La France se dirige-t-elle vers une société de déconsommation  ?

Une étude récente met en lumière les habitudes de consommation des Français. Les résultats sont encourageants : les foyers achètent des volumes moindres mais les produits sont de meilleure qualité.

Rédigé par Maylis Choné, le 18 Sep 2018, à 11 h 35 min

Les habitudes de consommation des Français changent et, avec elles, le contenu de leur panier de commissions. Ils optent pour moins de produits industriels et plus de qualité.

Les Français optent pour des produits de meilleure qualité

Lorsqu’on fait le point sur le contenu des caddies des Français, comme l’a fait la société d’études IRI, on remarque que les habitudes de consommation changent. Parle-t-on d’une nouvelle croissance de consommation ? Non, et c’est bien là que réside toute la nouveauté : les Français consomment moins, mais mieux.

déconsommation

Circuits courts © Rawpixel.com

L’étude, publiée dans Les Échos le 17 septembre 2018, montre la mise en place progressive d’une véritable société de déconsommation liée à une baisse des volumes inédite depuis cinq ans et ce, sans lien avec l’inflation ou la crise de 2008. Car les Français ne réduisent pas pour autant leur budget alimentation : ils choisissent des produits de qualité, privilégiant notamment les petites productions locales.

Une chute des achats des produits industriels

Si les Français achètent plus de produits bio, plus de produits issus des PME de proximité et boudent les grands groupes industriels, c’est sans doute à cause des scandales sanitaires qui ont touché certaines branches de l’agroalimentaire ces derniers mois.

Moins de bonbons, moins de charcuterie, moins de viande en général… Voilà pour les dernières tendances. La vente de produits d’hygiène baisse également (- 1,2 %), peut-être pour privilégier les marques vendues en pharmacie.

déconsommation

Acheter moins mais de meilleure qualité, les habitudes de consommation évoluent © gyn9037

À la caisse, le montant du ticket est sensiblement le même, mais le panier contient moins de produits. Les Français résistent davantage aux promotions : « Si le client ne veut pas d’un produit, il ne va pas se laisser tenter parce que son prix est cassé », peut-on lire dans Les Échos. Ils sont aujourd’hui prêts à payer plus pour des produits sans sels d’aluminium (déodorants), sans sucres ajoutés (compotes de fruits), sans antibiotiques (viande). Encore une bonne nouvelle !

Illustration bannière : Les habitudes de consommation évoluent – © GRSI
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai réussi à lire un article interessant… au milieu de la publicité…

  2. Merci pour cette excellente nouvelle !!!

Moi aussi je donne mon avis