Du lait de vache produit sans vache bientôt dans vos supermarchés ?

Les partisans d’une alimentation sans lait sont de plus en plus nombreux. Pourtant, le lait de vache est utilisé régulièrement en cuisine. Comment résoudre ce dilemme ? Une start-up américaine a peut-être une solution, grâce à du lait de vache produit sans vaches…

Rédigé par Paolo Garoscio, le 26 Sep 2016, à 10 h 47 min

Les alternatives au lait de vache pour celles et ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas consommer de lait de vache existent par dizaines. Mais les divers laits végétaux, d’amande ou de soja entre autres, ne permettent pas de cuisiner de la même manière et n’ont pas le même goût.

Du lait éprouvette qui ressemble en tout et pour tout au lait de vache

Comment palier à ce manque sans utiliser de lait de vache ? C’est à cette question qu’a voulu répondre la start-up « Perfect Day » fondée en 2014 aux États-Unis. Elle veut lancer sur le marché le résultat de plusieurs années de recherche : un lait identique au lait de vache mais qui a été produit sans vache.

Un lait qui se produit comme une bière ?

L’idée qui a permis à ce lait du XXIe siècle d’exister est pourtant très ancienne : il s’agit de la fermentation. La start-up a tout simplement adapté le processus de fabrication de la bière à la fabrication de lait en « programmant » une levure. Il semblerait que ce soit une réussite puisque la levure réussit désormais à créer des protéines de lait. L’adjonction de sucres, de graisses et d’eau finit le travail.

Pour les fondateurs de « Perfect Day », cette solution est écologique et économique, et elle a de quoi séduire les amateurs de produits laitiers qui veulent toutefois se tourner vers un régime vegan. Tout comme les personnes intolérantes au lactose car le lait ainsi produit n’en contient pas ! Les deux fondateurs espèrent commercialiser leur produit dès 2017.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Ils ont modifié une levure. Donc c’est une levure OGM.
    A bas les OGM !
    Ils appellent ça du progrès…

Moi aussi je donne mon avis