Kintsugi, un moyen en or pour sauver la tasse fétiche qu’on a cassée

Le Kintsugi est une technique née au Japon au XVe siècle. Poétique à souhait, elle consiste à réparer les objets en soulignant joliment leurs fêlures avec de la poudre d’or plutôt que de chercher à les camoufler ou de jeter les objets.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 28 Dec 2020, à 14 h 07 min
Kintsugi, un moyen en or pour sauver la tasse fétiche qu’on a cassée
Précédent
Suivant

Comme le chante si bien Leonard Cohen : « Il y a une fissure dans toute chose ; c’est ainsi qu’entre la lumière ». La technique du Kintsugi souligne, elle aussi, les fissures. Véritable métaphore de la résilience, cette méthode pourrait bien redonner de l’éclat à votre quotidien.

Que diriez-vous de partir à la découverte de cette pratique ancestrale, et même, de l’adopter ?

Les origines du Kintsugi

Le mot japonais Kintsugi (金継ぎ) est construit à partir de « Kin » qui désigne l’or et « Tsugi », la jointure. On peut donc traduire littéralement Kintsugi par jointure à l’or.

En effet, l’art du Kintsugi, appelé aussi Kintsukuroi consiste à réparer les objets, comme de la vaisselle cassée par exemple, en soulignant les fissures avec de la poudre d’or.

La légende du bol cassé

La légende raconte que l’art du Kintsugi remonte à l’époque du Shogun Ashikaga Yoshimasa. Celui-ci utilisait toujours le même bol pour la cérémonie du thé.

kintsugi

Bol de thé (Chawan) et kintsugi – © Marco Montalti

Un jour, son chawan se brisa. Comme il s’agissait de son bol fétiche, le Shogun décida de l’envoyer en Chine pour le faire réparer. Malheureusement, le résultat n’était pas à la hauteur de ses attentes : le bol était devenu inesthétique et il n’était plus tellement étanche !

Il remit donc son précieux bol à d’autres artisans, en les chargeant de le rendre non seulement fonctionnel, mais en plus, encore plus beau. C’est de cette manière que les artisans japonais ont mis au point cette technique qu’est le Kintsugi.

Le Kintsugi, tout un art

Le processus demande patience et minutie. Au départ, il s’agit de réunir tous les éclats et de les nettoyer avec attention un à un. On recolle ensuite les morceaux avec une laque naturelle mais hautement toxique issue du laquier ou Vernis du Japon (Toxicodendron vernicifluum).

On laisse sécher l’objet recollé puis on le ponce. Les fissures apparentes sont enduites de plusieurs couches de laque puis saupoudrées d’or, d’argent, de bronze ou d’autres métaux. Laque et poudre se mélangent, donnant l’impression que du métal a été coulé à travers l’objet.

Le résultat est presque magique tant l’objet cassé est devenu éclatant. Le Kintsugi permet donc d’enjoliver les imperfections : quel symbole !

Ainsi, on peut lire dans cet art la métaphore de la résilience, autrement dit, le fait de devenir plus fort après des épreuves. Les fêlures de l’objet cassé ne sont non seulement plus cachées, elles sont soulignées et le rendent encore plus résistant et plus beau.

Comment réparer une assiette cassée façon Kintsugi ?

La symbolique du Kintsugi vous plaît ? Vous pouvez remettre cette méthode au goût du jour pour réparer le plastique cassé ou une assiette cassée de votre service en porcelaine.

Kintsugi kit avec de la résine

Bien entendu, pas la peine de se mettre à la recherche de la fameuse laque pour réparer sa vaisselle façon kintsugi. Vous pouvez simplement vous munir de :

réparer la vaisselle cassée – © Ellen Geraghty

  • votre vaisselle cassée (assiette cassée, bol, mug, tasse…)
  • résine epoxy que vous trouverez dans les magasins de bricolage
  • poudre dorée ou argentée
  • un petit pinceau et un plus large
  • une spatule en bois
  • papier journal pour protéger la table

Commencez par préparer la résine époxy en mélangeant la résine et le durcisseur. Ajoutez la poudre et mélangez avec la spatule jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Appliquez la résine dorée sur les bords et laissez poser deux minutes. Soudez les parties entre elles en les maintenant solidement l’une contre l’autre pendant quelques instants.

Appliquez de la poudre dorée à l’aide du petit pinceau sur la résine encore fraîche. Enlevez le surplus avec le pinceau plus large.

Laissez sécher.

Utiliser du vernis pour faire du Kintsugi

Une autre méthode pour des plus petites pièces consiste à utiliser de la colle forte et du vernis à ongle doré.

Pour cela, collez les morceaux à la colle et laissez sécher. Soulignez les jointures avec le vernis doré.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à exposer votre vaisselle cassée, plus belle que jamais !

Illustration bannière : L’art du kintusgi – © Lia_t
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour, n’y a-t-il pas de risques à mettre de la résine epoxy, des colles fortes ou des vernis sur des surfaces destinées au contact alimentaire ? Merci d’avance.

Moi aussi je donne mon avis