Janvier sans alcool, la bonne résolution santé 2019

Une étude britannique souligne les nombreux effets bénéfiques du fait de ne pas boire une goutte d’alcool de tout le mois de janvier.

Rédigé par Paul Malo, le 2 Jan 2019, à 9 h 50 min

Et si après les excès des fêtes de fin d’année, vous tentiez un mois sans alcool ? Votre corps vous dira merci !

Pas une goutte d’alcool en janvier

Comme (presque) tout le monde, vous avez arrosé, en famille et entre amis, Noël et le passage à la nouvelle année ? Vous êtes sans doute allé au-delà des recommandations de sagesse en matière de consommation d’alcool ? Une petite cure détoxication vous tente ?

Outre-Manche, où la fréquentation régulière des pubs et le « binge drinking », l’alcoolisation massive, sont de vrais soucis de société, nombreux sont ceux à tenter une cure simple et efficace : passer carrément tout le mois de janvier sans boire une goutte d’alcool ! C’est  le « dry january » pour (Janvier sec).

janvier sans alcool

Vous ne passerez pas forcément un mauvaise soirée sans un verre d’alcool. ©Africa Studio

Et, plus qu’une simple bonne résolution, les effets positifs sur l’organisme et le bien-être, à long terme, sont impressionnants. C’est ce que souligne une étude publiée le 28 décembre dernier par l’université du Sussex et réalisée auprès de 800 citoyens britanniques(1). Selon elle, ce « Dry January » pratiqué par des millions de personnes permet de réduire durablement la consommation d’alcool.

Mieux dormir et perdre du poids

Avez-vous remarqué que, bien souvent, l’on dort mal quand on a bu ? Selon cette étude, 71 % des participants ont déclaré mieux dormir, et 57 % se concentrer plus facilement. Ceux qui avaient relevé ce défi d’un mois sans alcool en janvier dernier buvaient 3,3 jours par semaine en août 2018, contre 4,3 l’année passée, tout en consommant moins d’alcool chaque jour.

Autres conséquences positives sur le long terme du fait de cette consommation moindre d’alcool : neuf personnes sur dix ont économisé de l’argent, et trois sur cinq disent avoir maigri. Deux avantages non négligeables, finalement…

Enfin, quand il s’agit de lutter contre l’habitude de boire, 71 % des pratiquants de ce Dry January déclarent avoir réalisé qu’ils n’avaient en fait pas besoin d’un verre pour passer une bonne soirée. Et vous ?

Illustration bannière : Après des fêtes bien arrosées pourquoi ne pas se passer d’alcool pendant un mois ? – © Jacob lund
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis