Encore 10 millions d’expériences sur les animaux en Europe tous les ans

30 millions d’expériences ont été menées sur des animaux en Europe entre 2015 et 2017, nous apprend un rapport de la Commission européenne.

Rédigé par Anton Kunin, le 10 Feb 2020, à 13 h 04 min

Le nombre d’expériences sur des animaux ne baisse pas vraiment en Europe. De plus, 23 % des cobayes sont utilisés pour de la recherche appliquée, des expériences qui ne sont pas légalement obligatoires.

Expérimentation sur des animaux : la France, numéro trois du palmarès européen

Les années passent, mais l’expérimentation sur des animaux ne recule pas. 9,78 millions d’expériences ont été menées en 2015 et légèrement moins en 2017 (9,58 millions), mais la hausse à 10,03 millions enregistrée en 2016 ne permet pas de parler d’une tendance à la baisse, peut-on conclure à la lecture d’un rapport de la Commission européenne sur le sujet.

singe laboratoire

L’utilisation des singes de laboratoire en hausse de 15 % ©tlorna

Seuls 45 % des expériences sont menés dans des buts scientifiques. 23 % le sont pour de la recherche appliquée, des expériences qui ne sont pas légalement obligatoires. En 2017, les pays qui ont le plus recours à l’expérimentation sur des animaux sont le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. S’agissant de la souffrance infligée, en 2017 51 % des expériences menées ont été qualifiées de « légères », 32 % « modérées », 11 % « extrêmes », et 6 % ont immédiatement conduit à la mort de l’animal. Le nombre d’expériences « extrêmes » a d’ailleurs augmenté entre 2015 et 2016, principalement en raison d’une plus grande utilisation d’animaux pour le diagnostic de maladies.

L’expérimentation sur les singes en nette hausse

En 2017, des expériences ont surtout été menées sur des souris, des poissons, des rats et des oiseaux. À eux seuls ils représentent 92 % des animaux utilisés pour des expériences. Les chiens, chats et singes ont quant à eux représenté moins de 0,3 % de l’ensemble.

Le nombre d’amphibiens, de céphalopodes (calamars, poulpes) et de reptiles utilisés pour des expériences a baissé de 42 %, celui de hamsters de 37 %, celui de chevaux et d’ânes de 25 %, et celui d’oiseaux de 11 %. De plus faibles baisses ont été enregistrées sur les chiens (-6 %), les chats (-5 %), les rats (-5 %) et les poissons (-4 %). Le nombre de moutons et chèvres a diminué de 9 %, tandis que celui du bétail a augmenté de 14 %. Fait saillant : le nombre de singes a augmenté de 15 %.

En tout, entre 2015 et 2017, 12,60 millions d’animaux ont été élevés pour servir de cobayes dans des expériences scientifiques.

Illustration bannière : Tests sur les animaux ©ARTFULLY PHOTOGRAPHER

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis