La Poste se spécialise dans les services de santé à domicile

Pour faire face à la chute de son activité historique de distribution de courrier, La Poste se lance dans les services de santé à domicile.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 5 May 2017, à 11 h 00 min

La Poste a annoncé le 4 mai 2017 être en cours de négociations avec Asten Santé, pour y acquérir une part majoritaire. Cette entreprise intervient principalement dans les domaines de l’insuffisance respiratoire, la perfusion, la nutrition, l’insulinothérapie, le maintien à domicile et la télémédecine. Si le montant de l’opération n’a pas encore été dévoilé, elle devrait permettre au groupe public de diversifier son offre de services et d’accompagnement à domicile.

Des services de santé à domicile pour compenser le recul du courrier

La Poste élargit sa gamme de services et souhaite se lancer dans la santé à domicile, comme l’a affirmé l’entreprise le 4 mai 2017 dans un communiqué. Le groupe a annoncé avoir engagé « des négociations exclusives avec Asten Santé« , afin d’acquérir une participation majoritaire de ce prestataire de services spécialisé dans la santé à domicile.

Si le montant de l’acquisition n’a pas été révélé, cette opération permettra à La Poste de compenser le recul du courrier. L’objectif est « d’avoir intégralement compensé l’impact de la baisse du volume du courrier à l’horizon 2020« , notamment grâce à la croissance du e-commerce, des colis internationaux et services de proximité.

Une opération déterminante pour le groupe La Poste

Dans son communiqué, le groupe public explique que l’acquisition d’Asten Santé représente sa « plus importante opération de croissance externe dans les activités de service« . L’activité d’Asten Santé consiste essentiellement à installer et maintenir à domicile le dispositif médical nécessaire dans plusieurs domaines, tels que l’insuffisance respiratoire, la perfusion, la nutrition et l’insulinothérapie.

Après la livraison de courses et le permis de conduire, la Poste s’attaque ainsi au marché de la santé à domicile et compte bien devenir le « premier opérateur de services de proximité humaine autour du domicile« , comme l’a affirmé Philippe Dorge, le directeur général chargé de la branche Services-Courrier-Colis. En septembre 2016, La Poste s’est associée avec les sociétés Medissimo et mensoigner.fr pour tester un service de livraison à domicile de médicaments par les facteurs. Cette expérimentation se poursuit et a été appuyée par le groupement Giphar.

Illustration bannière : © ricochet64
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. la poste a beaucoup change .entrant dans un bureau de poste on ne reconnait plus rien de la poste d’antan .au mur des affiches qui promettent la livraison de fruits et légumes frais le domage c’est la difficulte à accomplir les opérations postales classiques.
    et maintenant les soins médicaux….

  2. Avec des facteurs ayant un diplôme d’État d’infirmier?
    Il fonctionnera en fini-parti comme pour le courrier en laissant les déchets derrière lui?
    Il faudra qu’il se lavent bien les mains, le courrier n’est pas particulièrement aseptisé.
    Et si l’État faisait simplement son bouleau en autorisant les SSIAD à faire le leur sans numérus clausus comme les autres SAP?

Moi aussi je donne mon avis