Hollywood interdit les fêtes avec des animaux sauvages

C’était un signe de luxe dans les fêtes hollywoodiennes, mais c’est sur le point de devenir illégal : utiliser des animaux sauvages et exotiques dans des soirées ne sera bientôt plus possible à Los Angeles.

Rédigé par Anton Kunin, le 20 Feb 2020, à 16 h 10 min

La loi, votée à 14-0, interdit l’utilisation d’animaux sauvages et exotiques à des fins de divertissement, qu’il soit payant ou gratuit. Il est également interdit de les chevaucher.

Une interdiction saluée par les défenseurs d’animaux

Pingouins, félins, girafes, éléphants… : pendant des décennies, ces animaux, qui ne sont pourtant pas censés partager le même habitat avec les hommes, étaient ramenés à Los Angeles pour servir de divertissement dans les soirées mondaines. Mais cette page est sur le point de se tourner. Le conseil municipal de Los Angeles a voté à l’unanimité l’interdiction de les utiliser à des fins de divertissement.

Pour entrer en vigueur, la mesure doit encore être signée par Eric Garcetti, le maire de Los Angeles. Mais déjà, les associations de défense d’animaux, telles la PAWS (Performing Animal Welfare Society) et la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) ont salué ce vote historique. « Que ce soit dans une soirée privée, un cirque ou un bassin rempli d’eau chlorée, faire passer l’exploitation d’animaux pour du divertissement ou de la conservation n’est jamais acceptable. S’il vous plaît, amusez-vous dans votre soirée ou pendant vos vacances, mais pas aux dépens des animaux », a fait savoir la PETA dans un communiqué.

Le zoo de Los Angeles n’est pas concerné par la nouvelle interdiction

La mesure a été proposée fin 2018 par le conseiller municipal David Ryu, qui a été témoin d’un convoi composé d’un bébé éléphant et d’un girafon qui montait la colline d’Hollywood, près de chez lui. « Il est l’heure que la ville de Los Angeles dise haut et fort que la maltraitance animale est une honte, et que nous ne la tolérerons pas », a-t-il déclaré.

Trafic d’animaux  : une cagnotte pour racheter un zoo, bonne ou mauvaise idée ?

À noter que cette mesure ne s’applique pas au Zoo de Los Angeles, qui exhibe des animaux dans un but éducatif. Elle ne concerne pas non plus les spécialistes oeuvrant dans le domaine de la protection d’animaux. Quant aux cirques, l’utilisation de la plupart des espèces d’animaux y a été proscrite dès octobre 2019, lorsqu’une loi avait été votée sur la question.

Illustration bannière : L’utilisation d’animaux exotiques, un e pratique en vogue à Los Angeles © mrfrosteburg
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis