Élevage intensif de porcs : L214 s’attaque à Herta et à sa ‘filière Préférence’

Une vidéo choc de l’association L214 dénonce les conditions d’élevage des porcs de la « filière Préférence » de Herta.

Rédigé par Audrey Lallement, le 4 Dec 2020, à 11 h 08 min
Élevage intensif de porcs : L214 s’attaque à Herta et à sa ‘filière Préférence’
Précédent
Suivant

L’association L214 qui défend la cause animale a diffusé une vidéo choc dénonçant les conditions d’élevage des porcs de la « filière Préférence » de Herta. « Le dégoût des choses simples »…

Pas de bien-être animal pour les porcs de Herta

Après les poulets, les cochons ! La France n’est décidément pas une bonne élève en matière d’élevage intensif. Cette fois-ci, l’association L214 dénonce les conditions de vie des porcs élevés pour le fabricant de charcuterie Herta. Comble du cynisme, cette filière porte l’appellation « Préférence ». Elle est censée garantir au consommateur un « élevage moderne et plus responsable » dans le cadre d’une « démarche plus respectueuse de l’environnement et du bien-être animal ».

Sur le terrain, la réalité est pourtant loin des promesses de Herta. Dans une vidéo choc réalisée dans un élevage intensif situé à Limoise dans l’Allier, l’on peut voir des porcs de la « filière Préférence » enfermés dans des cages à peine plus grandes qu’eux, des porcelets « qui naissent, et parfois meurent, dans un environnement de métal et de béton, des cochons mutilés et blessés ». Quant aux cochons engraissés, leur sort n’est pas meilleur puisqu’ils sont entassés les uns sur les autres, avec la queue coupée et sont recouverts d’excréments et de griffures.

Passer à l’alimentation végan

L214 dénonce les conditions d’élevage des porcs – © image tirée de la vidéo de L214

« Le dégoût des choses simples » selon L214 qui réinterprète ainsi le slogan de Herta. Par conséquent, l’association exige « l’arrêt de l’enfermement des cochons, des cages et des mutilations ». Elle a aussi déposé deux plaintes. La première auprès de la procureure de Moulins pour mauvais traitement des animaux et la seconde auprès de Herta pour tromperie du consommateur. Elle estime en effet que le fabricant ne respecte pas ses engagements concernant les conditions d’élevage des porcs de sa « filière Préférence ».

Comme pour les élevages intensifs de poulets, L214 a lancé une pétition en ligne pour que Herta arrête d’enfermer à vie des cochons, mette fin aux mutilations sur les porcelets, n’enferme plus les truies dans des cages individuelles et n’élève plus les animaux sur un sol en béton. Elle rappelle également que pour éviter ces souffrances aux porcidés, « le plus simple est de ne plus les manger » et de passer à une alimentation végan.

Illustration bannière : L214 dénonce les conditions d’élevage des porcs – © image tirée de la vidéo de L214
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis