La viande végétale, nouveau mets à la mode dans la Silicon Valley ?

Le développement du véganisme dans le monde, couplé à une prise de conscience des méfaits de l’agriculture et de l’élevage intensifs, commence à intéresser les start-ups américaines.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 6 Sep 2016, à 12 h 00 min

Dans le berceau des géants Apple, Google et Facebook (entre autres), la viande végétale intrigue et recueille éloges et investissements.

Trouver une alternative à la viande

La lutte contre le réchauffement climatique ne passe pas seulement par les voitures électriques, les énergies renouvelables ou encore les économies d’énergie. C’est une lutte globale qui concerne également notre alimentation car, tout le monde le sait, la société humaine consomme beaucoup trop de viande, largement plus que ce dont elle aurait besoin. Sans dire qu’il faut que tout le monde devienne végétarien ou végétalien, il faut changer d’habitudes.

Pour ce faire, plusieurs solutions sont développées et parmi celles-ci, une intrigue la Silicon Valley : la viande à base de plantes. La start-up Impossible Foods s’y est collée non sans avoir décidé de ne pas passer sous la houlette d’Alphabet, la maison-mère de Google, qui a proposé 300 millions d’euros pour la racheter. Une preuve certaine d’un avenir prometteur.

Un premier burger disponible dans un restaurant new-yorkais

Google, mais également Bill Gates ou encore Tony Fadell (fondateur de Nest), ont investi dans Impossible Foods, à défaut de l’avoir rachetée, ce qui a permis à ses fondateurs, Patrick O. Brown, Tal Ronnen et Monte Casino, d’arriver à développer le premier vrai burger à base de « sang végétal ». Une première version peu réussie avait été présentée aux Pays-Bas en 2013, mais celle de 2016 semble avoir convaincu.

Le restaurant newyorkais Momofuku Nishi a intégré le burger à la viande végétale dans son menu et la start-up espère généraliser la vente à San Francisco et Los Angeles, en vendant sa création dans deux nouveaux restaurants. À terme, il y a fort à parier que ce type de nourriture « du futur » se retrouvera sur toutes les tables…

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis