Journée mondiale de l’océan : optez pour la consommation durable !

La journée mondiale de l’océan a lieu chaque année le 8 juin. Découvrez les enjeux d’une consommation durable et les événements organisés à cette occasion.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 6 Jun 2019, à 18 h 00 min

Quel futur pour les océans ? Chaque année, les associations tirent la sonnette d’alarme concernant l’état déplorable des eaux mais la situation n’évolue guère. A visée pédagogique, la journée mondiale de l’océan entend pousser la réflexion plus loin. Outre les actions de sensibilisation destinées à un grand public, cette journée mondiale est l’occasion de s’informer de manière approfondie, avec cette année une dimension genrée.

Une journée mondiale de l’océan sous le prisme du genre

La journée mondiale de l’océan, une nécessité

Comme chaque journée internationale, la journée mondiale de l’océan est lancée par l’Organisation des Nations Unies afin d’informer le grand public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs. Les pouvoirs publics comme des initiatives issues de la société civile ont ainsi lieu pour sensibiliser les citoyens pour construire un monde plus juste.

C’est également l’occasion de rassembler les personnes engagées dont vous faites partie autour d’activités et d’événements dédiés. L’objectif ? Enfin mettre en place une gestion durable des océans !

Pollution, océan, une problématique toujours cruciale

Vous n’êtes pas sans savoir que les océans sont un élément essentiel de la biosphère. La pollution des océans, particulièrement par le plastique, spécifiquement les plastiques à usage unique, ont abouti à la catastrophe environnementale que nous connaissons. Il est intolérable qu’on continue de déverser 13 millions de tonnes de plastique chaque année dans nos océans.

Les conséquences directes sont effrayantes alors que 100.000 animaux marins meurent asphyxiés. C’est sans compter les conséquences sur le long terme impliquant les microplastiques ingérés par les animaux et les humains à la suite.

Outre la pollution, le problème de la pêche durable, encore trop peu au coeur des problématiques d’achats. De la pêche en eaux profondes aux espèces menacées, les chantiers sont nombreux.

marché au poisson vendée france consommation durable

Un étal de poissons au marché de Bretignolles-sur-Mer en Vendée © Colin Burdett

Genre et océan : informez-vous sur des problématiques spécifiques

La thématique de cette journée mondiale de l’océan 2019 est très ciblée : « L’Océan et le genre. » Il s’agit par exemple de réfléchir à la proportion de femmes dans des filières supposées masculines comme la pêche, le travail en mer, la recherche scientifique liée aux océans ou encore les politiques publiques.

L’égalité des genres est toujours l’Objectif de développement durable n°5 de l’ONU. C’est ainsi qu’une conférence se tient au siège new-yorkais de l’Organisation ce 7 juin 2019 en présence de conférenciers mais aussi d’artistes cherchant à avancer ensemble sur ces questions. Tous échangent sur la thématique annuelle et il est possible, si vous comprenez l’anglais, de suivre les interventions en direct sur le site officiel de la journée mondiale : https://unworldoceansday.org/event/2019-un-world-oceans-day-conference

Impliquez-vous dans des événements pour la journée mondiale de l’océan

De multiples événements sont organisés en France et, quel que soit votre niveau d’implication ou la composition de votre famille, il est possible de trouver une manifestation correspondante. Certains événements sont référencés sur le site de l’ONU et il vous est possible d’ajouter le vôtre sur leur site. Voici en attendant une sélection d’événements par région pour la journée mondiale de l’océan.

Sur la façade Manche

En Hauts-de-France, plus exactement à Boulogne-sur-Mer, Nausicaa invite Fred de l’Esprit Sorcier le 7 juin au matin pour répondre aux questions des plus jeunes. En Normandie, l’Agence Française pour la Biodiversité sera présente à l’Armada de Rouen afin de présenter ses actions en faveur de la biodiversité en général et plus spécifiquement en faveur du milieu marin.

poissons fonds marins polynésie

Canyon sous-marin, fonds marins près de l’île de Huanine en Polynésie française © Damsea

A Paris

Pas besoin d’être au bord de l’eau pour s’intéresser aux océans. Ainsi l’Aquarium tropical du Palais de la Porte dorée organise organise la Fête de l’océan en collaboration avec le Museum national d’histoire naturelle. L’aquarium tropical et son exposition temporaire Aqua. L’eau de haut en bas seront gratuits tout le week-end.

Sur la façade Atlantique

L’Océarium du Croisic organise un week-end événement du 7 au 9 juin, plutôt destiné à un public familial : l’endroit parfait pour initier notamment les enfants aux conséquences du changement climatique sur les océans. Le Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon organise plusieurs rendez-vous également orientés grand public autour de la thématique des milieux marins, avec un temps d’échanges organisé avec les acteurs locaux le 8 juin après-midi.

Si vous êtes à La Rochelle ou autour, sachez également que le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis organise une Journée de rassemblement de six aires marines éducatives (AME) autour d’une exposition d’oeuvres d’élèves mais également une visite thématique de l’Aquarium de La Rochelle.

Sur la façade Méditerranée

En Corse, le Parc naturel marin du Cap Corse et l’Agriate proposent une manifestation nautique du 8 au 10 juin. A l’Espace Miramar de Cannes vous pouvez également retrouver unesensibilisation intitulée « Du littoral aux abysses » le 8 juin.

En Guadeloupe

Si vous êtes à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe (ou à Paris), vous aurez l’occasion de participer à une Marche pour l’océan le 8 juin 2019. Plus d’infos sur le site de l’association Bloom.

Engagez-vous au delà de la journée mondiale pour l’océan !

Pollution, océans : supprimons le plastique définitivement

La Présidente de l’Assemblée générale, María Fernanda Espinosa Garcés, a lancé cette année la campagne mondiale « Play It Out » afin de lutter contre la pollution par le plastique et ses conséquences sur les ressources marines.

tortue pollution océan plastique

Les tortues prennent les sacs en plastique pour des méduses © Rich Carey

Au-delà de vos initiatives personnelles pour réduire voire supprimer le plastique de votre quotidien,  rejoignez des mouvements très actifs. N’hésitez notamment pas à suivre les hashtags #CombattreLaPollutionPlastique, #SauvonsNosOcéans et (en anglais) #WorldOceansDay et #SaveOurOcean sur les réseaux sociaux pour vous informer sur le déroulement des activités prévues.

 

Illustration bannière : Panorama de la Pointe du Pen-Hir, péninsule du Crozon, Camaret-sur-Mer, Parc naturel regional d’Armorique, en Bretagne © DaLiu
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. C’est incroyable !!! on lit ou on entend tous les jours que le plastique est en train de polluer TOUT et que même les hommes en ingèrent tous les Jours, MAIS IL N’Y A PAS UNE SEULE PERSONNE QUI PENSE À OBLIGER TOUTES LES VILLES AINSI QUE TOUS LES VILLAGES À RECYCLER TOUS LES PLASTIQUES QUE LEURS HABITANTS UTILISENT. Tous les gens qui recyclent les plastiques ne le font qu’en refaisant des granulés pour refaire des autres produits en plastique. Or ce procédé est très onéreux à mettre en place, nécessite des machines très chères et ne recycle que quelques types de plastique. Or, en ayant un peu de fantaisie ON PEUT RECYCLER TOUS LES PLASTIQUES !!!! en produisant des articles à haute rentabilité comme des articles pour la construction, pour les toits, pour les murs, pour les jardins publics et privés, on peut même produire des pavés ou des briques, et on peut même le mélanger dans un pourcentage entre 10 et 15 % dans le goudron pour faire du bitume qui recouvrira les routes…….. personnellement, en 1984, avec des déchets de plastique, j’ai même obtenu un nouveau matériel dans le laboratoire de l’ l’Université Autonome de Mexico qui pouvait remplacer les couvertures ondulées faites en ciment/amiante, j’ai gardé un échantillon de ce matériel chez moi !!! LE TOUT C’EST DE VOULOIR, au lieu de dépenser des milliers de milliards dans des choses inutiles et faire payer des taxes sur les ordures ménagères qui vont dans le chaudron de l’état et rien n’est fait pour le recyclage TOTAL des plastiques……..

Moi aussi je donne mon avis