Bientôt la fin de l’arnaque à l’étiquette sur l’origine du miel ?

Tous les miels ne se valent pas, pire… Tous ne proviennent pas du dur labeur des abeilles. Au rayon miel, la fraude est courante. Heureusement, un décret devrait bientôt obliger les producteurs de miel à inscrire sur les étiquettes la réelle origine de leurs produits. Enfin !

Rédigé par Paul Malo, le 12 Jul 2019, à 11 h 40 min

Des miels étrangers étiquetés comme français ? Ce ne sera bientôt plus possible. Un décret du  gouvernement devrait enfin mettre fin à cette pratique en modifiant les règles d’étiquetage rapporte RTL.

De nouvelles étiquettes sur les pots de miel dès janvier

Bientôt, la réelle origine du miel devra être inscrite sur les étiquettes : le gouvernement va enfin publier un décret obligeant les producteurs de miel à afficher la provenance de tous les miels présents dans leurs pots selon une info de RTL. Une façon de mettre un terme au vaste n’importe qui règne à l’heure actuelle(1).

De nombreux miels étrangers sont rebaptisés français hors de toute réalité © rtbilder

Reste ensuite à obtenir le feu vert de Bruxelles, ce qui devrait être simple vu que d’autres pays de l’Union Européenne, tels  l’Italie, la Grèce et l’Espagne, imposent déjà l’affichage obligatoire sur les pots du pourcentage de chaque miel en fonction du pays d’origine. Si le décret aboutit, de nouvelles étiquettes devraient apparaître sur les pots de miel dès janvier prochain.

Lire aussi : Un pot de miel sur trois que vous achetez est frauduleux

Chaque pays d’origine par ordre d’importance

Jusqu’à présent, sur les étiquettes était simplement indiqué que ces miels étaient produits « en Europe ou hors d’Europe ». Une fois le décret paru, « les mélanges de miels commercialisés en France devront préciser sur leur étiquette la liste exhaustive des pays d’origine des miels les composant ». Chaque pays d’origine devra être mentionné par ordre d’importance sur le pot. « Les pays dont sont originaires plus de 20 % des miels du mélange seront mis en évidence », détaillent les ministères de l’Économie et de l’Agriculture.

À partir de janvier, chaque pays étranger dont sont issus les miels seront mentionnés par ordre d’importance sur les pots © Natasha Breen

De nombreux miels étrangers, ou coupés de sucre, sont rebaptisés français hors de toute réalité. À l’heure actuelle, 80 % du miel que nous consommons en France est en fait importé. Les grands pays producteurs sont la Chine, l’Ukraine et l’Argentine.

Selon la DGCCRF, sur 262 échantillons analysés chez les producteurs, 43 % n’étaient pas conformes, du fait d’un problème d’étiquetage. Dans les pots, même étiquetés made in France, il s’agit bien souvent aujourd’hui d’un mélange de miels venant majoritairement de pays étrangers.

Gare au faux miel !

Certains miels vendus dans le commerce sont en réalité du sirop fabriqué à partir de sucre cristallisé. Retrouvez toutes nos astuces pour reconnaître le vrai du faux en matière de miel.

Illustration bannière : Un pot de miel -© DONOT6_STUDIO
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis