En mars, rendez-vous au 9ème festival du Film Vert

Rédigé par Alan, le 12 Mar 2014, à 17 h 04 min

Passionnés de cinéma et/ou d’environnement, c’est pour vous ! Que vous soyez en France ou en Suisse romande, ou même en Suisse alémanique, vous avez la possibilité d’assister au Festival du Film Vert.

Festival du Film Vert : du sable, une banque, de nombreux films sur l’environnement !

ffv-festival-du-film-vert-suisse-franceNous vous parlions récemment du Festival du Film d’Environnement. Le Festival du Film Vert, consacré aux questions environnementales et de société, en est lui à sa 9ème édition et bascule désormais en mars.

Le festival est ouvert et il n’est pas trop tard pour assister à des projections, que ce soit en Suisse romande ou en France.

30 villes au total, pour 180 séances au total et 8000 spectateurs attendus.

plantes dépolluantesA la fin des projections des réalisateurs et d’autres invités interviennent pour échanger avec le public.

A partir du 15 mars, le festival bascule en version suisse-allemande, avec une deuxième soirée d’ouverture à Herrliberg et d’autres projections en allemand dans la région de Zurich, mais toujours d’autres projections en France et en Suisse romande.

Le Prix Greenpeace suisse

sable-enquete-sur-une-disparition-denis-delestrac-documentaire-france-2013La soirée d’ouverture a eu lieu le 28 février au cinéma d’Echallens, capitale du festival, en présence de nombreux réalisateurs et d’invités. Le film Sable – enquête sur une disparition a été projeté, recevant par la même occasion le Prix Greenpeace Suisse 2014 !

Ce documentaire en anglais du Français Denis Delestrac évoque la disparition des plages, ses causes et ses effets.

plantes dépolluantes« La disparition des plages n’est qu’un symptôme de plus de l’exploitation démesurée des ressources naturelles.« , a commenté Matthias Wyssmann, responsable du bureau francophone de Greenpeace Suisse.

« Ce film nous montre que cette folie ne s’arrête pas seulement au pétrole, au gaz, aux métaux, mais touche également le sable, que l’on croyait illimité. Espérons que ces images contribueront à mettre sous pression ceux qui sont responsables de la crise du sable.« 

Le documentaire est également le « film commun » à toutes les villes de cette édition du FFV.

Le Prix Tournesol

Autre événement de la soirée d’ouverture, la remise du Prix Tournesol du Documentaire Vert par un jury franco-suisse. Etaient nominés cette année :

  • Global Gâchis (Maha Kharrat, Olivier Lemaire, France 2012)
  • Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde (Marc Roche, Jérôme Fritel, France 2012)
  • Un monde sans humain (Philippe Borrel, France 2012)
  • Centrales nucléaires : démantèlement impossible (Bernard Nicolas, France 2013)
  • Le monde après Fukushima (Kenichi Watanabe, France 2012)

goldman-sachs-banque-qui-dirige-le-monde-documentaireLe prix a été attribué à Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde. Ce documentaire de Marc Roche et Jérôme Fritel s’est attaché à mesurer l’ « empire invisible riche de 700 milliards d’euros d’actifs, soit deux fois le budget de la France » que représente la banque.

Le film comportait notamment des témoignages d’anciens salariés de Goldman Sachs mais aussi de banquiers concurrents, de régulateurs, de leaders politiques, d’économistes et de journalistes spécialisés. Voici un extrait du film :

 

Le Festival du Film Vert se clôture le 6 avril 2014. L’équipe tient à souligner que le FFV « vise avant tout à informer, pas obligatoirement à convaincre » et que l’objectif est plutôt de faire naître l’échange autour de sujets plus ou moins connus du public.

Plus d’informations et toute la programmation sur www.festivaldufilmvert.com

*

Je réagis

Lisez aussi sur le cinéma et la culture, et l’environnement :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis