La montagne de gobelets de café à emporter commence à poser problème

La tendance du café à emporter pose un véritable problème en termes de déchets : les gobelets sont très peu recyclés, et s’accumulent.

Rédigé par Pauline Petit, le 11 Oct 2017, à 9 h 57 min

Dans les pays anglo-saxons, prendre son café à emporter dans un maxi-gobelet est un véritable mode de vie, celui de l’urbain pressé qui déambule dans les rues avec son café et… jette son gobelet.

Comme de nombreuses tendances anglo-saxonnes, en France également, les chaînes de café à emporter se multiplient, Starbucks en tête, et avec elles, les déchets.

Gobelets de café à emporter : trop de déchets

Au Royaume-Uni, une étude publiée récemment montre que 2,5 milliards de gobelets sont jetés tous les ans. Seuls 1 % sont recyclés. En France, la situation est à peu près similaire et dans tous les pays occidentaux, la tendance va à l’augmentation.

Les chiffres du Planetoscope : consommation de gobelets en France

Pour une des responsables de l’étude, Mary Creagh, cette situation pose un problème environnemental majeur. Pour elle, il est temps que “les chaînes de café à emporter ont une responsabilité majeure dans le recyclage. Ils doivent fournir des équipements pour le permettre et ils violent cette obligation“.

Un recyclage spécifique

Il ne suffit pas que les gobelets soient mis dans une poubelle de tri pour qu’ils soient recyclés. Le plastique qui entoure le carton des gobelets fait qu’ils doivent être recyclés à part. Au Royaume-Uni, il n’existe que trois centres qui traitent spécifiquement ce type de déchets.

Alors, que faire pour lutter contre cette montagne de déchets ? Deux solutions existent, d’après le rapport : développer l’utilisation de gobelets réutilisables, en rendant l’emballage payant, ou en faisant des réductions pour qui utilise une tasse. Ou alors, développer des emballages complètement recyclables dans le système de retraitement des déchets actuel.

Nous, on opte pour une troisième solution : éviter les chaînes de café à emporter, chères, peu respectueuses de l’environnement et des hommes qui y travaillent, et aller boire son petit noir sur la table du café du coin. What else ? 

Illustration bannière : Gobelets de café – ©icedmocha Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. comme tous les emballages inutiles qui bien souvent coutent plus cher que ce qu’il a dedans, pour exemples parmi tant d’autres les emballage individuels de quelques grammes, de compotes, de confiture,beurre,pâté, boisson tel que jus de fruits, sirops etc………………

    • Vous n’avez pas bien compris : il ne s’agit pas du coût économique de ces gobelets infernaux mais de leur coût environnemental. Il va falloir cesser, une bonne fois pour toutes, de considérer les choses uniquement sous leurs aspects économiques si nous voulons avancer un peu, non ?

    • En réalité, beaucoup d’emballages sont peu chers, c’est bien pour cela qu’ils se multiplient. Et comble des malédictions : les emballages les plus nocifs pour l’environnement sont aussi les moins onéreux.

      Je rejoins l’avis de Charley, si nous nous focalisons sur l’aspect économique, le combat est perdu d’avance.

  2. En Angleterre, une marque Keep Cup vend des tasses adaptées aux différentes boisson : expresso, double expresso,… C’est génial !

Moi aussi je donne mon avis