L’épuisement des réserves d’uranium

Rédigé par Jean-Marie, le 13 Nov 2012, à 15 h 38 min

Continuons la longue liste des disparitions successives des ressources naturelles exploitables. Aujourd’hui, un matériau au coeur de la filière nucléaire, qui n’est inépuisable : l’uranium. La date de sa fin annoncée, pour dans une grosse vingtaine d’années, pourrait bien être repoussée par la mise en exploitation d’un nouveau gisement bien supérieur à toutes les mines connues.

La fin de l’uranium

2040 : fin de l’uranium (U) : L’uranium est un minerai crucial pour la production électrique nucléaire. Il existe 3,3 millions de réserves d’uranium prouvées et exploitables de manière normale et environ 10 millions de tonnes de réserves d’uranium dites “spéculatives”.

uranium
En 2010 et pour la 1ère fois, la Chine a consommé autant d’uranium qu’EDF, soit 15 % du total mondial. Pour autant, comme pour le pétrole ; le Peak uranium est incertain et les experts se contredisent sur le sujet.
Mine d'uranium
< Mine d’uranium

Les réserves d’uranium sont réparties à près de 90 % dans les 10 premiers pays. Certaines sources estiment qu’il reste de 70 à 90 ans de réserves mondiales (au rythme d’exploitation actuel). Selon l’Uranium Resources and Nuclear Energy du Energy Watch Group (2006-12), une pénurie d’uranium pourrait se produire dès 2015 si rien ne change.

Selon d’autres indications (de l’Organisation de coopération et de développement économiques – OCDE), les réserves d’uranium connues et exploitables à un prix de 130 dollars le kilo pourraient suffire, au rythme de consommation actuel, pendant encore 100 ans.

Réserves  d’uranium par pays

L’Union européenne avait fait en 2006, une estimation des ressources et annonçait la fin de l’uranium pour 2144, soit 1 siècle plus tard que le bas de la fourchette de dates estimées.

Réserves d'uranium
< Réserves mondiales d’uranium
  • Le taux mondial de recyclage d’uranium est nul : 0 %.

Les gisements d’uranium non conventionnels

L’extraction d’uranium “non conventionnel”est une voie prometteuse : il est extrait des gisements de phosphates et pourrait représenter plusieurs millions de tonnes d’uranium. Les USA vont le faire et le Maroc, qui possède les plus grandes réserves de phosphates du monde, pourrait s’y mettre. Les autres sources d’uranium non conventionnelles sont certains types de roches (calcaires, charbons, shistes noirs) ainsi que les fonds marinsmais avec de grandes difficultés d’extraction dues à la faible concentration en uranium, et aux contraintes liées à l’environnement.

L’uranium dilué dans les océans

Il se peut fort bien que les réserves marines repoussent de beaucoup la date d’épuisement de l’uranium exploitable. Roger Robins de l’Université d’Alabama a estimé la quantité d’uranium marin à 4 milliards de tonnes. “Il y a beaucoup plus d’uranium dans l’eau de mer que dans tous les gisements terrestres connus” a-t-il expliqué. “Ce qui rendrait son extraction très chère était sa très faible concentration, mais nous progressons.”

C’est pourquoi de nombreux spécialistes pensent qu’il faut laisser l’uranium de la liste des matières premières menacées de pénurie.

*

Je veux témoigner

La suite de la série sur l’épuisement des matières premières : La fin du zinc

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. danger

  2. Je me sens très concernée par ce problème. J’ai moi-même un peu d’uranium dans mon jardin que j’élève moi-même. Je le mets à votre entière disposition.

    • Heu… Mais l’uranium ne s’élève pas?!!!

    • Mark corcoral : Je suis très d’accord car ce problème me concerne aussi , Moi aussi j’ai était touché par de l’uranium est j’aimerai vous rencontrez si vous le souhaites . Je suis expert en science est je travaille pour la NASA donc contacter le plus vite possible avec ce numéro : 06355061679
      Je vous répondrai le plus tôt possible si vous le souhaitez je pourrai même venir chez vous pour exterminer cette uranium se trouvant dans votre dans
      A bon entendeur . Cher Mark

  3. Bonjour,
    il y a un malentendu sur que que les géologues appelent “reserves”. En effet les réserves sont directement exploitables…avec les investissement et le matériel actuel. De ce fait il y a toujours 30 ans de réserve et il y a 50 ans on avait le meme chiffre
    les plus grands gisements européens sont inexploités. Coutras en Gironde ou Castelnaudary sont immenses et assureraient des dizaines d’années de ressources à AREVA.

Moi aussi je donne mon avis