La chasse aux oies sauvages prolongée malgré la loi

La migration des oies sauvages commence en ce mois de février, comme chaque année. La chasse de cet oiseau est normalement interdite durant cette période migratoire, mais le gouvernement français a décidé de réitérer une exception qui avait déjà fait polémique.

Rédigé par Séverine Bascot, le 3 Feb 2017, à 9 h 25 min

La migration des oies sauvages commence en ce mois de février, comme chaque année. La chasse de cet oiseau est normalement interdite durant cette période migratoire, mais le gouvernement français a décidé de réitérer une exception qui avait déjà fait polémique.

Les oies sauvages chassées après la date limite de la période de chasse

Depuis le 19 janvier 2009, un arrêté ministériel fixe la fin de la période de chasse des oies sauvages : après le 31 janvier, selon la loi, la chasse de cet oiseau est interdite et les chasseurs contrevenants risquent des amendes. Le gouvernement avait déjà tenté, en vain, de repousser cette date en 2012, mais le Conseil d’État avait retoqué cette décision et confirmé la date du 31 janvier comme la fin de cette chasse.

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, aurait décidé de faire, encore une fois, une exception : si la période de chasse des oies sauvages se termine bien le 31 janvier 2017, il n’y aura pas de contraventions pendant au moins deux week-ends encore. Les week-ends des 3 et 4 février et des 10 et 11 février 2017, les chasseurs pourront encore s’adonner à leur passe-temps.

oies sauvages

Les oies sauvages en pleine migration prénuptiale

Cette décision de la ministre de l’Écologie fait monter au front les écologistes : permettre de chasser les oies sauvages au-delà de la date limite fixée par la loi présente un risque pour l’animal. Ce dernier migre en effet vers l’Espagne pour s’accoupler et la chasse perturbe cette période fondamentale pour la survie de l’oie cendrée.

Les chasseurs, eux, présentent un argument étrange : aux Pays-Bas, il y a tellement d’oies cendrées que le gouvernement les gaze. Sauf que, comme le rappelle Politis(1), dans un rapport de 2009 du ministère de l’Écologie, le gérant de la société en charge de tuer les oies précise que les oies gazées sont des oies sédentaires qui, effectivement, causent de gros dégâts à l’agriculture. Prolonger la période de chasse va impacter la population des oies cendrées qui migrent encore vers le sud, une population en baisse par rapport au nombre d’oies sédentaires.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. La ministre de l’écologie est en fait la ministre de l’éradication de la faune sauvage.
    Royal est une catastrophe pour l’environnement a elle toute seule.

Moi aussi je donne mon avis