Une île d’Hawaï rayée de la carte par un ouragan !

Une île d’un peu plus de 44.000 mètres carrés a été rayée de la carte par un ouragan. Elle accueillait deux espèces en danger d’extinction.

Rédigé par Paul Malo, le 26 Oct 2018, à 10 h 35 min

C’est tout simplement incroyable. Une île d’un peu plus de 44.000 mètres carrés a été littéralement engloutie, après le passage de l’ouragan de catégorie 5 Walaka en octobre.

Une île immergée, l’autre « altérée »

Ce sont des images satellites qui ont permis de constater la catastrophe : l’East Island, située dans l’océan Pacifique, a totalement disparu après le passage de l’ouragan Walaka. Comment  44.000 mètres carrés peuvent-ils ainsi disparaître du jour au lendemain ? Ce bout de terre émergée faisait partie du banc de sable de la Frégate française à Hawaï. Mais les images satellite partagées sur Twitter par le site Civil Beat sont explicites : il ne reste rien.

La réserve marine de Papahanaumokuakea Marine National Monument a confirmé dans un communiqué, le 23 octobre dernier, que « des changements » avaient été constatés sur le banc de sable de la Frégate française : « Les images montrent une altération de l’île de Tern, et l’East Island apparaît comme étant sous les eaux. »

Deux espèces menacées impactées

Des membres de l’U.S. Fish and Wildlife Service et la National Oceanic and Atmospheric Administration se sont déplacés sur la zone afin de constater de visu les dégâts causés par l’ouragan Walaka. Une équipe de scientifiques va également se rendre sur place pour procéder à une première évaluation de l’état des écosystèmes, avant d’ajuster les mesures de conservation en conséquence.

Aucun être humain ne demeurait sur l’East Island, mais sa destruction est un véritable drame écologique. Ce banc ainsi que l’île de Tern ont en effet des sites de nidification pour les tortues vertes (Chelonia mydas), espèce menacée, et des lieux de mise-bas pour les phoques moines, (Monachus schauinslandi) également en danger.

Illustration bannière : l’East Island – capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis