Comment faire germer un noyau de litchi

Faire germer un noyau est une façon de mieux comprendre comment fonctionne la nature et ceci est valable pour les grands comme pour les petits. Pour parvenir à faire germer un noyau de litchi, il suffit de respecter quelques étapes que nous vous livrons ici !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 4 Nov 2019, à 18 h 20 min

Le litchi est fruit très apprécié en France. Notamment lors des fêtes où il a une place de choix dans les corbeilles de fruits. Ou toute l’année dans nos salades de fruits ! Faire germer un noyau de litchi pour avoir un litchi dans votre intérieur est un superbe moyen de se rappeler d’où viennent ces étranges fruits.

Pour faire germer un noyau de litchi, choisissez-le bien

Le litchi est un fruit exotique qui vient du sud de la Chine. Il est désormais cultivé dans bien des endroits tropicaux de la planète, comme au Brésil, en Thaïlande, à Madagascar ou à la Réunion.  Cela veut aussi dire que les fruits subissent un long transport avant d’arriver sur nos tables.

Gros plan sur des fruits de litchi © Yakov Oskanov

Si la qualité de la chair n’est pas forcément mise à mal lors du transport, ce n’est cependant pas chose anodine pour ce fruit. Il vous faudra donc prendre plusieurs noyaux de litchi pour avoir plus de chance de succès.

Lire aussi : comment faire germer des graines – un pépin de melon

Provenance géographique multiple pour plus de chance

Préférez plusieurs noyaux provenant de litchis achetés dans des endroits différents pour multiplier vos chances.

La France, à travers la Réunion, Mayotte, la Guyane et la Guadeloupe, produit 7 800 tonnes de litchis par an ce qui ne suffit cependant pas à combler tous les besoins des français en la matière qui en importent plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an… Face à une Chine et une Inde qui produisent 2,5 millions de tonnes annuelles, une bonne raison de repérer les produits de nos îles !

Comment faire germer votre noyau de litchi

Nettoyer votre noyau de litchi

Une fois votre noyau de litchi sélectionné, nettoyez-le consciencieusement avec une brosse, à l’eau claire. Cela évitera que des restes de chair, parfois coriace sur le litchi, ne pourrissent ou risquent de développer des algues et des champignons néfastes à la future plantule.

Préparez votre noyau

Plusieurs écoles se confrontent alors. Pour ne pas vous perdre, ne réfléchissez pas à l’intérêt ou non de placer votre noyau de litchi dans de l’eau et faites-le. Placez-le dans un bol d’eau. Si votre noyau monte à la surface, c’est de toute façon qu’il est mort et qu’il faudra en utiliser un autre.

Si votre noyau va au fond du bol, laissez-y pendant deux ou trois jours afin de ramollir son enveloppe et lui indiquer, théoriquement, qu’il peut désormais germer car les conditions sont idéales.

Placez votre noyau de litchi dans un pot

Prenez un pot en terre cuite d’un diamètre de 15 centimètres ou plus et placez-y des gravillons ou des billes d’argile dans le fond. Cette étape est intéressante pour le litchi mais pas aussi essentielle que pour d’autres noyaux comme ceux d’abricot ou de cerise.

Une fois la chose faite, remplissez le pot avec un mélange de terreau de bonne qualité (important pour nourrir les premiers instants de vie de votre futur litchi) et de sable de bonne granulométrie pour 2/3 de terreau et 1/3 de sable.

Arbre de litchi et ses fruits encore verts © Longklong

Plantez votre noyau de litchi

Une fois votre pot rempli et votre mélange bien tassé, enfoncez-y votre noyau à 3 ou 4 centimètres de profondeur en recouvrant le tout et en retassant délicatement.
Arrosez alors abondamment sans laisser, ni à cette étape ni à toutes les autres étapes de la vie de votre litchi, de l’eau dans la coupelle.

Astuce : vous pouvez réaliser la même démarche dans un pot plus grand en disposant plusieurs noyaux de litchis. Cela multipliera vos chances d’en avoir au moins un qui germe et pourquoi pas d’avoir un beau cadeau à offrir si vous en avez plusieurs !

Placez votre pot au bon endroit

Le litchi a des besoins en eau certes, mais aussi et surtout en chaleur et en lumière direct. Si vous oubliez ses origines tropicales, gardez en tête que, sous nos latitudes, il vous sera impossible d’en faire de trop en la matière.

Un rebord de fenêtre bien exposé au sud ira très bien mais rien ne vous empêche de placer un film sur le pot pour faire mini serre. Ou même, si vous en possédez, de mettre un bac plastique transparent par-dessus pour obtenir le même effet.

Les dés sont jetés, il ne vous reste plus qu’à patienter entre 2 et 5 semaines grand maximum !

Litchi avec ses fruits © Chuchawan

Comment entretenir votre plantule de litchi

Une fois que votre jeune litchi possède quelques premières feuilles et pris un peu de vigueur, disposez-le en extérieur. Attention : seulement quand il n’y a plus aucun risque que les températures ne descendent en dessous de 8°C. À noter que le gel, même succinct, aura toutes les chances de tuer votre litchi.

Trouvez-lui une place au soleil (pourquoi pas en serre), bien au chaud, un peu à l’abri du vent. Ce pour éviter qu’il ne se dessèche trop vite. Et gardez-le toujours bien humide sans pour autant qu’il ait de l’eau dans sa coupelle.

Un apport d’engrais raisonné sera essentiel au printemps. Au printemps seulement, pour qu’il ait une croissance digne de ce nom.

Il ne vous restera alors plus qu’à patienter pour voir votre litchi atteindre les 2 à 3 mètres de haut qu’il peut avoir en restant ainsi en pot (contre 15 mètres dans la nature) !

Illustration bannière : Litchi coupés © Unchalee Khun
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis