Ecoconduite – pour consommer moins, accélérez !

Rédigé par Jean-Marie, le 7 Sep 2014, à 11 h 08 min

Parmi tous les conseils d’écoconduite, permettant de dépenser moins de carburant, il en est un plutôt contre-intuitif. Il s’agit de la recommandation d’accéler plus pour consommer moins. Explications.

Accélérez franchement et poussez les rapports

Voici une nouvelle astuce d’écoconduite.
On pourrait penser qu’il faut accélérer en douceur pour ménager sa jauge à essence. Et bien non, c’est aujourd’hui plutôt l’inverse. Il nous faut réapprendre à pousser les rapports pour accélérer plus vivement,  notamment en 2ème et en 3ème vitesse. Pourquoi ?

Parce-qu’en accélérant ainsi on contribue à désencrasser son moteur.

j'agis

Garder un moteur propre

levier-vitesse-accélerationA vitesse stable sur le rapport le plus élevé, un moteur diesel ne fonctionne pas bien à moins de 1500 tours/min, voire à moins de 2000 tours/min. En accélérant plus fort, on a une légère surconsommation, mais qui est largement compensée par le fait que le moteur sera plus propre et donc plus sobre.

Pour les moteurs disposant d’un turbo, soit le cas de tous les diesels de nos jours, il faut éviter de couper trop vite le moteur après avoir parcouru une portion d’autoroute ou roulé sur une portion en montée. Le turbo continue souvent de tourner (de 150 à 200.000 tours/min) mais n’est plus correctement lubrifié.  Il vaut mieux laisser tourner au ralenti, une dizaine de secondes, le temps de revenir à un régime normal.

Le filtre à air en ville

Dernière astuce pour les personnes qui conduisent en ville : pensez à renouveler votre filtre à air plus fréquemment que ne le proposent les indications officielles du constructeur. Cela aidera votre moteur à rester propre, donc sobre.

*

Je veux témoigner

Gratuit – le Guide complet « Guide consommer moins en conduisant mieux » (pdf 23 pages)

Retrouvez tous les écogestes

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Je vais contre-balancer un peu les commentaires :
    Lors de mon contrôle technique, j’ai failli ne pas l’avoir à cause justement de la pollution.
    J’en ai parlé à mon garagiste, car pourtant tout était bon (bougie récente, etc.). Il m’a conseillé la même chose que le gars du contrôle technique : rouler sur autoroute à 130 en 4eme au moins une demie-heure.
    Mon garagiste estime que justement, c’est parce que je roule en “bon père de famille” tout le temps que ça a encrassé le moteur (je dépasse rarement les 2500tours alors que ma zone rouge est à 6000).
    J’en ai parlé à mon frère, il m’a dit avoir eu le même “soucis”, et le même “remède”.

    Après il y a un autre point à prendre en compte : l’accélération peut être vu comme un investissement, et maintenir sa vitesse après coup comme la rentabilité. Si vous avez une courte distance (genre 1KM à 90 avant un rond point, ça se voit pas mal par chez moi), accélérer rapidoss sur 100m pour ensuite avoir une distance “longue” (900m) de faible conso, c’est plus malin qu’accélérer cool sur 500m, “rentabiliser” sur 300m et décélérer sur 200.

    Après, non, rouler tout le temps en sportif, non. Mais le propos ici est de monter dans les rapports, pas d’accélérer vite.

  2. Je confirme le premier commentaire : Il ne faut pas tenir compte de ce “conseil”…
    Les moteurs diesel récents SONT prévus pour fonctionner à des régimes moteurs bas. Les motorisations Jtd, TiD ou CDTi ont généralement le couple maximum vers 1700-1900tr/mn et c’est vers ces régimes que l’on optimise sa consommation kilométrique.
    Avoir un moteur qui “respire”, c’est bon mais ca ne se fait pas en accélérant comme un bourrin. En vrac ya la vanne EGR à nettoyer régulièrement, le filtre à air bien sur, le spray nettoyant injecteur (très efficace) voir même l’opération de nettoyage chimique du collecteur d’admission (seul certains garage le font cependant).

