Une jeune femme réalise un tour du monde zéro déchet

Un voyage zéro déchet, c’est possible ? Un tour du monde, qui plus est ? Une globe-trotteuse l’a fait et nous partage ses conseils ZD à appliquer partout !

Rédigé par Pauline Petit, le 22 Jul 2017, à 17 h 00 min

Louise est une blogueuse et entrepreneuse engagée. En 2016, elle part pendant huit mois pour réaliser un tour du monde zéro déchet. Un voyage zéro déchet ? L’occasion de tester ses pratiques de réduction des déchets dans des conditions « extrêmes » mais aussi de découvrir les pratiques écologiques des citoyens du monde entier ! Elle nous livre ses conseils voyage zéro déchet.

5 conseils pour un voyage zéro déchet

En huit mois de voyage, Louise a réussi à ne produire que 2,6 kilos de déchets. Un exploit… applicable par tous, à petite ou grande échelle. Voici quelques astuces zéro déchet inspirantes pour cet été, à continuer chez soi tout au long de l’année.

Les astuces de Louise, globe-trotteuse ZD

  • Prendre avec soi un « kit zéro déchet » : pour Louise, il est composé notamment d’une paille et de couverts réutilisables, d’une serviette en tissu et d’un sac de courses.
  • Investir dans une gourde filtrante : cela a permis à Louise d’économiser l’achat (et de jeter) près de 300 bouteilles d’eau dans son voyage autour du monde.
  • Acheter local et en vrac : pour Louise, « le vrac est vraiment partout quand on ouvre les yeux » : dans les marchés, dans la rue, cela permet, en plus de réduire ses déchets, de découvrir les coutumes alimentaires locales. L’application Bulk recense, dans certains pays, les magasins vrac à proximité de chez vous.
  • Partir en voyage avec sa coupe menstruelle vous permet d’éviter les galères liées à la recherche de protections hygiéniques adaptées et vous permet de réduire considérablement vos déchets. Pour la stérilisation de sa cup, toutes les globe-trotteuses vous diront qu’il est souvent très simple de trouver une bouilloire ou de l’eau chaude dans les lieux d’hébergement.

  • En avion (certes, ce n’est pas du tout écolo, mais parfois on ne peut pas faire autrement) : on n’imprime pas ses billets, on les enregistre sur son smartphone. On privilégie les bagages cabines pour éviter l’impression d’étiquettes pour vos bagages.

    Plus d’astuces et le récit de son voyage zéro déchet sur le blog de Louise : www.luizzati.com

Illustration bannière : Capture d’écran Youtube – Luizzati
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis