La betterave crue provoquerait des intoxications alimentaires

Pour une raison inconnue, consommer des betteraves crues serait dangereux pour la santé.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 20 Jan 2017, à 10 h 55 min

Consommer des betteraves crues serait dangereux pour la santé. La DGCCRF vient d’émettre un avis sur le sujet, en recommandant de ne pas servir cet aliment s’il n’a pas été cuit, dans les établissements scolaires ou les maisons de retraite.

Ne pas consommer de betteraves si elles n’ont pas été cuites auparavant

Après la mise en évidence d’épisodes récurrents d’intoxications alimentaires collectives (TIAC) liés à l’ingestion de betteraves crues dans plusieurs départements français, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient d’émettre un avis recommandant, par prudence, d’éviter de consommer ce légume s’il n’a pas été cuit auparavant.
« La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) rappelle aux consommateurs, ainsi qu’aux professionnels et gestionnaires d’établissements de restauration collective, qu’il est déconseillé de consommer des betteraves crues. Ainsi, même si ces produits peuvent être consommés froids, ils doivent avoir fait l’objet d’une cuisson préalable », a ainsi rappelé l’organisme dans un communiqué.

betteraves-intoxication-alimentaire

L’origine de ce phénomène reste inconnue

Un dernier épisode d’intoxication, impliquant 45 personnes est survenu dans le département des Pays de la Loire, a particulièrement attiré l’attention de l’autorité, qui a fait appel à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) pour déterminer l’origine de ces troubles. Dans une note, l’organisme a indiqué qu’à ce jour, et « malgré une bibliographie fournie, aucune explication scientifique ne permet de connaître la cause des TIAC liées à la consommation de betteraves crues ».

Dans l’attente de travaux de recherches complémentaires, les deux autorités recommandent donc de ne pas servir de betteraves crues, ni dans les restaurants collectifs des établissements d’enseignement, ni dans les maisons de retraite. Les infections alimentaires relevées se sont manifestées par des nausées et des vomissements. Des troubles qui sont, en soi, sans danger, mais qui peuvent devenir plus graves chez une personne immuno-déficiente.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. je les pèle, les prends bio surtout, et pas de problème , et j’en mange souvent crues en salade et en jus, un bienfait pour la santé

  2. J’en mange régulièrement depuis longtemps, jamais le moindre problème.

  3. Bonjour
    En général les TIAC sont diagnostiquées : E.Coli, Salmonelle ou Staphylocoque, Listeria etc. Rechercher le germe chez les malades et voir s’il est présent sur ou dans les betteraves paraît simple, d’autant qu’il ne s’agit pas de cas isolés.
    Voir aussi les conditions d’hygiène de la préparation et de la conservation s’il s’agit de betteraves râpées. La Listeria dans les carottes râpées ou la Salmonelle sur des épices sont bien connus.
    En tous cas, toujours bien éplucher et laver soigneusement les betteraves chez soi avant consommation, ne pas conserver plus de 6h au frigo, ajouter du jus de citron (l’acide citrique est un bon condsevateur) éviter les barquettes du commerce.

  4. Bonsoir, est-ce aussi un problème de les consommer après les avoir transformées en jus, à l’aide d’un extracteur de jus?

  5. Je consomme les bettraves crues depuis lontemps,sans problèmes,mais elles viennent de mon jardoin et sont bio,cherchez l’erreur!!!

  6. je ne les mange que crues depuis près de 50 ans …sans aucun vomissement, ni diarrhée !

  7. Je confirme : il y a quelques années je me suis régalée d’une salade de betteraves crues râpées : résultats : vomissements et diarrhées. Et ce ne pouvait être que ça.

Moi aussi je donne mon avis