Environnement : en Allemagne, un supermarché affiche le vrai coût des produits

Pour sensibiliser ses clients à la cause environnementale, un supermarché affiche deux prix différents. Les écarts de prix sont flagrants…

Rédigé par Audrey Lallement, le 8 Sep 2020, à 10 h 31 min

En Allemagne, pour permettre à ses clients d’acheter responsable, un magasin vend des produits présentant deux étiquettes. L’une affichant le prix officiel et l’autre le vrai prix qui tient compte du coût environnemental lié à la production.

Deux prix pour un même produit

Comment sensibiliser les clients à la cause environnementale ? En Allemagne, un magasin discount Penny (groupe Rewe) qui a ouvert le 2 septembre, propose un étiquetage des plus pédagogiques. Les produits sont vendus sous deux étiquettes, une rouge affichant le prix « officiel », le Verkaufspreis, et une verte affichant le vrai prix, le Wahre Kosten, c’est-à-dire celui prend en compte le coût environnemental lié à leur production.

Des oignons du bout du monde dans nos supermarchés

Même si le consommateur paye le prix le plus bas, cet affichage permet aux clients d’acheter en connaissance de cause. Lors de ses courses, il peut ainsi faire des choix responsables. Pour calculer le coût réel de ces produits, l’informaticien Tobias Gaugler a utilisé une étude de l’Université d’Augsbourg et pris en compte différents facteurs comme les gaz à effet de serre, l’énergie dépensée ou l’utilisation de fertilisants.

Consommer responsable

supermarché prix environnement

La différence de prix peut atteindre plusieurs euros – © Billion Photos

Dans les rayons, les écarts de prix sont flagrants. Sur les seize produits proposant ce double étiquetage l’on remarque que c’est la viande qui affiche la plus grosse différence : le steak haché de 500 grammes vendu 2,79 euros coûterait en réalité 7,62 euros. Elle serait donc 173 % plus chère !

Selon les calculs déjà relayés dans la presse, le lait serait 122 % plus cher, le gouda 88 %, la mozzarella 52 %, les bananes 19 %, les pommes 8 %... Des taux qui inciteront probablement les clients à changer leur manière de consommer. Si l’expérience s’avère concluante, le magasin envisage de la poursuivre et de l’étendre à 3.500 produits.

Illustration bannière : Le prix des produits en supermarché ne tient pas compte du poids environnemental – © SeventyFour
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis