À Dubaï, on élève du saumon en plein désert

Dans le désert, à Dubaï, une ferme piscicole permet d’élever des saumons malgré les contraintes techniques que cela représente.

Rédigé par Paul Malo, le 20 Nov 2019, à 9 h 44 min

Le petit Émirat n’est pas à une folie près. Quand on peut skier dans le désert ou construire des iles artificielles, on peut aussi… produire du saumon.

L’aquaculture pour assurer l’autonomie alimentaire des Émirats

Le made in Dubaï a parfois des facettes assez surprenantes. On connaissait déjà Dubaï pour ses gratte-ciel et ses hôtels délirants, pour son île artificielle en forme de palmier géant, ou pour sa station de ski sous bulle. Mais on peut toujours y repousser les limites du raisonnable. Ainsi, au beau milieu du désert de Dubaï, des ingénieurs ont créé une ferme piscicole « Fish Farm » destinée à élever des saumons. Dans de larges bassins, les techniciens de cette ferme parviennent à reproduire les courants de la mer du Nord… par 45°C.

elevage saumon

Du saumon en élevage ©Jakub Rutkiewicz

Ces bassins reproduisent aussi bien la température de l’eau, la lumière des couchers et levers du soleil, que les courants et les marées. Pourquoi s’être lancé dans une telle aventure, malgré les défis techniques que cela représente ? À l’heure actuelle, les Émirats importent en fait environ 92 % de leurs besoins en poissons. L’objectif est d’assurer ainsi l’autonomie alimentaire, avec une production à la fois certifiée bio et halal. À terme, cette ferme piscicole devrait permettre de faire face à 50 % des achats de poissons du pays dans les deux ans.

Des saumons d’élevage labellisés bio

Comment un tel élevage d’un poisson d’eau froide en plein désert peut-il être labellisé bio ? Du fait de l’alimentation naturelle des poissons et de l’absence d’antibiotiques. En revanche, la forte consommation d’électricité que suppose cet élevage piscicole fait que cette « Fish Farm » devrait rapidement être alimentée à l’énergie solaire, afin d’en réduire tant le coût que les émissions de CO2.

La production de cette ferme devrait arriver en vente en avril prochain. Pour autant, reste la question des conditions d’élevage de ces saumons qui sont souvent entassés dans les bassins et nourris avec des farines de poissons. À l’inverse, cet élevage en bassin évite que les déchets qu’il génère par ne viennent polluer l’eau des mers et des lacs, endommageant l’écosystème.

Illustration bannière : Poisson dans le désert – © wk1003mike
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




4 commentaires Donnez votre avis
  1. Voilà encore un bel exemple de gabegie, d’écologie à l’envers, il est vrai qu’ils ne sont plus à connerie près, Il faut BOYCOTTER ces produits là.

  2. Authentication – FANZA

  3. Des saumons d’élevage labellisés bio, ça n’existe tout simplement Pas.

  4. C’est tout sauf bio, c’est énergivore, …, pourquoi ne se contentent-ils pas de ce qu’il peuvent trouver dans leur environnement ? En le préservant .
    Il est vrai qu’avec le fric on peut tout se permettre; ces gens font continuellement un énorme pied de nez à la planète et ses habitants ! Et dans tous les domaines !

Moi aussi je donne mon avis