Faut-il réintroduire le lynx en Dordogne ?

Face à la prolifération des sangliers dans les forêts de Dordogne et aux dégâts causés, le département souhaite réintroduire son prédateur naturel : le lynx

Rédigé par Maylis Choné, le 3 Mar 2017, à 11 h 10 min

Le nombre de sangliers augmente rapidement depuis quelques années en Dordogne. Le département vient de les classer dans la catégorie des « nuisibles » pour autoriser les chasseurs à effectuer des battues. Certains sont contre cette décision et souhaitent, à la place, réintroduire le prédateur naturel du marcassin : le lynx.

Les sangliers deviennent « nuisibles » en Dordogne

Si les sangliers ne sont pas les bienvenus c’est parce qu’ils pullulent et causent des dégâts considérables dans les forêts et sur les terres agricoles. Lorsqu’ils arrivent en compagnie de 20 ou 30 spécimens, pas grand chose ne leur résiste. Ils sont de moins en moins sauvages, et entrent parfois dans les jardins pour chercher leur nourriture dans les poubelles. Les sangliers représentent également un danger pour la population lorsqu’ils traversent les routes ou que la mère charge pour défendre ses petits marcassins.

lynx-sanglier-foretLa Dordogne a, par conséquent, décidé de passer cette espèce dans la catégorie des nuisibles. Ainsi, les battues seront autorisées pour les chasseurs jusqu’au 31 mars et plus seulement lorsque la chasse est ouverte. Mais cette décision ne réjouit pas Gérard Charollois, écologiste, qui préférerait voir la réintroduction du lynx.

Le lynx, prédateur naturel des cervidés

Pour le président de « Convention vie et nature », les chasseurs sont responsables de cette situation. En effet, lorsqu’ils les nourrissent en disposant de la nourriture dans la forêt ou encore quand ils font de l’élevage puis des lâchers de sanglier, ils participent à cette prolifération. D’autre part, l’urbanisation galopante a réduit l’habitat naturel de ces bêtes qui se retrouvent à l’étroit dans leurs petites parcelles de forêt et vont chercher leur nourriture ailleurs – dans les champs de maïs par exemple.

Faute de loup, le meilleur prédateur des sangliers est le lynx. Ce félin chasse les marcassins pour se nourrir. Ainsi, au lieu d’organiser des battues, la nature retrouverait une part de son équilibre naturel et le lynx reprendrait sa place dans la chaîne alimentaire. Une solution adoptée depuis peu en Angleterre.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




12 commentaires Donnez votre avis
  1. pour la rééquilibration de la nature détruite par et uniquement pas l’humain. Que les chasseurs se tuent entre eux, cela ne mettra aucune espèce en danger de disparition et les autres vivants pourront enfin vivre une vie normale à nos côtés. Les parasites sont les humains, pas les non-humains. Les lynx réguleront les lapins, les lièvres, les jeunes sangliers et chevreuils, tout comme le loup éliminent les malades, les blesses et tous ceux qui mettent leur espèce en danger. Les prédateurs non-humains sont indispensables, là où le prédateur humain devient nuisible.

  2. Moi je pense qu’on peut le réintroduire si les chasseur ne les tu pas !! Sinon sa servirai a rien !! Et pour ce qui est du loup il à été réintroduit. Mais je voudrais tellenment qu’il y ai de linx en France quel bel animal, Je suis pour la réintroduction

  3. Le loup n’a pas été introduit il est revenu et la majorité des français continue à en vouloir d’ailleurs.

    Je ne pense pas que le lynx sera très utile pour limiter les sangliers pour les chevreuils plus.

  4. Le lynx ne chasse pas les sangliers qui pour les femelles font 80kilos et les males 250 kilos, la question alors ne se pose pas. Quand au chasseurs, vous en connaisser vous des gens qui on le droit tout en étant bourer, de tirer sur tous ce qui bouge, même les passant avec des armes à feux. Un vrai passe droit! Dans le sud est les chasseurs préfere les beau mâles de 250-300 kilos pour les cerf et dédaigne les autres, pas de beaux trophées, c’est justement l’invèrse. Ce sont ce qui son en pleine forme qui son tué. Les malades prolifère et on en voit développer des maladies génétique. Il perde peu à peu la vue. Devienne sédantère, attire les tiques qui prolifère car quasi aveugle l’individu perd grandement de sa mobilité. Bien entendu la prèssion fait que se son les plus petits qui se mète à ce reproduire. Tous l’invèrse du loup, qui lui tuera les malades, blèsser, les plus petit. Du coup l’espèce cerf est porter au plus haut par le loup qui lui est utile. Le lynx est un animal timide, même en le cherchent on aura du mal à le trouver, aucun risque pour les animaux domèstique

