L’Ademe engage les collectivités à inciter à la gestion des déchets

La tarification incitative pour la gestion des déchets a été mise en oeuvre dans de nombreuses collectivités où elle a montré son efficacité.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 1 Dec 2016, à 11 h 10 min

Moins vous jetez, moins vous payez. C’est le principe de la tarification incitative de gestion des déchets, que l’Ademe voudrait voir étendue à davantage de collectivités locales.

Des déchets réduits jusqu’à 50 % dans certaines collectivités

Les Français jettent chaque jour trop de déchets et il est urgent de réduire cette forme de pollution en aidant les consommateurs à changer leurs comportements. Pour mettre cet objectif en oeuvre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a eu une idée : instaurer, partout en France, une tarification incitative pour la gestion des déchets.

Ce concept n’est pas nouveau et il est d’ailleurs déjà mis en place dans certaines collectivités qui ont vu leur quantité de déchets réduite entre 30 % et 50 %. Dans un communiqué rendu public mardi 29 novembre, l’Ademe explique que « la tarification incitative consiste à faire payer les usagers du service de prévention et de gestion des déchets selon les quantités de déchets qu’ils produisent ». En d’autres termes : celui qui jette 100 grammes de déchets ne paiera pas autant que celui qui jette 1 kilo, comme c’est le cas actuellement entre deux personnes vivant sous le même régime de gestion des déchets.

Imaginer de nouveaux systèmes de tri des déchets

« Pour ce faire, la collectivité doit identifier chaque usager et mettre en place un système d’évaluation des quantités de déchets qu’il produit : elle dote donc chaque producteur de déchets d’un bac, équipé d’une puce en cas de suivi du nombre de présentation et/ou pesée, ou d’une carte d’accès au conteneur d’apport volontaire », développe encore l’Ademe.

L’organisme estime que cette tarification incitative pourrait devenir un « levier très puissant » pour faire évoluer les comportements des consommateurs, qu’il s’agisse des particuliers comme des entreprises. L’Ademe note toutefois que pour être pleinement efficace, cette démarche doit s’inscrire dans un « projet global d’évolution du service ». Pour faciliter le quotidien des Français et donc leur permettre de gérer facilement leurs déchets, les collectivités doivent mettre à la disposition de leurs administrés des outils de réduction des déchets et de tri. Car, rappelle l’agence, la tarification incitative demeure « un outil au service de ce projet et non une fin en soi ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis