L’Amazonie, le coffre-fort de la biodiversité en danger ?

Rédigé par Eva Souto, le 7 Jan 2014, à 15 h 32 min

L’agriculture moderne, l’urbanisation : autres dangers pour l’Amazonie

Disparition forêts tropicalesSi la déforestation reste une des problématiques les plus sensibles en Amazonie, il n’en reste pas moins que d’autres menaces l’affectent. Parmi elles, on trouve l’agriculture moderne qui utilise des toxines, engrais chimiques et autres pesticides qui bouleversent et détruisent les écosystèmes.

Il y a aussi l’urbanisation encouragée par l’État brésilien.

En un demi-siècle, la population de la région de l’Amazonie au Brésil par exemple, est passée de 6 à 25 millions de personnes.

Ceci a entraîné une réduction massive des surfaces forestières au profit de la production de bois et de l’agriculture. De nombreux paysans du Nordeste du Brésil se sont précipité pour trouver l’eldorado promis en Amazonie. Payant à crédit, ils ont acquis quelques centaines d’hectares par famille, hectares qui bien évidemment ont été déboisés !

Par ailleurs, le sous-sol de la forêt amazonienne contient des richesses extraordinaires en minerais (fer, cuivre, bauxite, or etc.), alors que la terre, l’humus de forêt tropicale, est d’une extrême pauvreté pour l’agriculture. Seules font exception les « terra preta », d’une fertilité exceptionnelle mais concentrées le long des voies d’eau d’Amazonie et représentant une surface relativement limitée du territoire. Pour les plantations donc, nul doute que lorsque la terre aura livré ses maigres ressources, les paysans trouveront un autre endroit et redéboiseront à nouveau. Ainsi, toutes les « attaques » portées à l’Amazonie pourraient se renouveler à long terme.

L’impact du réchauffement global sur l’Amazonie

Réchauffement climatiqueSouvent considérée comme un rempart contre le réchauffement climatique, elle pourrait devenir à l’inverse, un contributeur croissant de CO2 à cause de la déforestation.

Selon Eric Davidson, du Woods Hole Research Center (Etats-Unis) et plusieurs autres scientifiques, l’Amazonie est « en transition » à cause de l’activité humaine. Selon une analyse parue dans la revue britannique Nature, « A cause de la déforestation, le bilan net du bassin de l’Amazone tend à passer de possible puits net de carbone à la fin du XXe siècle à source nette ».

Initialement puits de carbone, l’Amazonie pourrait bien basculer émetteur net de CO2 et accroître l’effet de serre.

Les forêts ancestrales comme l’Amazonie sont des atouts clés face au réchauffement climatique. Les arbres qu’elles contiennent absorbent le CO2 atmosphérique lors du phénomène naturel de photosynthèse. Mais lorsque ces derniers pourrissent ou sont brûlés, ou quand les zones forestières sont déboisées au profit de l’agriculture, le carbone retourne dans l’atmosphère. Et ceci a un contre-effet : celui d’accroître l’effet de serre.

Il faut sauver l’Amazonie

Living Amazon InitiativeConscient de toutes ces dérives, WWF a lancé en 2008, un programme pour sauver l’Amazonie. Intitulé « Living Amazon Initiative ».

Il regroupe des gouvernements, des entreprises ainsi que des communautés locales qui oeuvrent communément pour trouver des alternatives visant à protéger la biodiversité en Amazonie.

point-exclamatiionSelon les projections de WWF, si l’exploitation de la forêt amazonienne se maintient à ce rythme, 55 % de sa surface aura disparu en 2030. Et selon certains experts, la totalité de la forêt amazonienne d’ici à 2050, ce qui risquerait de fortement perturber l’équilibre planétaire.
Bien que victime d’attaques de toutes parts, la forêt Amazonienne est encore intacte à 80 %. Et pour tenter de préserver cette donnée, la France a créé, en 2007, le parc amazonien de Guyane. Avec les réserves brésiliennes, elle forme l’aire protégée de forêt tropicale la plus vaste au monde. Mais cela suffira-t-il à freiner la frénésie des uns et des autres à piller les milles et unes ressources de la forêt amazonienne ?

*

Je veux témoigner

 

Voir aussi, à propos de la déforestation

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. super

  2. la foret amazonienne est tous de se qui est magique et extraordinaire les arbres nous permettes qu’on respire alors pourquoi nous détruire nous même vive l’AMAZONIE ses espèces et animaux qu’ils vivent en paix

  3. bite

  4. cc

  5. Ouais c’est stylé

  6. full thanks

  7. excellent article,
    complet et bien rédigé !
    Merci !

  8. il faut lasse la foret tranquille

Moi aussi je donne mon avis