  5. Il n’y a pas qu’en Dordogne et on peut parler aussi du chevreuil …

  6. Tout le monde le dit et on le sait depuis longtemps : les chasseurs sont responsables de la prolifération des sangliers (et de beaucoup d’autres déséquilibres d’ailleurs !) et pourtant c’est à eux que l’on veut confier la gestion de la nature (comme si elle avait besoin d’être gérée !) et c’est eux que nos politiques flattent sans arrêt. Tant qu’on aura des chasseurs ont aura des ennuis de ce type et les animaux en feront les frais. (Remercions au passage Ségolène Royal pour son action imbécile au ministère de l’environnement).
    Complètement aberrant : on appelle les chasseurs pour “réguler” les sangliers et on leur laisse faire des agrainages et des réintroductions dès qu’il n’y a plus assez de « gibier ». Il est temps d’en finir avec cette mafia.
    Il faut savoir aussi que grâce à ces forcenés de la gâchette il vous est très difficile voire impossible d’observer ou de rencontrer des animaux dans la nature. À croire qu’en France la faune sauvage est leur propriété alors que cela fait partie de notre patrimoine environnemental à tous ! Pourquoi les laisse-t-on détruire ce que nous aimons. Pourquoi vous empêche-t-on d’avoir dans votre environnement quelques chevreuils, un loup, un blaireau, des hérons, des renards, des grands corbeaux, des palombes, des chamois, des oies sauvages, une martre, etc… et même des sangliers ?
    Le lynx subira hélas le même sort que le loup et l’ours.

  7. Je ne sais répondre a cette question! Ce sont les spécialistes écologiques, qui doivent l’étudier, comparer avec des expériences similaires dans d’autres pays. J’espère que ce n’est pas un sondage auprès des lecteurs qui va décider s’il faut réintroduire des lynx! Ah! Oui ce sont de beaux animaux, c’est vrai. On pourrait en apercevoir dans les bois, c’est intéressant! pas de sentimentalisme ou d’engouement pour une nouvelle aventure hasardeuse! on a déjà eu connaissance de retentissants échecs, avec les loups et les ours, il faut en tenir compte et ne pas retomber dans de nouveaux problèmes. Et quand ils auront terminé leur “mission” et que les sangliers seront redevenus rares, que mangeront-ils? Ne mangeront-ils pas d’autres animaux de temps en temps pour changer? Comme votre chat ou chien, votre mouton, ou vos canards? Si les spécialistes le décident alors d’accord. Et j’espère qu’ils auront prévu qu’on risque de rester avec les lynx affamés et sans les sangliers dans quelques dizaines d’années, et que notre faune naturelle est en déclin grave, il n’y a donc pas beaucoup d’alternative pour les nourrir… à part nos chiens et chats!

  8. Bien sûr qu’il faut éliminer les nuisibles… alors à quand des battues anti-chasseurs ?

    • Je suis aussi contre la chasse,sauf lorsque le chasseur se conduit comme un
      super predateur pour reeguillibrer une espece devenue invasive.souvent à cause de l’homme!!!

    • entièrement d’accord!

  9. Le lynx est le carnassier idéal, pas trop grand, il ne présente aucun danger pour l’homme ni même les enfants (contrairement au loup ou à l’ours), il est solitaire, ne s’attaque quasiment jamais au bétail trop gros pour lui, chasse la nuit (donc les poules sont rentrées).

  10. A force de vouloir contrôler on arrive à des catastrophes et nous sommes dépassés.
    Je pense que l’introduction des lynx dans la nature est peut être une bonne chose à condition que ça ne devienne pas ensuite une catastrophe pour eux comme avec les loups, ou l’homme fini par ne plus en vouloir et cherche à les exterminer.
    Les conséquences doivent être étudier à long terme et non se limiter à l’instant du moment

Moi aussi je donne mon avis