Voitures électriques vs classiques : l’écart de prix se réduit

Selon une étude réalisée par Bloomberg New Energy Finance, si la baisse du prix des batteries au lithium se poursuit, le prix d’achat d’une voiture électrique devrait être inférieur à celui d’une voiture à essence d’ici sept ans.

Rédigé par MEWJ79, le 18 Aug 2018, à 8 h 00 min

En 2024, une voiture électrique neuve coûtera le même prix qu’une essence, selon une étude réalisée par Bloomberg New Energy Finance. Et un an plus tard, les tarifs des véhicules électriques devraient être moindres que ceux roulant à l’essence.

L’achat d’une voiture électrique se fait entre 20.000 et 30.000 euros

Les voitures électriques ont le vent en poupe. Mais leur prix a de quoi refroidir les ardeurs des plus motivés. En effet, l’achat d’une voiture électrique gravite souvent entre 20.000 et 30.000 euros. Une Renault Zoe revient par exemple à 23.500 euros et une Nissan Leaf, à 28.990 euros. Si leur coût est si élevé, c’est parce qu’il est principalement dû au prix de la batterie.

Renault ZOE ZE 40 © otomobil / Shutterstock

Que ceux qui souhaitent investir dans une voiture électrique soient patients, le prix des voitures électriques va bientôt diminuer, selon une étude de Bloomberg New Energy Finance(1).

En effet, d’après les conclusions de ces experts, une voiture électrique neuve coûtera le même prix qu’une essence dès 2024.

Lire aussi notre article d’avril 2015 sur les écarts de prix entre les voitures classiques et électriques

Le prix des batteries en lithium va diminuer

Bloomberg prédit même qu’un an plus tard, en 2025, les prix des véhicules électriques devraient commencer à être moins élevés que ceux des essence. La baisse du coût au kWh des batteries lithium-ion est la clé de cette baisse. Entre 2010 et 2017, leur prix est déjà passé de 1.000 dollars/kWh à 209 dollars/kWh. Et cela va continuer : il s’élèvera à moins de 100 dollars/kWh à partir de 2025, d’après les prédictions.

Pour rappel, les voitures ne sont pas les seules à pouvoir posséder des batteries de ce type. De nos jours, les batteries de lithium-ion se retrouvent dans de nombreux appareils high-tech utilisés au quotidien : smartphones, tablettes, ordinateurs portables, enceintes, casques, etc. Au niveau de la production, Panasonic est un des leaders du marché.

Les batteries d’une voiture électrique © Romaset

Une pénurie de cobalt à surmonter

Mais le rapport de Bloomberg estime aussi qu’une pénurie de cobalt prévue dès 2020 pourrait ralentir le processus de baisse du prix des batteries lithium-ion. Les principaux fabricants de batteries lithium-ion l’ont anticipée, et travaillent déjà depuis plusieurs années à des solutions de substitution au cobalt. Le coup de pouce nécessaire viendra sûrement de la Chine, pourtant considérée comme le plus grand pollueur du monde.

En effet, le gouvernement y a mis en place des quotas sur les véhicules électriques et hybrides, qui entreront en vigueur dès 2019. Et cela devrait évidemment augmenter la demande et donc aider aussi à diminuer les coûts. L’étude de Bloomberg estime ainsi que 11 millions de véhicules électriques seront vendus en 2025 contre 1,6 million actuellement. En 2040, l’étude prédit même que ce chiffre atteindra les 60 millions, soit 55 % des ventes globales.

Illustration bannière : Voiture électrique en charge – © Smile Fight
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis