Le Canada interdit les gras trans industriels

Présents dans les aliments comme les viennoiseries, les pizzas ou encore les plats préparés, les acides gras trans sont désormais interdits au Canada. Des études ont prouvé qu’une consommation excessive d’acides gras trans est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire.

Rédigé par MEWJ79, le 18 Sep 2018, à 10 h 15 min

Les principaux gras trans artificiels, présents en majorité dans les produits transformés, sont interdits au Canada depuis ce lundi 17 septembre 2018.

Les principaux gras trans artificiels interdits au Canada

Le Canada a franchi le pas : les principaux gras trans artificiels sont désormais interdits dans le pays, 15 ans après que les députés aient voté en faveur de cette proposition à la Chambre des communes. Ce sont précisément les huiles partiellement hydrogénées (HPH), principale source de gras trans d’origine industrielle dans les aliments, qui sont interdites. Les industriels ne doivent donc plus ajouter ces HPH dans les produits fabriqués ou importés au Canada, ni dans aucun plat vendu dans les restaurants.

© lidante

Pour rappel, les acides gras trans ont remplacé le beurre, notamment pour prolonger la durée de conservation des produits et les rendre plus fermes. Or des études ont montré qu’une consommation excessive d’acides gras trans est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Les acides gras trans présents dans les viennoiseries, pizzas et autres produits transformés

Ces acides gras trans sont utilisés dans l’industrie agroalimentaire pour rendre les aliments plus fermes et plus stables : ils deviennent donc moins facilement rances. On les trouve dans de nombreux produits alimentaires transformés comme les viennoiseries, les pizzas, les quiches… Parmi les autres produits riches en acides gras trans, on peut citer les margarines de consommation courante, les barres chocolatées et certains plats cuisinés. L’Organisation mondiale de la santé recommande en général de ne pas dépasser 1 % d’apport calorique quotidien de gras trans dans son alimentation.

© thanasarn

Au final, cette décision de Santé Canada de bannir les gras trans de tous les produits alimentaires du pays est une victoire pour les associations mobilisées depuis des années. En effet, les acides gras trans sont considérés comme responsables de la mort de 2.600 personnes par an au Canada. Des recherches ont montré qu’une interdiction pourrait prévenir 12.000 crises cardiaques sur une période de 20 ans dans le pays.

Les acides gras trans artificiels vont mettre quelque temps à disparaitre du pays : les distributeurs auront jusqu’à 3 ans pour écouler leurs stocks. Une bataille difficile mais qui en valait la chandelle : un bel exemple à suivre.

Illustration bannière : Bravo au Canada qui veut une assiette plus saine – © Antony McAulay
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. excellente idée , bel exemple à suivre . génial .

Moi aussi je donne mon avis