Coronavirus : le grand retour des emballages en plastique !

Par crainte de se faire contaminer, certains consommateurs ont (re)commencé à acheter de l’eau en bouteilles et à privilégier les aliments emballés.

Rédigé par Anton Kunin, le 20 Apr 2020, à 11 h 30 min

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les industriels français du plastique font état d’une hausse d’activité.

Les industriels du plastique retrouvent le sourire grâce à la pandémie

Est-ce le retour en grâce du plastique ? À en croire les industriels en tout cas, les consommateurs se sont soudainement tournés vers ce matériau d’emballage. Selon Elipso, l’association professionnelle de la filière, plus de 50 % de ses adhérents, pour la plupart fabricants d’emballages à destination de l’alimentaire vendu en grande distribution, sont confrontés à une hausse d’activité(1). Cette hausse s’élève, pour plus de 20 % des entreprises, entre 10 et 20 %. S’y ajoutent 17 % des entreprises qui rapportent une hausse comprise entre 20 et 30 %.

En temps de coronavirus comme en temps normal, on se demande bien à quoi ça sert tout ce plastique © saruntorn chotchitima / Shutterstock

En plus des fruits et légumes emballés et de la viande sous vide, les Français achètent maintenant de l’eau en bouteilles.
Selon TF1, l’une des usines françaises qui en fabrique a dû mettre les bouchées doubles pour répondre à la demande : + 1 million de bouteilles vendues par semaine.

L’utilité des emballages en plastique est limitée

Quoi qu’il en soit, de tels choix ne sont pas de nature à aider à se protéger du coronavirus, comme d’aucun autre virus d’ailleurs. Le 11 mars 2020, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) tenait à faire savoir que, dans l’état des connaissances à ce jour, la transmission du Covid-19 par voie digestive directe était écartée.

Lire aussi : Atlas du plastique – Depuis les années 50, seuls 10 % des plastiques ont été recyclés

Même si en supposant que l’employé qui manipulait les fruits a éternué dessus et que le virus a réussi à survivre sur leur surface (ce qui est déjà peu probable), un simple lavage permettra de l’en débarrasser. Dans cette perspective, l’utilité d’un emballage en plastique est limitée, car l’éternuement qu’on évoquait à l’instant aurait très bien pu avoir lieu avant que le fruit a été emballé.

Pendant une épidémie comme en tout temps d’ailleurs, il faut laver tous les fruits et légumes avant de les consommer. Quant aux viandes et poissons, l’Anses fait savoir qu’un simple traitement thermique à 63°C pendant 4 min (température utilisée en liaison chaude en restauration collective) permet de diviser par 10.000 la contamination d’un produit alimentaire.

Illustration bannière : Même si l’eau n’est pas contaminée, les Français achètent des bouteilles en plastique – © CGN089
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Il faut interdire définitivement le plastique, on en trouve même dans l’eau qu’on boit, c’est n’importe quoi. De plus vous devez aussi nettoyer les aliments qui ont été plastifiés car le plastique rentre par condensation sans besoin de vapeur, de chaleur, etc… dans les fruits, légumes, boissons, etc… Il faut toujours nettoyer les emballages plastiques qui recueillent virus, bactéries, poussières et pollutions de toutes sortes avant de les déposer et contaminer chez vous, puis laver les fruits, légumes, etc… C’est donc plus facile d’acheter des fruits et légumes, de les laver avec une eau légèrement savonneuse (produit vaisselle) avant de les manger.

  2. Si on ne les interdit pas, ça repartira comme avant !
    Ceux qui s’en réjouissent n’en ont rien à faire de l’environnement, de la planète, ce sont des criminels tout comme les je m’en-foutistes !
    De plus quand ils retirent les plastiques autour des fruits et des légumes, vous croyez qu’ils mettent des gants ?
    Qu’ils en mettent à ce moment là pour les acheter sans emballage.
    Il faut une loi qui interdise l’utilisation, mais aussi la production, des plastiques

Moi aussi je donne mon avis