5 bonnes raisons de passer au vélo électrique

Le vélo électrique est un moyen de locomotion bien pratique à en croire ses usagers. Les usages, parlons-en : voici une liste de faits statistiques sur le vélo électrique…

Rédigé par Mark, le 28 May 2016, à 17 h 00 min

Vélo-électrique : vous pouvez convertir votre vélo plutôt que d’en acheter un neuf

Convertir une bicyclette en vélo électrique est un peu plus commun que d’acheter un vélo
électrique construit tel quel, selon les statistiques.

Un peu plus d’un acheteur sur deux privilégie un système permettant de convertir un vélo classique en ajoutant une batterie et un moteur.

Une étude menée par le consortium de recherche sur les transports et l’éducation de l’Oregon (OTREC), aux Etats-Unis, a montré que le plus souvent ces systèmes sont intégrés à des VTT.

Les possibilités sont néanmoins plus ouvertes et on peut tout aussi bien transformer un vélo-cargo en véhicule électrique.

Un système souvent moins cher

L’avantage principal mis en exergue par les utilisateurs est surtout la grande souplesse de ce système : il est possible de retirer le système et donc de l’utiliser pour d’autres vélos.

Il peut permettre à des gens ne souhaitant pas investir dans un vélo électrique de bénéficier de ses avantages. Ce système a également un coût : il sera donc judicieux de comparer attentivement vélos électriques et systèmes de ce type selon ses vrais besoins.

Le vélo électrique permet de remplacer de nombreux trajets faits en voiture

Il ne s’agit pas tant de se balader à vélo que de trouver un usage très concret au vélo électrique, au quotidien. L’étude OTREC a également montré que c’est une part non négligeable des trajets effectués avec un vélo électrique, derrière les raisons de santé, mais devant le confort par exemple.

Évidemment, cet usage est plus commun en ville où les trajets sont plus courts : aller au travail, aller faire une petite course, se rendre à un rendez-vous sont autant de trajets possibles. Cet usage diminue statistiquement en zone vraiment rurale, mais tout dépend des distances. Et, de fait…

L’usage du vélo électrique devient souvent quotidien

55 % des utilisateurs de vélos électriques utiliseraient leur vélo classique de manière hebdomadaire ou quotidienne. Mais ce chiffre grimperait à 93 % après le passage au vélo électrique ou transformé, y compris pour les adultes n’ayant jamais pratiqué le vélo auparavant.

Le vélo électrique est donc clairement un encouragement pour quiconque pratique peu ou pas le vélo.

Le reproche principal concerne le poids, mais les choses évoluent

Moins de 5 % des gens ont peur de se faire voler le vélo, ou sont découragés par le temps de chargement de la batterie. Néanmoins, le reproche le plus courant concerne le poids du vélo, et notamment de la batterie.

Ces technologies sont amenées à évoluer fortement, et notamment les batteries.Le poids des vélos électriques a largement diminué ces dernières années mais reste élevé. C’est un aspect important à prendre en considération si vous vous lancez, veillez au poids total, et lisez notre guide et fiche pratique : bien choisir un vélo électrique.

Équipez votre vélo d’une Rool’in, pour moins cher avec consoGlobe !

consoGlobe.com s’associe à Rool’in, le fabriquant de la fabuleuse roue électrique qui transforme votre vélo en VAE en 3 minutes, pour vous offrir 5 % de réduction sur votre achat.

  • Coût total bien moindre qu’un VAE ordinaire.
  • Encombrement réduit.
  • Et vous gardez la possibilité de rouler en mode normal ou électrique.

rool'in code promo

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, Voilà juste pour donner mon expérience sur les vélos à assistance électrique.
    Je vais au travail tous les jours depuis plus de 2ans 25km/j sur mon parcours, j’ai une superbe descente à l’allée, ce qui fait qu’au retour bah c’est la montée de 2,5 km merci l’assistance.
    Pour vous donner le taux de rechargement environ tous les 2 jours, il reste une diode de chargement. Le truc est que j’utilise l’assistance qu’en cas de montée.
    Mon biclone c’est un GEPIDA 1000 250W 8.2Ah donc pas très costaud comme batterie/moteur mais néanmoins suffisant. Par rapport à l’utilisation de la voiture en terme d’économie, il n’y a pas photo environ 1€/1000km oui oui vous avez bien lu. soit un peu plus de 3.5€/an de transport plus les réglages et autres patins de freins qu’il faut changer tous les 3 4 mois.
    pour vous dire, ce vélo je l’ai depuis le 9 mai 2013 et aujourd’hui j’ai 3400 km au compteur.
    Avant, je louai à ma communauté d’agglo un VAE, puis j’ai passé le pas car la communauté d’agglo donnait une prime de 300€ pour l’achat d’un VAE. Ce qui est également intéressant est que au niveau des impôts on bénéficie du même abatement que si je je prenais ma caisse.
    Pour finir j’ai plus la pêche depuis que je pédale et jamais malade !

    • Bonjour,
      Pourriez vous m’en dire plus concernant l’abattement fiscal que vous évoquez?
      Merci d’avance

  2. Juste une remarque de fond sur les « convertisseurs » de bicyclettes en vélo électrique. Simplement illégal.
    En effet, un vélo assisté électrique se définit comme tel et implique une homologation au sein d’un laboratoire d’essai. On peut faire l’impasse là dessus si :
    -on considère que la police n’est pas au courant du phénomène
    -on est sûr qu’on aura jamais d’accident avec engageant donc sa responsabilité
    -on ne veut pas obtenir une prise en charge de 25% par sa Mairie, qui demandera l’homologation
    -on monte cela sur un vélo qui ne va pas céder au bout d’un certain temps
    -on veut du mal à son revendeur, qui aura vendu le système et sera condamné si…

    Bref, oui, on peut équiper son vélo d’un tel système, qui sera peut être moins performant ou plus performant que ce qu’autorise la réglementation…

  3. Nous voulons acheter une voiture électrique, mais quand on voit les prix pratiqués en France, c’est ahurissant. Alors que pour faire une voiture électrique, cela revient bien moins cher qu’une voiture diesel ou autres. La planète, tout le monde s’en fout, il n’y a que le fric qui compte…et bien ne comptez pas sur nous…
    S’il le faut, on le fera nous-mêmes notre véhicule électrique…

    • La prolifération de normes, le grand nombre de prototypes pour les crash tests… tout cela n’est pas fait pour nous protéger!
      Seulement pour empêcher de petits constructeurs de proposer des alternatives sensiblement moins chères qui désorganiseraient l’oligopole des géants de l’automobile.

Moi aussi je donne mon avis