L’éthique rajeunit la mode et embellit la planète

Rédigé par Consoglobe, le 18 Nov 2006, à 10 h 08 min

La mode éthique est dynamisée par de jeunes créateurs qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des vêtements ou des accessoires à partir … de matériaux recyclés ou de coton bio, garanti sans OGM ni pesticides. De nouvelles matières naturelles apparaissent et complète le coton bio : chanvre, bambou, algues,…

Parfois, commerce équitable et recyclage se rejoignent naturellement sans inconvénient pour la créativité. Et oui, vos vielles bouteilles en plastiques, de vieux bouchons, boîtes de conserve, etc. peuvent finir en pulls sur vos épaules ou à vos oreilles en bijoux plutôt que dans l’usine à incinération. Comme quoi on peut porter ses convictions au jour le jour…

La mode bio, éthique ou équitable

La mode éthique (on l’appelle comme on veut) se banalise doucement avec la multiplication des sites qui offrent des produits originaux et issus de démarches originales de production ou de commercialisation.

Les caractéristiques de cette industrie, qui pèse encore très peu au global, sont les suivantes :

Utilisation de matériaux naturels ou non polluants, comme par exemple ceux issus de l’agriculture biologique (coton), ou bien des matériaux recyclables ou recyclés. La marque Cruselita commercialise des bijoux et des accessoires avec une démarche de commerce équitable : les produits sont achetés à des artisans de pays du Sud (Madagascar, …) au dessus du prix du marché et souvent à partir de produits naturels non polluants.

La marque Peau Ethique pense que les vêtements sont plus agréables à porter quand ils sont bio et utilisent des teintures végétales.

Ekyog préfère les vêtements intelligents qui respectent la nature. Idem pour Unicor Design  qui utilise uniquement des matériaux naturels en Irlande ou Veja Fairtrade, très alarmée par la destruction de la nature, qui par exemple propose des cuirs (chaussures) dont le tannage naturel n’a pas utilisé de chrome mais uniquement des végétaux.

Aux USA, la marque Ecoist promet de planter un arbre pour chaque achat de l’un de ses produits réalisés avec des matériaux recyclés.

Engagement social dans le processus de production avec des salaires supérieurs à la moyenne ou encore un temps de travail limité. Citons par exemple la marques Majcha. Cette marque de textile mode éthique propose des bijoux et accessoires produits en Inde en coton bio par 300 fermiers dont la production est payée en avance avant de passer par un atelier où 120 femmes handicapées ou défavorisées travaillent.

Misericordia est une marque qui fait fabriquer ses produits par des communautés locales de bidonvilles péruviens. Citons aussi Capalungas, Jeriloa qui fabriquent de l’artisanat d’art et des bijoux au Brésil. L’implication des marques se fait aussi en France, Alter Mundi , ou encore Seyes.

Ethique et mode : Petit zoom sur Kamakala 

Ce projet solidaire a vu le jour en août 2005 après 3 années de préparation, lancé par 3 amies qui considèrent qu’il est possible de proposer une mode qui soit aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur… Son atelier a été choisi pour ses conditions éthiques de travail : en effet il respecte les lois de l’organisation internationale du travail.

Les modèles, adaptés à la vie d’une femme active, sont à chaque saison inspirés d’une région du monde, le Japon par exemple pour la collection hiver 06-07. faciles à porter, les modèles s’adressent à toutes les morphologies et sont réalisés avec du coton 100 % biologique et certifié Skal.

top fidji quetsche Le service public, lui aussi, se met à l’équitable. Par exemple, La Poste qui va offrir des pulls et polos équitables à 140 000 de ses facteurs. La marque textile Armor Lux va habiller 140 000 postiers pendant 5 ans de coton équitable en réalisant 50 000 débardeurs pour les factrices en coton équitable.

Armor Lux a acheté vingt tonnes de coton équitable au Mali pour la fabrication de tee-shirts et a réussi à conserver 60 % de sa production en France. « C’est aussi un moyen de concurrencer tous les produits non-éthiques en provenance de Chine » selon son PDG. De son côté, La SNCF va habiller 165 000 cheminots de tenues issues du commerce équitable.

Engagement économique avec une démarche de commerce équitable. Exemple : Ideo Wear marque née en 2001, propose des vêtements éthiques issus du commerce équitable avec des producteurs du Pérou, d’Inde et du Cambodge. Citons également Tudo Bom qui s’implique au Brésil. 

Éthique et mode : quelques repères

textile écoloLa mode éthique  : l’offre de vêtements et d’accessoires proposée par des structures artisanales et industrielles qui soutiennent et favorisent, à travers l’éthique de leur approche économique, un commerce plus juste via le développement de filières commerciales spécifiques respectueuses des hommes et de la nature.

  • Le coton biologique : coton cultivé sans engrais chimique ni pesticide dont la fibre est blanchie à l’eau oxygénée et n’utilise pas de chlore. Les teintures sont réalisées sans substances cancérigènes ni métaux lourds. La culture conventionnelle du coton est la plus polluante : elle consomme un quart des pesticides vendus sur la planète alors qu’elle ne représente que 2,4 % de la surface agricole.

L’achat d’engrais est la principale source d’endettement et de dépendance des paysans. La culture biologique du coton n’utilise que des engrais naturels et elle permet aux paysans locaux de réduire leurs achats d’engrais qui sont leur principale cause d’endettement.

  • Les grandes marques de prêt-à-porter attirent l’attention en plaçant l’environnement au coeur de leurs nouvelles initiatives : Etam et H&M se mettent au bio.

magasins H&M

Depuis le 26 février 2007, la mode bio de la marque bretonne de prêt-à-porter Ekyog, s’invite chez Etam avec une collection de lingerie et de vêtements d’intérieur pour femme et bébé en matières 100 % biologiques. Cette mini collection sera mise en vente de façon permanente dans tous les magasins lingerie de la chaîne.

H&M a annoncé le lancement en mars d’une ligne de vêtements bio. Repérable à son étiquette « Bio », cette collection complète Homme, Femme et Enfant en coton naturel garanti sans pesticides et engrais chimiques nocifs sera vendue entre 8 et 50 € environ.

Monoprix s’approvisionne en Inde en coton avec des méthodes qui en garantissent la traçabilité de la récolte à la commercialisation dans ses magasins. Le succès est au rendez-vous malgré le fait que les tee-shirts sont achetés 20 % plus chers que leurs équivalents traditionnels et qu’ils ne sont revendus que 6 à 7 % plus chers. C’est le prix de la qualité et de l’authenticité que de plus en plus de consommateurs sont prêts à payer.

Les marques de lingerie bio sont de plus en plus nombreuses.

*

Je veux témoigner

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




5 commentaires Donnez votre avis
  1. oui au coton bio!!
    mais ne faites pas l’article des matières polaire qui sont du plastique.
    Quand on lit “notre poison quotidien”, on prend conscience qu’il faut bannir le plastique de notre vie. Et pas s’en entourer de la tête aux pieds: on commence à trouver du plastique dans le sang des mammifères dont nous sommes

  2. Connaissez-vous la marque Monsieur Poulet et son site participatif de t-shirts en coton équitable labellisé Max Havelaar ?
    Il fait de plus la promotion de jeunes artistes graphistes …c’est sympa et éthique !

    • Connaissez vous également la marque canadienne FIBRETHIK qui fait des vêtements en coton 100% bio et équitable, allez faire un tour sur leur site!

  3. C’est évident que le coton bio et / ou équitable est tendance, cf les entretiens que nous avons avec les filateurs belges et nord-français. Mais d’autres fibres – le chanvre, le mais, le bambou,… – sont en embuscade. Les chinois , réactifs et flexibles, se positionnent très fortement sur cette dernière (bambou régénéré et non traité) (http://www.ymatec.be/products.htm)

  4. Suis très heureux de lire vos commentaires sur l’évolution du commerce équitable du coton car, je viens de recevoir une mission Armor Lux-SNCF qui vient de visiter les zones de productions à Kita (Mali).

Moi aussi je donne mon avis