À l’origine de cette démarche : une association anti-gaspillage alimentaire. La pratique pourrait s’étendre dans un deuxième temps à d’autres produits laitiers, mais aussi à de la charcuterie, du jus de pomme… Une nouvelle façon de consommer est peut-être née.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Enfin, l’amorce d’un commerce équitable pour les producteurs français?
    Tout au moins si les engagements pris perdurent et se développent.
    A suivre et a soutenir.

Moi aussi je donne mon avis