    Bon point pour le reflex de faire reposer le turbo avant de couper même si maintenant, avec les turbos à géométrie variable, c’est moins critique car ils tournent moins vites (plutôt 100 ktr/mn)

  3. Je n’en crois pas un mot ! Accélérer pour nettoyer le moteur ! Bonjour les voisins de la route! Vous balancez vous inbrules et vous suies dans l’atmosphère ? Sympa !
    Non, continuez à rouler normalement, votre moteur ne s’ encrassera pas plus que la normale. Vous connaissez des moteurs encrassés, vous ?
    Non, conduisez très soft sur l’accélérateur. Mieux : en ville, si le prochain feu est rouge, passez au point mort et laissez couler. Je fais des km ainsi gratuit (sauf évidemment la consommation du ralenti) ; et ne pas gêner si une voiture vous suit. Sur route, toutes les descente de plus de 4% au point mort; et qu’on ne vienne pas me dire que c’est dangereux ; avec une Dauphine ou une Floride, c’est autre chose. Ma voiture ne bronche pas d’un point lors de descente de côtes, à 110/120km/h, virages ou pas!
    Coupez le moteur pour tout arrêt ou feu de plus de 30″, utilisez le”start & go”, quand ça veut bien marcher! Avec une Hyundai, je fais 4.2 à 4.5 livres/100, un copain fait 5 à 6 litres. Mais il faut beaucoup anticiper.
    Et se méfier du régulateur, sur route. Dans une région plate, génial ! Mais quand c’est vallonné, le moteur accélère comme un malade pour vous garder votre vitesse et là, Bonjour la consommation !

    • Alors voilà le stéréotype de CE QU’IL NE FAUT SURTOUT PAS FAIRE!!!!! Ne roulez jamais en roulette! JAMAIS!!!!!!!!! Au point mort, le moteur se remet au ralenti, presque plus d’aspiration dans la pompe à vide qui permet aux freins de fonctionner, bien moins de direction assistée, qu’elle soit électrique (l’alternateur ne tourne plus assez vite) ou mécanique le moulin ne tourne plus non plus assez. Le calculateur ne comprend pas pourquoi les roues tournent alors que le moteur est au point mort, ça encrasse le système d’injection (qui va au ralentit) de combustion (qui brûle mal au ralentit) et d’échappement qui est trop froid au ralentit surtout pour le catalyseur)Tout ça pour quel bénéfice au juste? Aucun si j’ai bien compris.
      Si des spécialistes auto vous le disent que les moteurs s’encrassent et que les contrôles l’indiquent c’est peut être parce que c’est le cas non?!? Cela vient des drastiques normes antipollutions qui tendent à diminuer les tours minutes pour moins consommer mais qui du coup s’encrassent effectivement, et le seul moyen de nettoyer sans démonter l’intégralité du moteur c’est effectivement de le décrasser en roulant fort un bon coup de temps en temps et de l’additif de temps à autres. Et malheureusement oui il faut bien que les imbrûlés et les suites ressortent, sinon au bout d’un moment ils vont se trouver à l’étroit vous ne croyez pas? Et pour le coup faire tripler la consommation parce qu’un moteur qui s’étouffe que ce soit pas l’arrivée ou la sortie d’air, il surconsomme.

      Ça vient aussi de l’absurdité des diesels pour les citadins, un diesel c’est fait pour rouler beaucoup et à allure assez constante si possible, ce qui n’est vraiment pas le cas en ville…

    • bonjour,Etant sur un projet de STS moi aussi et je l’avoue je conmmece a eatre serre9 par le temps j’aurais aime9 savoir comment e7a se passe au niveau prog pour deux moteurs et et deux cellules de plus merci d’avance!

  4. Intéressant. Est ce aussi valable pour les moteurs “essence ” ??

    • Un peu mais beaucoup moins. L’essence ne produit presque pas de résidus quand elle brûle alors que le gasoil qui est un produit gras en produit des quantités : les fameuses particules, mais aussi des suies. Ça n’empêche qu’on peut décrasser son moteur aussi, ça ne lui fait pas de mal.

Moi aussi je donne mon avis