Empreinte écologique : deux planètes pour vivre ?

Rédigé par Pauline, le 26 Jun 2013, à 11 h 38 min

D’autres indicateurs du développement

L’Indice Planète vivante, un outil élaboré afin de mesurer l’évolution de l’empreinte écologique et de la biodiversité mondiale et portant sur 1.686 espèces de vertébrés dans le monde entier, a diminué de près de 30 % au cours des 35 dernières années, précise également le rapport.

Au vu du déclin de cet indice, « il semble de plus en plus improbable d’atteindre l’objectif pourtant modeste visé par la Convention de Rio sur la diversité biologique de réduire l’érosion de la biodiversité mondiale d’ici 2010« , conclut le WWF.

L’empreinte écologique en eau

Calculez votre empreinte en eau.Outre l’empreinte écologique mondiale et l’Indice planète vivante, le rapport présente une troisième mesure, « l’empreinte écologique d’eau« , qui évalue la pression sur les ressources en eau à l’échelon national, régional ou mondial, résultant de la consommation.

Or l’eau est une ressource très inégalement répartie à travers le monde. Ainsi, une cinquantaine de pays sont actuellement confrontés à un stress hydrique modéré ou grave, souligne le WWF. Et le nombre de personnes souffrant de pénuries d’eau toute l’année ou de manière saisonnière devrait augmenter en raison du changement climatique, ajoute-t-il.

Aujourd’hui, la moitié des terriens vivent dans des mégalopoles et, d’ici 2050, ils seront les deux tiers de la population mondiale. Une empreinte écologique alarmante ; tel est le bilan dressé par les spécialistes de l’urbanisation sur l’expansion des villes géantes, lors du forum urbain mondial organisé par l’ONU-Habitat.

Essor économique, industrialisation, urbanisation, écarts de richesse entre pays, pauvreté persistante dans les pays en voie de développement, conflits…Les causes du mal dont souffre la planète sont nombreux, complexes et interdépendantes.

C’est pourquoi il n’y a plus de place pour le doute, remettons nos habitudes en question sans plus tarder car comme l’indiquait Darwin : « ce ne sont pas les espèces les plus fortes ou les plus intelligentes qui survivent mais les plus rapides à s’adapter aux changements ».

Empreinte écologique – Le saviez-vous ?

  • 815 millions de personnes sont sous-alimentées, soit 17 % de la population mondiale.
  • Plus d’1 milliard d’êtres humains n’ont pas l’accès à l’eau potable.
  • Entre 1990 et 2000, la surface des forêts dans le monde a diminué de 2,37 % soit 1,7 fois la superficie de la France.
  • 11000 espèces de plantes et d’animaux sont menacées d’extinction à court terme.
  • Un Américain émet en moyenne 11 fois plus de CO2 que le seuil défini pour éviter le réchauffement climatique, un Français, 4 fois plus. A l’inverse, un Indien n’émet que 60 % de ce seuil et un Népalais 7 %.
  • Nous serons 10 milliards d’humains en 2050

En savoir plus

*

Je réagis

Sur l’empreinte écologique

Article initial sur l’empreinte écologique rédigé par Elwina, octobre 2008

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée d'écriture, toujours en quête d'idées pour répondre à vos attentes au niveau éditorial, fan de tennis et de sport en général, c'est elle...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bravo pour cet article et tous ces chiffres! Il faut dire la vérité: les humains pullulent. Qu’on cesse de nous répéter qu’il faut faire des enfants, que ce soit pour boucher le trou de la Sécu ou pour payer nos retraites. Nous avons dépassé la limite en 1987 au sujet de notre empreinte écologique, cette année-là une seule Terre suffisait, nous n’étions que 5,5 milliards. Après avoir construit presque partout en superficie, maintenant c’est en hauteur avec des gratte-ciel de + en + haut, et en 2030 ce sera comment, en diagonale?!!!

Moi aussi je donne mon avis