Découvrez le Festival du Film Vert et le prix Tournesol

À la fois culturel et écologique, le festival du film vert bat déjà son plein en Suisse, ainsi que de l’Ain et en Haute-Savoie, avec un credo : ‘Dénoncer sans culpabiliser. Sonner l’alerte sans faire paniquer. Montrer l’espoir sans démobiliser’ !

Rédigé par Alan, le 14 Mar 2018, à 8 h 00 min

Passionnés de cinéma et/ou d’environnement, c’est pour vous ! Que vous soyez en France ou en Suisse romande, ou même en Suisse alémanique, vous avez la possibilité d’assister au Festival du Film Vert.

Festival du Film Vert : des arbres, des tomates, et de nombreux films sur l’environnement !

Le Festival du Film Vert, consacré aux questions environnementales et de société, en est lui à sa 13ème édition et se déroule tout le mois de mars et la première moitié d’avril. Cette année, la forêt est à l’honneur, et le film principal L’intelligence des arbres sera projeté à 42 reprises : le « film commun » à toutes les villes de cette édition du FFV.

festival film vert

Le festival est ouvert et il n’est pas trop tard pour assister à des projections, que ce soit en Suisse romande ou en France.

Ce festival vise a faire prendre conscience de la nécessité de protéger notre planète, dans l’intérêt de la nature mais aussi des humains. Le public peut s’informer, s’interroger et réfléchir aux questions posées par nos modes de vies consuméristes, et découvrir des solutions.

60 villes au total, pour 260 séances au total et 14.000 spectateurs attendus.

Le Festival propose des films de qualité, équilibrés, qui apportent une véritable réflexion et une vraie recherche journalistique. Le plus souvent possible, à la fin des projections, des réalisateurs et d’autres invités interviennent pour échanger avec le public.

Le Prix Greenpeace suisse

La soirée d’ouverture a eu lieu le 1er mars au cinéma de Monthey, capitale du festival, en présence de nombreux réalisateurs et d’invités. Le film Frères des arbres – L’appel d’un chef Papou a été projeté, recevant par la même occasion le Prix Greenpeace Suisse 2018 !

Ce documentaire de Marc Dozier et Luc Marescot montre explique un chef papou de Papouasie Nouvelle Guinée communique, séduit et convainc des personnes du monde entier de l’urgence de protéger la forêt, malgré les barrières sociales et culturelles. Il rappelle que la protection de notre terre est une valeur universelle qui lie les êtres humains partout sur la planète. Le tout avec humour et simplicité et en diffusant un message positif.

« L’humain est toujours au coeur de l’engagement de Greenpeace », a déclaré Jasmine El Mulki, responsable du bureau francophone de Greenpeace Suisse, lors de la remise du prix

Le prix FEDEVACO 2018

Pour la 3e année consécutive, la Fédération vaudoise de coopération s’associe au FFV, en remettant un Prix au meilleur documentaire traitant de la thématique du développement et des relations Nord-Sud : The Borneo Case, réalisé par Erik Pauser et Dylan Williams.

Ce documentaire traite de l’héritage de l’activiste Bruno Manser bâlois et de son combat contre les défrichages illégaux sur la partie malaisienne de l’île de Bornéo ». Pour Catherine Rollandin, vice-présidente de la Commission d’information et membre du jury de la FEDEVACO : « Près de vingt ans après la disparition de l’écologiste bâlois, il nous a paru essentiel de primer un film qui dénonce non seulement la déforestation illégale, le commerce illicite de bois tropicaux et ses ramifications avec le système financier global – dont des banques suisses, mais aussi et surtout qui prouve qu’un engagement collectif et actif porte ses fruits ». Le film sera projeté à 9 reprises sur les différents sites du Festival du Film Vert.

Le Prix Tournesol du documentaire vert

Autre événement de la soirée d’ouverture, la remise du Prix Tournesol du Documentaire Vert par un jury franco-suisse. Étaient nominés cette année :

  • Empathie – Ed Antoja, Espagne, 2017
  • Frères des arbres, l’appel d’un chef papou – Marc Dozier et Luc Marescot, France, 2017
  • L’Empire de l’or rouge – Jean-Baptiste Malet et Xavier Deleu, France, 2017
  • Les Sentinelles – Pierre Pézerat, France, 2016
  • Ondes de choc (Thank you for calling) – Kaus Scheidsteger, Allemagne, 2015

Le prix a été attribué le 3 mars à L’Empire de l’or rouge. Ce documentaire de Jean-Baptiste Malet et Xavier Deleu s’est attaché à raconter l’économie mondialisée et l’alimentation industrialisée à travers une boîte de sauce tomate.

On découvre la guerre commerciale sanglante et planétaire qui se joue derrière les les conserves de tomates et les bouteilles de ketchup, où tous les coups sont permis pour gagner des parts de marché. Voici un extrait du film :

Le Festival du Film Vert se clôture le 15 avril 2018. L’équipe tient à souligner que le FFV « vise avant tout à informer, pas obligatoirement à convaincre » et que l’objectif est plutôt de faire naître l’échange autour de sujets plus ou moins connus du public.

Pour en savoir plus et découvrir toute la programmation, rendez-vous sur www.festivaldufilmvert.com

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis