Idéo. La mode éthique branchée

Rédigé par Consoglobe, le 18 Dec 2008, à 18 h 17 min

CG : Comment faites-vous pour proposer une mode éthique pas triste ?

Rachel Liu : Notre bureau de création est en interne. C’est ce qui fait la différence, car avant la mode éthique était confectionnée sur place, comme un produit de l’artisanat local. Il n’y avait donc pas d’adaptation à la morphologie européenne, aux couleurs, aux coupes, bref, à la mode actuelle. C’est toute l’expérience d’Antoinette, qui travaille dans la mode depuis 15 ans, qui fait cette différence.

 

Developpement durable article
CG : Combien de collections avez-vous ?

Rachel Liu : Nous suivons le rythme de 2 collections par an, pour les hommes, les femmes et les bébés puisque les clients nous l’ont demandé très rapidement. Cela fait un total de 300 références, 2 fois par an.

CG : Non seulement les collections tournent bien, mais vous les animez aussi en invitant d’autres créateurs ?

Rachel Liu : Effectivement. Il y a toujours un graphiste en free-lance pour chaque collection qui propose des sérigraphies sur les thèmes donnés, un par saison. C’étaientt les petits gestes écolo au quotidien pour l’hiver 2008, par exemple. Pour l’été 2009, c’est l’optimisme. En fait, cette invitation s’est faite à la suite d’une demande spontanée d’un graphiste qui nous a contacté parce qu’il avait été conquis par le concept d’Ideo, et qu’il souhaitait la partager.

CG : Combien de personnes travaillent aujourd’hui chez Ideo ?

Rachel Liu : Nous sommes 13, dont 2 personnes de plus dans notre première boutique en propre ouverte à Nantes fin août.

Developpement durable article
CG : Qu’est-ce qui fait votre différence sur un marché du commerce équitable en plein développement, surtout pour la mode  ?

Rachel Liu : Notre différence est que nous sommes pionniers sur ce secteur ! Voilà déjà 7 ans que nous existons. Nous sommes devenus une marque de référence. Nous devons garder notre rôle de locomotive et continuer à prouver que la mode éthique est sérieuse. L’ouverture de notre première boutique – la seule en France pour une marque éthique – en est la preuve. D’une manière générale, je considère que la concurrence est saine. S’il n’y en a pas, c’est que le marché n’est pas là ! Il y a de la place pour tout le monde. Nos concurrents ne sont pas en frontal avec nous.

CG : Comment voyez-vous l’avenir de la mode éthique ? Ne pensez-vous pas qu’elle reste une niche de marché ?

Rachel Liu : C’est une niche, qui grandit, certes, mais qui reste encore une niche. Elle a le mérite de poser des questions sur la mode, et de donner envie de ne plus consommer comme avant. Je pense qu’elle peut tirer le secteur de la mode vers le haut. Nous avons encore les coudées franches, mais pas pour longtemps. Car les acteurs de la mode « normale » font de la veille et guettent si la tendance est vraiment lourde.

CG : Quels sont vos projets pour 2009 ?

Rachel Liu : Continuer à développer les boutiques en France, avec 2 autres nouvelles, toujours dans l’Ouest. Développer le marché à l’exportation en Californie, et renforcer notre bureau de Cologne, en Allemagne, où il y a beaucoup de possibilités.

Developpement durable article

CG : Votre sentiment sur l’écologie aujourd’hui ?

Rachel Liu : Il y a une prise de conscience générale. Il se passe de belles choses. Si les ONG et les associations sont là pour sensibiliser les gens aux problèmes éthiques et écologiques, nous sommes là pour leur donner les moyens d’agir. C’est super encourageant !

A découvrir : la sélection MODE de notre boutique

Notre coup de coeur

La collection complète ! Pour les filles, des robes chasubles, des jupes boules, des shorts… on aime les coupes, contemporaines, pratiques, faciles à porter ; les tissus en coton bio tout doux ; les imprimés originaux ; les couleurs branchées assez subtiles comme le quetsche et le tabac ; la touche d’humour avec les sérigraphies exclusives.

On aime les coupes rigolotes mais toujours pratiques, et les couleurs qui sortent de l’ordinaire, pour les vêtements de bébé ; le grand choix de tee-shirts sérigraphiés, et les chemises cintrées pour les hommes.

***
Article rédigé par Emmanuelle, Décembre 2008

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis