Huile de palme : Nestlé, Hershey et Mars ne respectent pas leurs promesses

Cette année, les bonbons d’Halloween ne seront encore pas fabriqués dans le respect des forêts tropicales et de leurs animaux, déplore une ONG.

Rédigé par Pauline Petit, le 31 Oct 2017, à 9 h 55 min

Il y a quelques mois déjà, les principales multinationales de la confiserie s’étaient engagées à respecter certaines positions quant à l’utilisation de l’huile de palme et à la gestion durable des forêts tropicales. Malheureusement, la période d’Halloween remet ces entreprises sur le devant de la scène, sans qu’elles n’aient respecté leurs engagements.

Les ONG déçues quant aux engagements des multinationales sur l’huile de palme

C’est l’ONG Rainforest Action Network qui indique que les consommateurs ont été déçus par les promesses des multinationales à rendre leurs approvisionnements en huile de palme plus responsables.

huile de palme

Des graines de palmier à huile©SUWIT NGAOKAEW

Son porte-parole, Laurel Sutherlin, a déclaré au Guardian  : « pendant de nombreuses années, Nestlé, Mars et Hershey ont soigneusement choisi leurs engagements quant à l’huile de palme. Quant vient le moment de les appliquer, ils ne font rien. Il n’y a pourtant aucune marge de manoeuvre pour éviter la disparition des orang-outangs, des tigres et des éléphants« .

Des sources d’approvisionnement en huile de palme durables

Suite à la campagne de Greenpeace sur KitKat et les orang-outangs en 2010, Nestlé s’était engagé à n’utiliser que de l’huile de palme certifiée durable d’ici 2015. Aujourd’hui, elle reporte son engagement à 2020.

Lire aussi : Unilever et Nestlé accusés de déforestation en Indonésie

Hershey a également reporté cet engagement, après que son approvisionnement en huile de palme certifiée durable ait diminué, passant de 27 à 14 %. Son porte-parole reconnaît : « nous nous sommes rendus compte qu’il était plus difficile d’atteindre ces objectifs qu’initialement espéré ». Quant à Mars, ils ont annoncé pouvoir tracer leur huile de palme à 97 % jusqu’à l’usine et à 40 % jusqu’au champ.

Pour Gemma Tillack, la directrice de Rainforest Action Network, « les marques ont déçu les consommateurs en annonçant sans cesse qu’ils allaient supprimer la déforestation alors qu’ils n’ont pas mis en place les actions pour respecter cet engagement« . Pendant ce temps, les zones de forêt tropicale préservée à Sumatra, et les espèces menacées qui y habitent, sont en constante diminution.

Illustration bannière : orang-outang – © Petr Klabal
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis